Livrées SNCF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La photo couleur représente une motrice grise à parement rouge et filet blanc, tractant une rame aux couleurs assorties.
Livrée homogène entre une BB 15000 Multiservices et sa rame Corail +.

On appelle livrée la décoration extérieure d'un matériel roulant ferroviaire. Au cours de son histoire, depuis 1938, la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) a utilisé de nombreuses livrées liées aux modes et aux changements de matériels. Certaines sont des essais sans lendemain sur quelques machines, d'autres sont de véritables marqueurs de l'identité de l'entreprise comme la livrée « béton » par exemple.

Par ailleurs, la diversité s'est considérablement accrue au cours des années. En 1938, la livrée des voitures est vert foncé et celle des locomotives à vapeur, noire. Dans les années 1950, l'inox fait son apparition, suivi par une grande variété de couleurs, dont le summum se situe vers le début des années 2010, avec la personnalisation du matériel TER aux couleurs des conseils régionaux qui les financent.

Sommaire

Matériel moteur[modifier | modifier le code]

Locomotives à vapeur[modifier | modifier le code]

En 1938, la Société nationale des chemins de fer français nouvellement créée, hérite des livrées personnalisées des anciennes compagnies de chemin de fer. Au cours des livraisons de matériel neuf ou des remises en peinture à la suite d'une modernisation, une livrée noire ou verte et noire est généralisée, avec la traverse de tamponnement rouge. De fins filets rouge, jaune ou doré peuvent souligner les lignes de la machine.

Locomotives électriques[modifier | modifier le code]

Livrée verte[modifier | modifier le code]

Elle est à base de vert foncé aux origines de la SNCF, puis bicolore (bas de caisse vert foncé et décorations inox ou aluminium) pour les séries de locomotives de vitesse des années 1950 : 2D2 9100 ou CC 7100, puis vert bleuté plus clair pour les BB Jacquemin : BB 9003 et 4, BB 9200, puis BB 9300. Les premières séries comprenaient également des enjoliveurs en aluminium apposés sur les faces avant dénommés « moustaches » et des filets également en aluminium le long des caisses. Ces ajouts ont cessé lors de la sortie de la BB 9300 en 1967, puis lors des remises en peinture pour les BB 9200 et 9400. Les CC 7100 et 2D2 9100 ont gardé ces décorations durant toute leur carrière.

Les dernières séries vertes sortent au début des années 1970, avec les CC 6500 surnommées « Mauriennes » et les cinq premières BB 15000.

Presque toutes les séries de cette époque ont conservé un exemplaire vert lors des remises en peinture ultérieures.

Cas particuliers[modifier | modifier le code]

Lors de leur sortie d'usine, quelques séries ont revêtu des livrées qui sortaient de la norme générale. Ainsi, les BB 12000 et 13000 et les CC 14000 et 14100, arboraient une livrée bleu ciel. De même, les BB Jacquemin sont sorties en vert plus clair que celui en vigueur à l'époque. À la fin des années 1970, Paul Arzens a procédé à des essais de livrées en mariant le gris et vert, et plus original, le gris et chocolat.

Livrée TEE inox[modifier | modifier le code]

Les CC 40100 sortent d'usine en 1964 dans une livrée destinée à s'associer aux voitures DEV inox et TEE-PBA. Elles comportent une zone en inox assortie aux voitures citées et un liseré rouge vif de même teinte que le bandeau des voitures Trans-Europ-Express. Le reste de la caisse est peint en gris clair.

Livrée Capitole[modifier | modifier le code]

En 1967, la SNCF met en route le premier train apte à 200 km/h entre Paris et Toulouse. Incorporé dans le réseau Trans-Europ-Express, il reçoit le nom de Capitole et une livrée spéciale créée par Paul Arzens à base de rouge 602. Une bande gris bleutée clair 836 ceinture la caisse, la toiture est gris ardoise 807, les trumeaux de cabine gris foncé 809 et l'appareillage de toiture gris container 838[1].

