Canton de Gevrey-Chambertin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Gevrey-Chambertin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement(s) Dijon
Chef-lieu Gevrey-Chambertin
Conseiller général Jean-Claude Robert
2011-2015
Code canton 21 15
Disparition mars 2015
Démographie
Population 15 879 hab. (2012)
Densité 63 hab./km2
Géographie
Superficie 251,21 km2
Subdivisions
Communes 32

Le canton de Gevrey-Chambertin était une division administrative française située dans le département de la Côte-d'Or et la région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour de Gevrey-Chambertin dans l'arrondissement de Dijon. Son altitude variait de 195 m (Noiron-sous-Gevrey) à 642 m (Détain-et-Bruant) pour une altitude moyenne de 347 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1835
(démission)
Augustin Bernard Rameau   Propriétaire à Trouhaut et à La Chaleur
1835 1840 Nicolas Camille Chaussier
(1794-1862)
  Propriétaire à Barbirey-sur-Ouche
1840[1] 1848 Julien Ouvrard   Propriétaire, maire de Gilly-les-Cîteaux
1848 1849 Philibert Joly   Ancien auditeur au Conseil d'État domicilié à Gevrey-Chambertin
1849 1852 Denis Serrigny   Professeur à l'Ecole de Droit de Dijon
1852 1861 Ferdinand Marey-Monge   Propriétaire, maire de Chambolle
1861 1869 Guillaume Félix Alphonse Marey-Monge Bonapartiste Maire de Pommard
Député de la Côte-d'Or au Corps législatif (Second Empire) (1861-1870)
1869[2] 1903
(démission)[3]
Charles Mazeau Gauche
républicaine
Député (1871-1876)
Sénateur (1876-1903)
Avocat au Conseil d'État et à la Cour de Cassation, Paris
Ministre (1887)
1903[4] 1910 Louis André Républicain Ancien Ministre de la Guerre, domicilié à Paris
1910 1932
(décès)
Henri Gouroux Rad. Maire de Gevrey-Chambertin
1932 1941
(démission d'office)[5]
Charles-Gabriel Baudoin Rad. Vétérinaire à Dijon
Révoqué par le Gouvernement de Vichy
1945 1949 André Rage SFIO  
1949 1955      
1955 1961 Jacques Bazin MRP  
1961 1965
(décès)
Arsène Amiot DVD Propriétaire à Chambolle-Musigny
1965 1979 Georges Lignier DVD puis UDF Maire de Morey-Saint-Denis
1979 2015 Jean-Claude Robert PS Inspecteur des Impôts
Député (1999-2002)
Maire de Gevrey-Chambertin jusqu'en 2014

[1]

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Gevrey-Chambertin regroupait 32 communes :

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Barges 428 21910 21048
Bévy 92 21220 21070
Brochon 659 21220 21110
Broindon 74 21220 21113
Chambœuf 317 21220 21132
Chambolle-Musigny 308 21220 21133
Chevannes 131 21220 21169
Clémencey 114 21220 21178
Collonges-lès-Bévy 85 21220 21182
Corcelles-lès-Cîteaux 829 21910 21191
Couchey 1 177 21160 21200
Curley 138 21220 21217
Curtil-Vergy 102 21220 21219
Détain-et-Bruant 102 21220 21228
Épernay-sous-Gevrey 169 21220 21246
L'Étang-Vergy 201 21220 21254
Fénay 1 307 21600 21263
Fixin 761 21220 21265
Gevrey-Chambertin 3 138 21220 21295
Messanges 232 21220 21407
Morey-Saint-Denis 693 21220 21442
Noiron-sous-Gevrey 1033 21910 21458
Quemigny-Poisot 210 21220 21513
Reulle-Vergy 93 21220 21523
Saint-Philibert 416 21220 21565
Saulon-la-Chapelle 1 029 21910 21585
Saulon-la-Rue 561 21910 21586
Savouges 330 21910 21596
Segrois 54 21220 21597
Semezanges 111 21220 21601
Ternant 93 21220 21625
Urcy 130 21220 21650

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Les communes du canton se répartissaient suivant les intercommunalités suivantes :

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 0979 53911 47211 85712 87014 24814 95015 86115 879
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[6] puis population municipale à partir de 2006[7])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]