Jardin botanique privé L'Hardy-Denonain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jardin botanique privé L’Hardy-Denonain
Image illustrative de l’article Jardin botanique privé L'Hardy-Denonain
Marie-Thérèse L’Hardy dans son jardin.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Gassin
Quartier Gassin village
Altitude 200 m
Superficie 2 495 m2
Histoire
Création 1973
Caractéristiques
Type Jardin sauvage
Essences provençales, méditerranéennes
Gestion
Protection Jardin remarquable de France
Localisation
Coordonnées 43° 08′ 03″ nord, 6° 21′ 04″ est

Géolocalisation sur la carte : Var

(Voir situation sur carte : Var)
Jardin botanique privé L’Hardy-Denonain

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Jardin botanique privé L’Hardy-Denonain

Le jardin botanique L'Hardy-Denonain est un jardin privé situé à Gassin, dans la presqu'île de Saint-Tropez. Il a été classé « Jardin remarquable ».

Présentation[modifier | modifier le code]

Cet espace s’étend sur environ 2 495 m2 et propose aux visiteurs de découvrir environ 600 espèces de plantes provençales et méditerranéennes[1].

Situé sous le village de Gassin, il est accessible par la place des Barris, face au restaurant Le Micocoulier. Le jardin se déploie sur quatre restanques entre la place en haut et la route des Moulins de Paillas plus bas.

Le jardin a été créé en 1973 par Germaine L’Hardy-Denonain, sur un espace ancien de cultures laissé à l'abandon, planté de chênes-liège et de mûriers, autrefois utilisés les premiers pour le liège, les seconds dans l’exploitation des vers à soie.

Il est aujourd’hui la propriété de sa belle-fille, Marie-Thérèse L’Hardy-Halos.

« Il est sauvage. Il est volontairement sauvage. L'objectif est que, quand on entre dans cet espace, on ne sente pas un décalage considérable avec les espaces sauvages environnants. Quelque chose qui ressemble à un sous-bois. Comme je le dis avec mes amis jardiniers : du négligé maîtrisé »,

précisait en 2015 aux caméras de France 3 Marie-Thérèse L’Hardy.

Les lieux bénéficient depuis 2009 du label « Jardin remarquable » attribué par le ministère de la Culture.

Le jardin est mis régulièrement en valeur dans les médias : il a été évoqué ainsi en 2015 et 2016 dans l'émission « Des Racines et des ailes » intitulée « Du massif des Maures au golfe de Saint-Tropez » (2015)[2], dans le Le Point en août 2016[3].

La propriétaire permet l’accès à son jardin privé de mai à mi-octobre. La visite est gratuite.

Événements liés au jardin[modifier | modifier le code]

Plusieurs événements y sont organisés chaque année, notamment les dans le cadres des Rendez-vous aux jardins, des Journées du patrimoine, et à l’occasion des Coulacioun (12e édition en 2016), occasion de débats et d’un troc aux plantes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « À La Croix Valmer, cap sur Lardier » (consulté le 19 septembre 2016)
  2. « Des racines et des ailes : Du massif des Maures au golfe de Saint-Tropez sur FRANCE 3 - Telesta... » (consulté le 19 septembre 2016)
  3. Catherine Lagrange, « À Gassin, un jardin très secret », (consulté le 19 septembre 2016)