Villa Aurélienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Villa Aurélienne
VillaAur1.jpg
Présentation
Type
Style
Architecte
Henri Lacreusette
Construction
Hauteur
15 mètres
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées

Le Château Aurélien dit Villa Aurélienne depuis sa récente restauration, est une œuvre architecturale de style néo palladien située à Fréjus sur une colline au nord-est de la vieille ville entre le ruisseau du Reyran et le quartier de Valescure dans un parc de vingt-deux hectares caractérisé par sa végétation et ses essences méditerranéennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La villa doit son nom à la proximité de l'antique Via Aurelia. Son parc [1] abrite des vestiges de l’aqueduc de Mons à Fréjus. D’une superficie de mille sept cents mètres carrés, cette demeure, inspirée du palais Chiericati de Vicence, a été construite en 1889 par l’architecte Henri Lacreusette pour James Crossman héritier d'une famille de brasseurs anglais et acquise en 1913 par la famille Schweisguth alliée à celle de l'ancien premier ministre français Maurice Couve de Murville. Charles de Gaulle s'y est rendu à plusieurs occasions.

De couleur jaune pâle, l'édifice se distingue par ses galeries à colonnes, ses sols en marbre et marqueterie et ses serliennes.

Devenue propriété de la municipalité de Fréjus le , la villa a été rénovée dans son style architectural d'origine sur le modèle de la Renaissance italienne. Labellisée par le conseil général du Var, la villa Aurélienne est de nos jours une demeure consacrée aux manifestations culturelles en général, et aux expositions photographiques en particulier. Son cadre grandiose en fait un lieu de réception idéal pour l’accueil des hôtes de marque par la municipalité.

La villa Aurélienne est inscrite, depuis 1989, à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques[2].

Dans le parc au nord de la villa, la végétation est méditerranéenne : pins d’Alep, pins parasols, cyprès de Provence, chênes verts ; plus bas on trouve des plantes exotiques tels les palmiers, cactus, figuiers de Barbarie ainsi que des buis et des végétaux plus locaux : lauriers-tins, pistachiers, myrtes, arbousiers.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]