Vincent Lagaf'

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Lagaffe.
Vincent Lagaf'
Image illustrative de l'article Vincent Lagaf'

Nom de naissance Vincent Rouïl
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime, France
Nationalité Drapeau : France Français
Émissions Le Juste Prix
Crésus
Le Bigdil
Boom : Gagner ne tient qu'à un fil !
Chaîne TF1, FR3

Vincent Rouïl, dit Vincent Lagaf', né le à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), est un humoriste, chanteur, comédien et animateur de télévision français.

Son nom de scène est inspiré par le personnage de Gaston Lagaffe, créé par Franquin. C'est alors qu'il était animateur au Club Med que ce surnom lui a été attribué après plusieurs gaffes qu'il a commises. Afin d'éviter les problèmes de droit[1], Vincent a raccourci le nom de son personnage favori et ajouté une apostrophe à la fin de son pseudonyme, ce qui donne Lagaf'.

D'abord connu comme humoriste, il est révélé par l'émission La Classe et remporte un grand succès avec des chansons comiques comme Bo le lavabo. Il devient ensuite animateur de télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 2009, Vincent Lagaf' révèle que son prénom de naissance était Franck avant de se faire appeler Vincent Rouil, ayant été abandonné par sa mère le jour de l’accouchement. Après un an et demi à l’assistance publique, il est accueilli par ses parents adoptifs, un ingénieur chimiste et sa femme[2].

En 1979, et pendant deux ans, Vincent Rouil effectue son service militaire au bataillon de marins-pompiers de Marseille, à la caserne Saint-Pierre. Il y retourne en 2006 dans le cadre de l'émission Vis ma vie.

Après un BEP de mécano-dieseliste et un CAP de soudeur[3], il devient GO (« gentil organisateur ») au Club Med[4]. Il rencontre son futur producteur, Hervé Hubert, le à Vittel lors du dernier spectacle de Thierry Le Luron[5]. Ayant décidé de quitter le Club, il s'installe à Paris où il joue dans des cabarets (notamment au Pied de la Butte Montmartre)[6], puis est révélé à la télévision sur Fr3 dans La Classe en 1987[4].

Scène et chansons[modifier | modifier le code]

Le , il effectue sa première au Théâtre d'Edgar à Paris et sort son premier single Bo le lavabo, toujours produit par Hervé Hubert. Il enchaîne avec un second single La Zoubida. Il est premier au Top 50 durant onze semaines. De la chanson La Zoubida sera même tiré en 1991 un jeu vidéo : Lagaf' : Les Aventures de Moktar de Titus Interactive.

Jusqu'en 1994, ses spectacles Lagaf' au Théâtre du Gymnase et Lagaf' en chansons[7], où il est entouré des Gafettes, connaissent un fort succès[4]. En octobre 1995, il joue dans la pièce de théâtre Le Surbook au Théâtre de la Michodière.

Lagaf' annonce en qu'il jouera en au théâtre une pièce de Raffy Shart intitulée Attache-moi au radiateur ![8], mais un grave accident de jet-ski[9] le retarde le démarrage de la pièce (qu'il ne jouera pas finalement).

C'est finalement en qu'il fait son retour sur les planches en jouant la pièce Pourquoi moi ?! en province[10]. La pièce devait être jouée en septembre à Paris mais le retour de Lagaf' à la télévision ne le permet pas.

Émissions de télévision[modifier | modifier le code]

Yacapa (1992)[modifier | modifier le code]

FR3

Spécial Lagaf' (1994)[modifier | modifier le code]

De L'Or à l'appel au Bigdil (1996–2004)[modifier | modifier le code]

Après avoir rejoint l'équipe des Grosses Têtes de 1993 jusqu'en 1997 à la télévision, il se lance dans l'animation de jeux télévisés. De à , il présente en direct sur TF1 L'Or à l'appel[4], à 19 heures, avec ses Gafettes. Il anime aussi Drôle de jeu en prime-time de à où il reçoit des humoristes, des chanteurs, des comédiens et des animateurs.