Cette livrée, la première qui renie le vert wagon universel[a 1], a été appliquée à six locomotives, BB 9200 Capitole portant les numéros 9278, 9281, 9282, 9288, 9291 et 9292. Cette livrée sera remplacée en 1978 par la livrée verte ou béton pour les machines[2].

Livrée TEE Grand Confort[modifier | modifier le code]

Cette livrée, parfois surnommée « coup de soleil », est également due à Paul Arzens. Elle apparait en 1969 lors de la mise en service des CC 6500 et CC 21000. Elle est aussi portée par les BB 15000. Elle est à base de gris métallisé et rouge rehaussé d'orange. Par la suite, le gris béton remplacera le gris métallisé, pour des raisons de tenue de la peinture dans le temps. Cette livrée était assortie aux voitures "Grand Confort". Ces rames formaient des trains de prestige inclus dans les Trans-Europ-Express.

Livrée Béton[modifier | modifier le code]

Apparue en 1976 lors de la sortie des BB 7200 et BB 22200, elle est à base de gris béton 804 et rehaussée d'une ligne orange 435 appliquée d'origine aux locomotives précitées et aux BB 26000. Elle a, par la suite, été appliquée à de nombreuses autres séries dans le cas de remises en peinture : BB 7200, BB 8100, BB 8500, BB 9300, BB 16000, BB 17000, BB 22200, BB 25100, BB 25150, BB 25200 et BB 25500.

Quelques CC 6500 (6512 et 6568) et BB 15000 (15003 et 15034) l'ont revêtu sans que l'expérience ne soit poursuivie.

Livrée Corail[modifier | modifier le code]

Cette livrée, imaginée par Roger Tallon, est appliquée seulement sur quelques machines afin de former une unité homogène avec les voitures Corail. Elle présente une bande grise 808 sur fond blanc 708 et une large ligne orange 435 en bas de caisse.

Livrée de manœuvre[modifier | modifier le code]

À la suite de l'application d'une livrée dite « manœuvre » aux locomotives et locotracteurs diesels, la modernisation des CC 1100 (les seules locomotives électriques à avoir porté cette livrée) permet de leur voir appliquer cette tenue plus voyante dans les triages, notamment lors du travail nocturne.

Livrées Prototypes[modifier | modifier le code]

Les prototypes BB 10003, BB 10004 et BB 20011-20012 ont reçu chacune une livrée spéciale. La livrée de la BB 10003 était proche de la livrée béton mais avec une large bande rouge en bas de caisse[3]. La BB 10004 a reçu une livrée avec des motifs similaires à ceux de la livrée TEE Grand Confort mais avec un schéma de couleurs différents: blanc au lieu de gris, bleu nuit au lieu de rouge et jaune au lieu d'orange[4]. Les BB 20011-20012 portaient une livrée très proche mais avec quelques variantes[5] (notamment les faces jaunes alors que la 10004 avait des faces bleues).

Livrée TER 200[modifier | modifier le code]

Cette livrée n'a été appliquée qu'à une seule machine, la BB 26070, dans le cadre d'une campagne publicitaire pour le TER 200 au début des années 1990. Elle est le précurseur de la livrée « Multiservices », en effet elle est à base de gris clair et de gris foncé, les faces sont rouges et on trouve des bandes latérales aux couleurs TER de l'époque (rouge, vert, jaune, bleu).

La BB 26070 a perdu cette livrée à la suite de sa rénovation en septembre 2015. Elle porte désormais la livrée Carmillon[6].

Livrée Multiservices[modifier | modifier le code]

En 1996, la SNCF applique une nouvelle livrée expérimentale sur cinq machines, les BB 15016, 22347 et 26014 électriques. Elle est à base de gris métallisé 862, gris orage 844, bande rouge vermillon 605 et bande blanche 701. Cette livrée est nommée « Multiservices » parce qu'elle est destinée à être appliquée aux locomotives grandes lignes et fret[7].

