Patrice Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Patrice Martin, né le à Nantes, est un skieur nautique et dirigeant du sport français.

Champion d'Europe à 14 ans et champion du monde à 15 ans en "Open", la catégorie la plus prestigieuse, il possède l'un des plus beaux palmarès du sport français avec 12 titres de champion du monde, 34 titres de champion d'Europe, 6 médailles d'or aux Jeux mondiaux (World Games) et 26 records du monde.

Il occupe depuis le poste de Président de la Fédération Française de Ski Nautique & de Wakeboard (FFSNW).

Il est aussi élu au Conseil d'Administration du Comité National Olympique et Sportif Français depuis 2009, instance dont il devient membre du Bureau Exécutif en tant que vice-Président chargé des médias entre 2017 et 2021 avec notamment, la responsabilité de la chaîne "Sport en France".

Membre du Board de la Confédération Européenne de Ski Nautique & de Wakeboard (IWWF Europe) depuis 2012, il en est élu vice-Président délégué en 2017 puis Président en 2020.

Depuis 2020, il est membre permanent du Board de la Fédération Internationale de Ski Nautique & de Wakeboard (IWWF).

Il siège également au Conseil d'Administration de l'Agence Nationale du Sport depuis 2021 comme représentant des Fédérations non-olympiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

C'est par l'intermédiaire de son père, Joël, qu'il découvre le ski nautique, dont il commence la pratique à quatre ans[1].

À 10 ans, il remporte sa première compétition internationale en Espagne.

En 1974, il remporte un premier titre de champion d'Europe, en Figures à Temple-sur-Lot.

C'est dans cette dernière discipline qu'il se fait tout d'abord connaître. Il y remporte quatre titres mondiaux (le titre est décerné tous les deux ans), et trois médailles d'argent. Son principal adversaire sur la discipline pour occuper la première place au classement mondial est l'Américain Cory Pickos[2].

Il progresse ensuite dans les autres disciplines, en particulier sur le Slalom, dont il obtient une médaille d'argent et une médaille de bronze mondiale, ce qui lui permet de rivaliser pour la première place du classement mondial au Combiné.

Il remporte ainsi son premier titre dans cette discipline en 1989, pour une série ininterrompue de six titres mondiaux jusqu'en 1999.

De 1991 à 1999, il est no 1 du classement mondial IWWF de manière ininterrompue puis en 2000 et durant la saison 2001-2002[2].

Aux Jeux mondiaux, il remporte 6 médailles or (5 en Figures en 1981, 1985, 1989, 1993 et 2001 et 1 en Slalom en 1989) une médaille d'argent en Saut en 1993 et une médaille de bronze en Slalom en 1985.

Il prend sa retraite sportive en .

En 2008, il participe en Italie à la finale du Senior Tour, compétition regroupant d'anciens champions. Lors d'une chute en slalom, son bras reste accroché à la corde. Il se blesse alors très gravement au bras et à la main. Sans sa musculature, il aurait perdu son bras. Après de multiples opérations, il a récupéré à 90 % l'usage de son bras et de sa main.

Carrière de dirigeant[modifier | modifier le code]

En parallèle de sa carrière de sportif, il entame une carrière au sein des instances de son sport.

De 1985 à 2001, il est membre du conseil d'administration de la Fédération Française de Ski Nautique & de Wakeboard[3].

En 1998, il devient président de la Ligue de Bretagne de Ski Nautique.

En , il devient président de la Fédération Française de Ski Nautique & de Wakeboard[4]

En , il est élu au conseil d'administration du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF)[5].

En 2013, il est réélu pour un second mandat de 4 ans à la tête de la FFSNW et est également réélu au conseil d'administration du CNOSF.

En , à l'occasion du Congrès électif de la Confédération Européenne de Ski Nautique & de Wakeboard (IWWF Europe), il est élu vice-président délégué de l'instance pour la période 2017 - 2020.

En mars 2017, il est reconduit à la tête de la FFSNW pour un troisième mandat et dans la foulée réélu au sein du conseil d'administration du CNOSF, instance dont il intègre le bureau exécutif comme vice-président chargé des médias avec entre autres, la responsabilité de la chaîne "Sport en France".