À partir du , Lagaf' présente le Bigdil, co-produit comme Drôle de jeu avec Hervé Hubert. Il est accompagné de ses Gafettes (cinq puis quatre) et de Bill l'extraterrestre alias Gilles Vautier. Le jeu sera diffusé de 19h à 20h jusqu'en , puis de 18h à 19h à partir de jusqu'à fin .

Le Bigdil atteint son âge d'or en 2000 où il reçoit le 7 d'or de la meilleure émission de jeu. Sa diffusion s'arrêtera le . À ce jour, il est le plus long programme d'access prime-time de TF1 privatisée.

En 2000, Lagaf' et son associé Hervé Hubert vendent leurs sociétés (Orevi et Hubert Productions) à Endemol France[11].

Crésus (2005–2006)[modifier | modifier le code]

Le , l'animateur-humoriste lance un nouveau jeu quotidien, à 18 heures, Crésus, dont l'avatar « squelettique » est de nouveau joué par Gilles Vautier. Le jeu est diffusé sur TF1 jusqu'au . Ce retour est marqué par son changement de look : crâne rasé, bouc au menton, et les costumes « flashy » ont disparu[12].

Le Juste Prix (2009-2015)[modifier | modifier le code]

Après s'être un temps éloigné des plateaux télé, Lagaf' signe en son retour sur TF1 après trois ans d'absence avec la reprise du Juste Prix, jeu diffusé du lundi au vendredi à 19h05. Le jeu est maintenant une production Hervé Hubert et FremantleMedia et Lagaf' l'anime avec son compère Gérard Vivès et en compagnie de trois gafettes : Fanny Veyrac, Nadia Aydanne (déjà présente dans Le Bigdil), et Doris Rouesne. Ce retour est couronné de succès avec des audiences record qui permettent un retour régulier du jeu à l'antenne[13].

Sa phrase de référence est toujours le fameux « bip bip ! » avec laquelle il enflamme son public.

À partir de la rentrée 2012, Gérard Vives est remplacé par une voix-off.

Boom : Gagner ne tient qu'à un fil ! (2015)[modifier | modifier le code]

Le lundi 10 août 2015, Vincent Lagaf' revient sur la scène de TF1 avec un nouveau jeu intitulé Boom, inspiré du jeu télévisé israélien du même nom. Le principe est simple : deux équipes de trois candidats (généralement issus de la même famille) doivent répondre aux questions de l'animateur. Toutefois, les réponses sont ici symbolisées par les fils d'une bombe posée devant les joueurs. Lorsque le présentateur pose une question, le candidat doit alors couper les fils de couleur correspondant aux mauvaises réponses. S'il coupe le fil de la bonne réponse, la bombe explose et asperge les participants de poudre colorée, éliminant ainsi le membre de l'équipe.

Départ[modifier | modifier le code]

Le 24 mars 2016, il annonce qu'il n'est plus sous contrat avec TF1[14].

Cinéma et fiction télé[modifier | modifier le code]

En 1994, Lagaf' fait ses débuts au cinéma en tenant le premier rôle de court-métrage d'Éric Cayron Histoire de fou[15]. En 2005, il joue les guests stars dans un épisode de la série Sous le soleil. En 2008, il tourne sous la direction de Cyril Sebas son premier long-métrage, Le Baltringue, qu'il a imaginé avec Larbi Naceri[16]. La sortie du film en salle se fait le . Le film est un échec commercial. En 2012, TF1 lui confie le premier rôle du téléfilm Cher Radin ! (diffusion fin 2012 sur TF1)[17].