La satisfaction générale encourage à généraliser cette tenue à l'ensemble du parc. Quelques modifications sont apportées pour coller à la carrosserie de chaque série. Ainsi, la livrée ne comporte pas de bande blanche 701 mais une bande rouge vermillon 605 pour les BB MTE (BB 9200, BB 9300, BB 25100, BB 25150n BB 25200[8]). Seuls, les 30 premiers engins de la série BB 36000 sortent d'usine avec cette livrée. Les autres locomotives sont repeintes à la suite de révisions générales ou après un accident de carrosserie.

Les derniers engins présentent une teinte plus claire de la bande gris orage. Cette livrée s'accorde avec la livrée « Corail + » pour le matériel remorqué.

Livrée Île de France[modifier | modifier le code]

En parallèle avec la remise en peinture des machines en livrée « Multiservices », celles dédiées au service du RER parisien reçoit une livrée spécifique, calquée sur celle des automotrices qui sortent d'usine dans cette livrée depuis 1976. Elle est à base de rouge cornaline 609, bleu onyx 228, blanc grisâtre 708, gris métallisé 862, gris orage 844[9]. Elle concerne les séries BB 8500, BB 16500, BB 17000 et BB 25500.

Livrée Fret[modifier | modifier le code]

Article connexe : Fret SNCF.

Cette livrée est appliquée à partir du début des années 2000, pour donner une image à Fret SNCF, répondant à une circulaire Européenne sur la séparation des activités. Elle est à base de vert jade 323, gris métallisé 862, gris orage 844 avec une bande oblique blanc 701 accueillant l'inscription FRET[9]. Elle est parfois appelée « livrée napolitaine ».

Elle concerne quasiment toutes les séries de locomotives : CC 6500, BB 7200, BB 8500, BB 9200, BB 9300, BB 16000, BB 22200, BB 25150, BB 25200, BB 25500 ou BB 26000. Les nouvelles séries de locomotives neuves sortent d'usine avec cette livrée : BB 36000 (tranche des 30 dernières, sans la mention FRET), BB 27000 et BB 37000.

Livrée En Voyage[modifier | modifier le code]

Cette livrée apparait en 2002. Elle est destinée en premier lieu au matériel moteur grandes lignes, puis est étendue aux TER et au matériel de traction de la banlieue parisienne.

Elle est à base de gris métallisé 862, une face coté cabine 1 bleu azur 254, une face coté cabine 2 améthyste 627, gris orage 844 et bande de pelliculage et message[10].

De nombreuses séries de locomotives électriques ont été concernées par ce restylage : BB 7200, BB 8500, BB 9300, BB 15000, BB 16000, BB 17000, BB 22200, BB 25150, BB 25200, BB 25500 et BB 26000. Il est à noter qu'aucune série neuve n'est sortie d'usine directement avec cette livrée, le matériel moteur neuf sortant à cette époque étant des automoteurs TER, locomotives pour le fret et TGV.

À partir de 2010 certaines machines portant cette livrée ont dû être repeintes en gris à la suite d'un problème de droit à l'image des personnes apparaissant sur la bande de pelliculage. Finalement elle a pu être conservée en remplaçant les photographies de ces personnes.

Livrée TER Picardie[modifier | modifier le code]

Cette livrée, composée de gris et de vert, est appliquée sur certaines BB 16500 du TER Picardie. Elle ressemble à la livrée Fret mais sans les « tranches napolitaines », le vert est celui de l'activité TER et non de l'activité Fret.


Livrée Grise[modifier | modifier le code]

Cette livrée, surnommée « livrée fantôme »[11] revêt quelques locomotives dès 2002, en attendant de recevoir la nouvelle livrée "En Voyage". Quelques années plus tard certaines machines portant la livrée "En Voyage" sont remises en peinture avec cette livrée (les personnes apparaissant en photo sur la livrée "En Voyage" étaient susceptibles de revendiquer leur droit à l'image[réf. nécessaire]). Elle est constituée de gris métallisé sur toute la surface des flancs. Seule la toiture est gris orage. Les machines affectées à Akiem portent également cette livrée. Certaines machines de Fret SNCF portent cette livrée avec l'inscription FRET en vert sur les côtés (locomotives BR 186 de Fret loué à Akiem, et locotracteurs Y 8000).