En mars 2020, il devient président de la Confédération Européenne de Ski Nautique & de Wakeboard (IWWF Europe) et intègre par la même occasion de façon permanente le Board de la Fédération Internationale (IWWF)

Le , il annonce sa candidature à la présidence du CNOSF pour la période 2021-2025 avec un programme intitulé "Ensemble pour le Sport".

En décembre 2020, il est réélu président de la FFSNW pour un quatrième mandat.

À l'issue des élections du CNOSF en juin 2021, Patrice MARTIN est reconduit membre du conseil d'administration de l'instance et est nommé administrateur de l'Agence Nationale du Sport comme représentant des Fédérations non-olympiques.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

En parallèle de sa carrière sportive, Patrice Martin commence sa carrière professionnel au sein de La Banque de France qu'il intègre en 1983 comme agent administratif et comptable.

En 2003, il rejoint le Conseil Régional des Pays-de-la-Loire comme responsable des Grands Événements et du suivi des athlètes de haut-niveau

En 2007, il intègre le Groupe Synergie comme responsable des relations publiques.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats du monde de ski nautique[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Figure Slalom Combiné Équipes
Toronto 1979 Médaille d'or
Londres 1981 Médaille d'argent
Toulouse 1985 Médaille d'or
Londres 1987 Médaille d'or
West Palm Beach 1989 Médaille d'argent Médaille d'or
Villach 1991 Médaille d'or Médaille d'or
Singapour 1993 Médaille d'argent Médaille d'argent Médaille d'or
Roquebrune-sur-Argens 1995 Médaille d'or Médaille d'or
Medellin 1997 Médaille de bronze Médaille d'or Médaille d'or
Milan 1999 Médaille d'or

Jeux Mondiaux[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe de ski nautique[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Figure Slalom Saut Combiné Équipes
1978 Médaille d'or, Europe
1979 Médaille d'or, Europe
1980 Médaille d'or, Europe
1981 Médaille d'or, Europe
1982 Médaille d'or, Europe
1983
1984 Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe
1985 Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe
1986 Médaille d'argent, Europe
1987 Médaille d'or, Europe Médaille de bronze, Europe Médaille de bronze, Europe Médaille d'or, Europe
1988 Médaille d'argent, Europe
1989 Médaille d'or, Europe Médaille de bronze, Europe Médaille d'argent, Europe
1990 Médaille d'argent, Europe Médaille de bronze, Europe
1991
1992 Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe
1993 Médaille d'argent, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe
1994 Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'argent, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe
1995
1996 Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe
1997 Médaille d'argent, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe
1998
1999 Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe
2000 Médaille de bronze, Europe
2001 Médaille d'or, Europe Médaille d'or, Europe

Distinctions[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Patrice Martin a parrainé un jeu vidéo intitulé Les Dieux de la mer réalisé par Infogrames en 1987 sur Amstrad CPC, Atari ST et sur des ordinateurs de la gamme MOTO de Thomson[9],[10],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Patrice Martin - Le petit prince du ski nautique », sur www.enfants-celebres.fr (consulté le )
  2. a et b (en) « International Water Ski Federation - List of Number Ones », sur www.iwsfranking.com, (consulté le )
  3. « Patrice Martin », sur www.franceolympique.com (consulté le )
  4. « Patrice MARTIN élu à la présidence de la Fédération française de ski nautique », sur www.ffsn.fr (consulté le )
  5. « Patrice Martin brillamment élu au Comité national olympique et sportif français », sur www.ffsn.fr (consulté le )
  6. « Patrice Martin élu au comité olympique français », sur www.wmaker.net (consulté le )
  7. « Distinctions accordées par La Renaissance Française - Promotion du 15 Mai 2019 », sur La Renaissance française, (consulté le ).
  8. (en) « International Hall of Fame - Selection committee 2006-2007 », sur www.iwsf.com (consulté le )
  9. « Les Dieux de la mer », sur CPC power, (consulté le )
  10. « Atari ST Dieux de la Mer (Les) : scans, dump, download, screenshots, ads, videos, catalog, instructions, roms », sur www.atarimania.com (consulté le )
  11. Daniel Coulom, « Les Dieux de la Mer », sur dcmoto.free.fr (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]