Sport[modifier | modifier le code]

Passionné de sports mécaniques et de jet-ski en particulier (Il avoue aussi posséder plein de Buggy et une des cinq Aston Martin V12 Vantage manuelle dans Top Gear France auprès de Philippe Lellouche), Lagaf' participe à de nombreuses compétitions et réunions dont les Cavalaire Jet Games nés sous son impulsion en 1997[18]. En 2000, Lagaf' franchit en jet-ski le Cap Horn en compagnie de l'ancien skieur Luc Alphand et du présentateur télé Alexandre Debanne[19]. Deux mois après son accident de jet-ski en , Lagaf' participe - comme chaque année - à La Transfennec, un raid en quad dans le désert de Tunisie dont il est le parrain. Du même organisateur il participa à la Tranvalquad, salon mondial du quad de la station Galibier-Thabor à Valloire en Savoie.

Politique[modifier | modifier le code]

Pour les élections municipales de 2014, Vincent Lagaf' se porte candidat dans la liste de Philippe Leonelli, lui-même candidat à la mairie de Cavalaire-sur-Mer, sans étiquette[20],[21],[22].

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Histoire d'en rire
  • 1991 : Lagaf' au théâtre du Gymnase
  • 1992 : Eclats de rire
  • 1994 : Le Spécial Lagaf'
  • 1995 : Lagaf' au Théâtre de Paris
  • 1996 : Le Surbook
  • 2001 : Passion Lagaf', à l'assaut du Cap Horn

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Court-métrages[modifier | modifier le code]

  • 2012 : 1815 : Au crépuscule de l’empire : le maréchal Ney

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Année émission chaine rôle
1992 Yacapa FR3 animateur producteur
1994 Spécial Lagaf' TF1
1996-1997 L'Or à l'appel
1997-1999 Drôle de jeu
Année 2000 [Quand ?] Vis ma vie ?
Entre 2003 et 2005 [Quand ?] Zone rouge Candidat, et remplace Jean Pierre Foucault a l'animation lors d'un épisode, car Jean Pierre était le candidat
1998-2004 Le Bigdil animateur producteur
2005-2006 Crésus
2005 Sous le soleil guest-star dans un épisode
2009 - 2015[24] Le Juste Prix animateur
2011 Pouch' le bouton
Automne 2014 Les Mini-Sosies font leur show Gulli
2015 Boom : Gagner ne tient qu'à un fil! TF1

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

  • En 1999, il reçoit le 7 d'or de la personnalité de l'année télé.
  • En 2000, il reçoit le 7 d'or de la meilleure émission de jeu pour Le Bigdil.
  • En 2014, les 7-14 ans élisent Vincent Lagaf' comme leur animateur préféré selon un sondage Ipsos pour le Journal de Mickey[25],[26].

Les Gafettes[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2010).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les Gafettes est un groupe de danseuses et chanteuses apparu pour la première fois dans le deuxième one-man show de Lagaf' en 1991. Rosa, Line, Djami et Magali dansaient avec Lagaf' sur la chanson La Zoubida. Par la suite, une certaine Aline remplaçant Magali, elles participent au spectacle Lagaf' en chansons.

On retrouve les Gafettes en 1996 dans L'Or à l'appel. Elles sont six : Gwen (qui a été remplacée assez vite par Cynthia), Line, Rosa, Djamila, Clarisse et Hilde (qui a quitté le groupe après quelque temps)[27]. Elles prêtent leurs personnes aux jeux de l'émission, et apparaissent aussi dans Drôle de jeu (1997-1999) pour le jeu téléphonique.

En février 1998, les Gafettes reviennent avec Lagaf' dans Le Bigdil. Le groupe est désormais formé de Clarisse, Djami, Line (et sa sœur jumelle Régine en remplacement) et Rosa.

À la rentrée 2001, l'équipe connaît des changements. Clarisse, enceinte, quitte l'émission et Rosa se voit confier la tâche d'accueillir les candidats dans le vestibule. Les deux Gafettes sont remplacées sur le plateau par Nadia et Léa.