Livrée Infra[modifier | modifier le code]

Elle est à base de jaune bouton d'or 411 et gris métallisé mais avec une bande « carmillon » horizontale sur le pourtour et l'inscription INFRA circulaire. Elle concerne les BB 22200 affectées à l'activité infrastructure.

Livrée Transilien[modifier | modifier le code]

Elle est à base de bleu foncé et de blanc avec le logo du Transilien (feuille verte). Elle concerne les BB 22200, BB 7600 et BB 27300 affectées au Transilien.

Livrée Carmillon[modifier | modifier le code]

Cette livrée est inspirée de la livrée du même nom apparue en 2011 sur des TGV PSE. Elle a été appliquée sur quelques locomotives BB 26000 portant la livrée grise[12]. Elle a l'avantage d'être facile à pelliculer, sans remise en peinture onéreuse.

Cette livrée a également été testée sur la BB 22244. L'expérience n'étant pas concluante, la 22244 a depuis retrouvé sa livrée grise[13].

Elle est à base de gris, faces noires et bandes « carmillon ».

Livrée TER Grand Est[modifier | modifier le code]

Cette livrée apparait fin 2016 sur les BB 26000 du TER 200 alsacien. Lors de l'opération mi-vie des quatorze BB 26000 aptes à la réversibilité affectées au TER 200, ces machines reçoivent une nouvelle livrée à base de gris et de bleu afin de former une rame homogène avec les voitures Corail rénovées TER Alsace[14].

Locomotives Diesel[modifier | modifier le code]

Verte à bandes jaunes[modifier | modifier le code]

Les premières locomotives Diesel sont sorties en livrée « vert extérieur » 306 à bande(s) « jaune bouton d'or » 411. Les 040 DA américaines disposaient d'une bande sur les faces latérales en haut de capot, complétée par 3 bandelettes de longueur croissante à l'avant afin de donner une impression de vitesse. Les 060 DA avait une bande ceinturant à mi-hauteur l'ensemble de la caisse et entourant les macarons SNCF sur les faces d'extrémité.

Verte à filets jaunes[modifier | modifier le code]

Elle est à base de vert celtique 301 à bandes jaunes 411 puis 401. Cette livrée débute avec la réception de matériel neuf des séries ci-dessous et se termine par son remplacement progressif par la livrée bleue.

Locotracteurs ou locomotives : Y 2100Y 2400Y 5100Y 6000Y 6200Y 6400Y 7100Y 7400Y 51100C 61000BB 63000BB 63500

Livrée bleue Diesel[modifier | modifier le code]

À partir de 1957, les locomotives thermiques de ligne adoptent une livrée bleue à motif blanc avec la CC 65000. Des décorations en aluminium séparent les couleurs sur les premières versions des BB 67000 et A1AA1A 68000. Ces ornements ont, par la suite, été supprimés.

De nombreuses séries ont porté et portent encore cette livrée : BB 66000BB 66400BB 66700BB 67000BB 67200BB 67300BB 67400A1AA1A 68000A1AA1A 68500BB 69200BB 69400CC 72000

Livrée de manœuvre Arzens[modifier | modifier le code]

Article connexe : Paul Arzens.

La visibilité de la livrée verte à bandes jaunes appliquée habituellement sur le matériel étant jugée insuffisante par la SNCF, une nouvelle livrée est commandée au designer Paul Arzens à la fin des années 1970 pour les machines de manœuvre et les locotracteurs.

Il crée une livrée très voyante et contrastée à base d'orange chamois 432 pour la caisse, havane foncé 501 pour le dessus du capot/cabine, blanc pour les rambardes, le haut du tablier, les traverses d'extrémité, les marchepieds ainsi que la bande de visibilité haute du capot, l'entourage des baies et gris ardoise 807 pour les bogies et les coffres latéraux.

