Castels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Castels
L'église de Redon Espic de Castels.
L'église de Redon Espic de Castels.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Canton Vallée Dordogne
Intercommunalité Communauté de communes Vallée de la Dordogne et Forêt Bessède
Maire
Mandat
Henri Bouchard
2014-2020
Code postal 24220
Code commune 24087
Démographie
Population
municipale
639 hab. (2013)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 52′ 01″ N 1° 03′ 06″ E / 44.8669444444, 1.0516666666744° 52′ 01″ Nord 1° 03′ 06″ Est / 44.8669444444, 1.05166666667
Altitude Min. 57 m – Max. 264 m
Superficie 19,60 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Castels

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Castels

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Castels

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Castels

Castels est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est implantée dans le Périgord noir.

Elle fait partie de la communauté de communes de la Vallée de la Dordogne puis de la communauté de communes Vallée de la Dordogne et Forêt Bessède.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Castels
Meyrals Saint-André-d'Allas
Saint-Cyprien Castels Beynac-et-Cazenac
Berbiguières Bézenac

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Argentonesse · Baran · Bardot · Bussac · Campagnac · Canteranne · Capette · Charrière · Coquière · Côte Froide · Crabidou · Église Notre-Dame · Église Saint-Martin · Finsac · Fongoumier · Font Chaude · Grand Seignal · Graves · la Berbie · la Bertrandie · la Bessardie · la Boissière · la Brolie · la Cabarie · la Combe · la Fagette · la Mercerie · la Mounerie · la Pomarède · la Rive · la Rouquière [1]. · le Breuil · le Candelie · le Caufour · le Colombier · le Grelat · le Landou · le Mas · le Moulant · le Moulin de la Roque · le Roucal · le Rudou · le Secadou · le Secadou de Goudou · le Tabandel · les Cauffours · les Granges · les Justices · les Masseries · les Recouzes · Luziers · Marens · Marot · Moncrabou · Puyguilhem · Puymartin · Redon Espic · Roc Pointu · Rocher Rouge · Roquebeyssette

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Castèl[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
juin 1995[3] (réélu en mars 2014) en cours Henri Bouchard SE - Apparenté PCF Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, Castels comptait 639 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2007, 2012, 2017, etc. pour Castels[4]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
650 559 583 712 789 765 760 775 863
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
886 832 859 794 793 798 787 725 686
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
667 651 596 571 610 551 569 519 491
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2012
491 449 416 385 402 445 541 565 638
2013 - - - - - - - -
639 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[7], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 236 personnes, soit 37,0 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (trente-trois) a presque triplé par rapport à 2007 (treize) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 14,0 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte soixante-huit établissements[8], dont trente au niveau des commerces, transports ou services, quatorze dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, onze dans la construction, neuf dans l'industrie, et quatre relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale[9].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Parmi les entreprises ayant leur siège social en Dordogne, l'EURL Sun Valley biofruit France (commerce de gros interentreprises de fruits et légumes), implantée à Castels, se classe 29e avec 1 797 k€, en termes de chiffre d'affaires hors taxes à l'exportation en 2012-2013[10].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

C'est à Castels qu'a grandi le psychologue et criminologue Jean-Pierre Bouchard. Dans le premier de ses ouvrages, Périgord terre de mémoire[15], on peut voir les gens de Castels et du Périgord noir qu'il a photographiés dans leurs activités traditionnelles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monique Bourgès Audivert, Castels pluriel, Castels singulier : monographie de Castels, en Périgord, Éditions Couleurs Périgords, juin 2008, disponible auprès de la mairie de Castels
  • Jean-Pierre Bouchard, Périgord terre de mémoire, éditions Pierre Fanlac, 1984, réédition 1987.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Castels sur le site de la communauté de communes de la Vallée de la Dordogne et Forêt Bessède

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Rouquière ancien écart (livre des écarts consultable aux AD24, voir la Cauquière). La Cauquière ancien hameau (vu sur Cassini, voir la Rouquière)
  2. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 13 février 2014.
  3. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 15 août 2014.
  4. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 13 février 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2012, 2013.
  7. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 21 octobre 2015.
  8. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 21 octobre 2015).
  9. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 21 octobre 2015.
  10. « Export : les 50 premières », Sud Ouest éco édition Dordogne, 13 novembre 2014, p. 18.
  11. Les amis de Redon-Espic
  12. Adrien Vergnolle, « Sans lauzes, la tuile », Sud Ouest édition Dordogne, 5 juin 2015, p. 13.
  13. La figure gravée de la grotte du Roc pointu à Castels (Dordogne) sur Persée, revue scientifique
  14. Inscription par arrêté du 27 février 2007
  15. Jean-Pierre Bouchard, Périgord terre de mémoire, Éditions Pierre Fanlac, 1984, (ISBN 978-2-86577-055-7)