Aller au contenu

Musée national de Préhistoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée national de Préhistoire
Entrée des nouveaux locaux du Musée national de Préhistoire
Informations générales
Ouverture
1918
Gestionnaire
Musée de Préhistoire (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Visiteurs par an
66 867 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Nombre d'objets
6 000 000
au 4 octobre 2014[1]
Localisation
Pays
France
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Localisation sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
voir sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
Localisation sur la carte de la Dordogne
voir sur la carte de la Dordogne

Le musée national de Préhistoire est un établissement français fondé en 1918 par Denis Peyrony sur la commune des Eyzies-de-Tayac (aujourd'hui, commune des Eyzies), en Dordogne. Officiellement inauguré le , il est aménagé dans ce qui fut précédemment le château de Tayac, racheté à cette fin par l'État dès 1913. En 2004 est inauguré un nouveau musée, œuvre architecturale de Jean-Pierre Buffi, intégré à l'emblématique falaise des Eyzies.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Musée national de Préhistoire présente in situ un passé préhistorique exceptionnellement riche et conserve environ 6 millions d'objets[1]. Musée de site avant la lettre, au cœur du « site musée » que constitue la vallée de la Vézère, reflet d'une recherche archéologique en pleine expansion, il rassemble aujourd'hui l'une des plus importantes collections paléolithiques de France : industrie lithique et osseuse, art mobilier, sépulture, faune et le premier ensemble mondial d'art paléolithique sur blocs gravés ou sculptés.

Il permet de découvrir les anciennes traces laissées par l'Homme en France. Dans d'innombrables vitrines, outils de pierre, objets d'art en os ou ivoire, reconstitutions grandeur nature d'hommes préhistoriques et d'animaux disparus permettant de comprendre l'évolution humaine depuis 400 000 ans, sont mis en valeur au sein d'une architecture contemporaine.

Extension[modifier | modifier le code]

La nouvelle extension, achevée en 2004, occupe de nouveaux bâtiments conçus par l’architecte Jean-Pierre Buffi, avec plus de 3 600 m2 de nouvelles surfaces, dont 700 m2 de galeries d'exposition.

L'une des nouvelles vitrines.

Direction[modifier | modifier le code]

En , Nathalie Fourment, docteure en préhistoire et spécialiste du Paléolithique supérieur, devient directrice du musée et succède ainsi à Jean-Jacques Cleyet Merle, directeur pendant 32 ans[2].

DirigeantsVoir et modifier les données sur Wikidata
IdentitéPériodeDurée
DébutFin
Denis Peyrony[3]
( - )
8 ans
Élie Peyrony[3]
( - )
Jean Guichard (d)
( - )
Jean-Jacques Cleyet-Merle (d)
(né en )
32 ans
Nathalie Fourment (d)
(née en )

Tourisme[modifier | modifier le code]

En 2022, le musée a attiré 70 000 visiteurs[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Volume des collections : synthèse statistique du bilan national de récolement décennal des musées de France, p. 2, 4 octobre 2014, base Joconde, site culture.gouv.fr
  2. « Nathalie Fourment, nouvelle directrice du Musée national de Préhistoire - 10 décembre 2020 - Le Journal des Arts - n° 557 », sur Le Journal Des Arts (consulté le )
  3. a et b Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, Éditions Fanlac, , 960 p. (ISBN 2-86577-214-4)Voir et modifier les données sur Wikidata
  4. « Le top des sites touristiques de Dordogne », Sud Ouest édition Dordogne, , p. 11.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]