Les Y8000 seront les premiers à recevoir cette livrée à leur sortie en 1977, suivront les Y7100 et BB63500.
La BB63792 fut la première de sa série à arborer cette livrée en 1983[15]:

L'orange chamois 432 vieillissant mal et virant au rose, son remplacement est décidé à partir de 1988, et d'autres adaptations sont apportées à la livrée pour conduire à la deuxième livrée Arzens. Les couleurs sont orange TGV 435 pour la caisse, havane foncé 501 pour le dessus du capot/cabine, la bande de bas de caisse, gris béton 804 pour les rambardes, le haut du tablier, les traverses d'extrémité, les marchepieds ainsi que la bande de visibilité haute du capot, l'entourage des baies, gris ardoise 807 pour les bogies, les coffres latéraux, la partie basse du tablier et les marchepieds et immatriculation et logo "nouille" adhésif sur la cabine et les extrémités.

Cette livrée a été adoptée sur les Locotracteurs Y 7100, Y 7400, Y 8000 et Y 8400 et locomotives : BB 63500, BB 64700 / TBB 64800 et BB 66700

Livrée Infra[modifier | modifier le code]

À la création de l'activité infrastructure, nommée « Infra », une nouvelle livrée est adoptée, sur le même modèle que la livrée fret. Elle est à base de jaune bouton d'or 411, gris métallisé 862, gris orage 844 avec une bande oblique blanc 701 accueillant l'inscription INFRA[16]. Elle fut appliquée en test uniquement sur la BB 67210 et la BB 63617 renumérotée BB 64601.

Au cours des années 2000, une nouvelle livrée Infra est appliquée. Elle est, elle aussi, à base de jaune bouton d'or 411 et gris métallisé mais sans bande oblique blanche et avec une bande « carmillon » horizontale sur le pourtour et l'inscription INFRA circulaire.

Livrée Multiservices[modifier | modifier le code]

En 1995, parmi les 5 prototypes de la livrée « Multiservices », deux machines diesel, la CC 72006 et la BB 67373 arborent la tenue avec une teinte bleu clair en lieu et place du rouge pour les locomotives électriques. Lors de la généralisation de la livrée à d'autres engins du parc diesel, cette couleur bleue est abandonnée pour ne conserver que les engins décorés de rouge. Comme pour les locomotives électriques, une ultime version en gris plus clair est sortie.

Les CC 72000 qui avaient reçu cette livrée l'on perdu lors de leur remotorisation et arborent désormais la livrée « En Voyage ».

Livrée Fret[modifier | modifier le code]

Comme pour les locomotives électriques, le matériel diesel de Fret SNCF se voit revêtir la livrée spécifique, vert jade 323, gris métallisé 862, gris orage 844 avec une bande oblique blanc 701 accueillant l'inscription FRET.

Les séries de machine concernées : BB 63500, BB 64700 / TBB 64800, BB 66000, BB 66400, BB 66700, BB 67300, BB 67400, A1AA1A 68000, A1AA1A 68500, BB 69200, BB 69400, CC 72000 et Y 8000. Les BB 75000 et BB 60000 sortent neuves d'usine dans cette livrée, et les BB 61000 sont repeintes dans ces tons lors de la signature de leur location.

Certains locotracteurs portent également cette livrée.

Livrée TER[modifier | modifier le code]

Cette livrée n'a été portée que par une seule machine : la BB 63226. Elle est dérivée de la livrée TER du matériel automoteur et remorqué. Elle est à base de gris et de bleu[17],[18].

Livrée En Voyage[modifier | modifier le code]

En parallèle avec le restylage du matériel électrique, les locomotives diesel reçoivent la même décoration. Là encore, aucun matériel neuf ne reçoit cette livrée, mais la remotorisation en chaine de 30 CC 72000, renumérotées en CC 72100, permet la remise en peinture en chaine. Tout comme pour les locomotives électriques, les visages des deux personnes apparaissant sur la bande latérale ont été modifiés vers 2010/2011.

Les séries concernées sont les : BB 63500BB 67400CC 72000CC 72100

Livrée Carmillon[modifier | modifier le code]

Fin 2015, la livrée « Carmillon » est étendue aux BB 75300 mais sans les faces noires. Aucune série neuve n'est sortie d'usine directement avec cette livrée (les BB 75300 sont des BB 75000 modifiées).