En 2003, le succès du Bigdil permet aux gafettes de sortir deux singles (Mon petit bikini et Le cric crac hop)[28] puis un album, La route du soleil[29], et de se produire en galas.

Pour la saison 2003-2004, Lagaf' propose une nouvelle formule du Bigdil plus sportive, sans les Gafettes dont certaines l'accompagnent depuis onze ans. Le public n'apprécie pas ce changement et réclame leur retour. Lagaf' admet qu'elles sont importantes pour le show, mais engage de nouvelles Gafettes, appelées dorénavant les Filles.[réf. nécessaire]

Lagaf' revient à l'antenne en juillet 2005 avec Crésus, un jeu de culture générale, sans les Gafettes. En juillet 2009, Lagaf' est de retour avec une nouvelle version du jeu Le Juste Prix, désormais le groupe des gafettes est composé de Nadia (déjà présente lors du Bigdil), Doris et Fanny (deux nouvelles).

Depuis le 12 janvier 2015 les gafettes sont composés de Cyrielle, Alice et de Nicolas le gaffeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Emission des grosses têtes du 26/01/2010 », sur rtl.fr
  2. Klhoé Dominguez, « Vincent Lagaf’ raconte sa rencontre avec sa mère biologique », sur parismatch.com,‎ .
  3. Interview de Vincent Lagaf' par Thierry Ardisson dans l'émission Salut les Terriens !, 21 mai 2016.
  4. a, b, c et d « Biographie de Vincent Lagaf' », sur tf1.fr
  5. « Rencontre avec le producteur Hervé Hubert », sur Le Parisien
  6. « Biographie », sur Rires et chansons
  7. « J'arrête le one-man-show », sur www.olivierlejeune.fr
  8. « Les projets de Vincent Lagaf' hors petit écran », sur actuzap
  9. « Lagaf' se casse les deux bras en jet-ski », sur 20 minutes
  10. « Le big retour », sur La tribune de Genève
  11. « Qui sont les champions de la production audiovisuelle », sur journaldunet.com
  12. « Crésus, succès en 2005 », sur toutelatele
  13. « Lagaf’ n'abandonne TF1 que jusqu’en janvier ! », sur premiere.fr,‎
  14. http://www.20minutes.fr/television/1812971-20160324-vincent-lagaf-quitte-tf1-arrete-television-enfin-presque
  15. « Histoire de fou », sur le-court.com
  16. « Lagaf' tourne son premier film », sur tvmag.com,‎
  17. « Lagaf' dans deux fictions pour TF1 », sur Tv mag
  18. « Plateau très relevé pour les Cavalaire Jet Games », sur varmatin,‎
  19. « Lagaf' passe le cap Horn », sur leparisien.fr,‎
  20. « Municipales : Frédérick Bousquet, Miss France, l'ex-batteur de Noir Désir... ces personnalités qui entrent en campagne », sur LCI,‎
  21. « Vincent Lagaf' candidat à Cavalaire-sur-Mer », sur Huffington Post,‎
  22. « Municipales : Vincent Lagaf' candidat à Cavalaire-sur-Mer », sur Le Parisien,‎
  23. « Lagaf' – Bo Le Lavabo », sur discogs.com (consulté le 17 juillet 2011)
  24. Vincent Lagaf, pourquoi il arrête le Juste Prix
  25. http://www.leberry.fr/cher/mag/tv/actu-medias/2014/09/16/vincent-lagaf-debarque-sur-gulli_11145617.html%7C Vincent Lagaf' débarque sur Gulli (leberry.fr, 16/09/2014)
  26. http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/83884/vincent-lagaf--arrive-sur-gulli.html%7C Vincent Lagaf' arrive sur Gulli (lefigaro.fr, 16/09/2014)
  27. « L'or à l'appel - casting », sur imdb.fr
  28. « Le deuxième single des gaffettes », sur tvmag.com,‎
  29. « La route du soleil », sur lescharts.com (consulté le 1er novembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :