Villa Champfleuri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champfleuri.
Villa Champfleuri
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Immeuble d'habitation privé
Parc et jardins d'agrément
Style
Architecte
Danaé Vagliano maître d'œuvre pour les jardins
Construction
1880 pour la villa
1928 pour les jardins
1964 pour l'immeuble
Propriétaire
Marino Vagliano
SCI Champfleuri
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Division administrative
Commune
Adresse
44 à 48 avenue du Roi-Albert et, 14 à 30 avenue de la Favorite et la CalifornieVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Cannes

(Voir situation sur carte : Cannes)
Point carte.svg

La villa Champfleuri est une ancienne villa appartenant au patrimoine balnéaire de Cannes, entourée d'un parc et de jardins à thèmes préservés, protégés au titre des monuments historiques et dotés du label « Patrimoine du XXe siècle ». Les jardins sont situés dans le quartier de La Californie, 44 à 48 avenue du Roi-Albert 1er et 14 à 30 avenue de la Favorite à Cannes.

Historique[modifier | modifier le code]

La villa[modifier | modifier le code]

Début avril 1884[1], l'Écossais[2] James Bland meurt à 63 ans à Cannes dans la villa Champfleuri du quartier de la Californie[1] qu'il a fait construire aux environs de 1880[2]. La villa de style éclectique[2] est acquise en 1925 par Marino Vagliano[2], champion de golf[3],[4] et héritier d'une famille de banquiers et d'armateurs grecs[5].

En 1928 Vagliano achète les terrains contigus de la villa Magali où sera logé le jardinier[6] et le volume de la maison est augmenté par l'ajout d'un étage et de deux ailes latérales[2]. Après les travaux d'extension, la villa, à l'origine dissymétrique, s'organise derrière une façade de deux étages, couverte de larges avant-toits et entrecoupée par deux oriels entourant un perron central[7].

En 1961 Étienne et Basile Vagliano cèdent la propriété à la société civile immobilière Champfleuri. La villa est remplacée en 1964 par un immeuble et deux piscines[2]. Ne sont conservés que les ornements du mur de clôture et le jardin[2]. Construit sur un plan incurvé et deux sous-sol, l'immeuble s'élève sur six étages et abrite une centaine d'appartements[7].

Le parc et les jardins[modifier | modifier le code]

D'une superficie à l'origine de 1,3 ha, le jardin paysager, accessible par un escalier à double volée, était implanté à l'avant de la maison, en contrebas d'une grande terrasse décorée de rosiers et de putti et comportait un tennis, des potagers, un parterre de gazon et des arbres de différentes espèces. Après l'acquisition des terrains de la villa Magali, la superficie est portée à 2,5 ha[6]. Danaé Vagliano conçoit dès lors et dirige la création d'un jardin à thèmes[2] : un jardin français (ou florentin), un jardin japonais, un jardin italien, un jardin espagnol, un jardin provençal, un jardin hollandais et un jardin mauresque[6],[2].

Un jardin mexicain et deux piscines viennent compléter l'ensemble à la construction de l'immeuble[6]. La résidence est privée et fermée au public mais les jardins sont accessibles durant les journées du Patrimoine[2]. Ils sont situés dans le quartier de La Californie, 44 à 48 avenue du Roi-Albert 1er et 14 à 30 avenue de la Favorite à Cannes[8].

Protection du patrimoine[modifier | modifier le code]

Inscription au titre des monuments historiques[modifier | modifier le code]

Le parc et les jardins de Champfleuri sont inscrits au titre des MH par arrêté du 3 avril 1990[8].

Label « Patrimoine du XXe siècle »[modifier | modifier le code]

Le parc et les jardins de Champfleuri ont également obtenu le label « Patrimoine du XXe siècle » en application de la circulaire du 1er mars 2001[9].

Recensement du patrimoine balnéaire[modifier | modifier le code]

La villa[7], le parc et les jardins de Champfleuri[6] ont fait l'objet d'un recensement dans le cadre de l'enquête sur le patrimoine balnéaire de Cannes et été versés à ce titre à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les Échos de Cannes, 13 avril 1884, p. 3, archivesjournaux.ville-cannes.fr
  2. a b c d e f g h i et j Camille Milliet-Mondon, « Villa Champfleuri, un extraordinaire jardin à thèmes préservé », fragments-cannes.com, page présentant une photographie de la villa
  3. Association patrimoniale du golf français, « 1926, le trophée Arnaud Massy et la création de l'association des pros », apgf.fr
  4. Il fut président du Cannes golf club, cannes.com
  5. (en) « The Story of Hélène Vagliano » perfumefromprovence.com
  6. a b c d et e Notice no IA06000668, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. a b et c Notice no IA06000328, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. a et b Notice no PA00080931, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Parc et jardins de Champfleuri », label patrimoine du XXe siècle en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, paca.culture.gouv.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]