TGV[modifier | modifier le code]

Les TGV font l'objet d'un paragraphe dédié, étant des éléments motrice + rame indéformables, à part des locomotives et voitures classiques. Ils disposent en outre, jusqu'à la livrée « Carmillon », d'une livrée spécifique à ce type de matériel.

Livrée originelle orange[modifier | modifier le code]

Lors de la commande de la rame prototype, le TGV 001, la SNCF souhaite donner une image forte à la vitesse. Pour le TGV, ce sera l'orange vif souligné par du gris. La généralisation de la livrée « Béton » au matériel moteur, puis aux portes des voitures Corail reprendra cet orange, devenue la couleur marquante de la SNCF jusqu'au milieu des années 1990.

Seule la première série TGV Sud-Est revêtira cette livrée due au designer Jacques Cooper[a 2], avant son éviction lors de la remise en peinture au cours des années 1990.

Livrée postale[modifier | modifier le code]

Cette livrée particulière était appliquée sur les rames du TGV postal. La couleur jaune prédomine et les décorations évoluent avec les variantes du logo de La Poste.

Livrée Atlantique[modifier | modifier le code]

Cette livrée, due à Roger Tallon, est inaugurée par le prototype du TGV Atlantique, blanc argent 709 à bande bleu Atlantique 232. Pour les rames de série, le gris métallisé va remplacer le blanc. Le bandeau bleu court tout le long de la rame, entrecoupé par des tranches de couleur au niveau des portes, rouge club 611 pour la première classe, vert océan 350 pour la seconde et jaune 441 pour la remorque bar. Les bas de caisse, les bogies et la toiture sont en gris orage 844. Une ligne blanc 708 sépare le bleu du gris[a 3].

Généralisée à tout le matériel du TGV Atlantique, elle porte souvent le nom de livrée « Atlantique », cependant, elle est également utilisée sur des séries suivantes, comme le TGV Réseau, les séries de TGV Duplex ou le TGV Paris-Ostfrankreich-Süddeutschland. Elle est également appliquée au matériel TGV Sud-Est lors de la rénovation de mi-vie au cours des années 1990. La rénovation des TGV selon le design de Christian Lacroix ne modifie pas la livrée. Mais la couleur des bandes de signalement de classe respective est inversée, (rouge pour la deuxième classe et vert pour la première classe), et reçoit un dégradé.

Livrée TMST[modifier | modifier le code]

Cette livrée, aussi appelée « livrée Eurostar », est créée pour le TGV trans-Manche. Elle est à dominante de blanc, décorée de deux bandes jaunes qui courent le long de la rame, une large en bas de caisse et une fine en haut. Ce jaune se retrouve sous le pare-brise en bande de visibilité obligatoire sur les chemins de fer britanniques.

Cette livrée a pu être visible durant quelques années sur la liaison Lille – Paris. Pour faire face à un manque de matériel et augmenter la fréquence de cette ligne, avec un départ toutes les 30 min, des rames TMST y ont été utilisées, notamment les NOL. Seul le logo Eurostar avait été enlevé, puis remplacé par TGV et SNCF sur les motrices. Ce matériel a été supprimé du réseau, au profit de TGV Duplex.

Livrée Eurostar 2[modifier | modifier le code]

Cette nouvelle livrée apparait en 2014 sur les motrices des rames TGV TMST. Elle est à base de gris, de bleu et de jaune[19]. Elle est également portée par les nouvelles rames Eurostar e320.

Livrée Thalys[modifier | modifier le code]

Cette livrée s'applique aux TGV Paris-Bruxelles-Amsterdam et TGV Paris-Bruxelles-Cologne-Amsterdam du consortium Thalys. L'avant de la motrice est rouge grenat, puis laisse la place par un arrondi à la couleur gris argent dans le reste de la rame, un liseré grenat continuant de courir au-dessus des baies tout au long de la rame. Une partie de ce matériel est inscrit dans les effectifs de la SNCB, la NS et la DB.

Cette livrée est modernisée lors de la remise à niveau des rames. Une ligne blanche délimite le passage entre gris et grenat, soulignant le logo Thalys sur la motrice.

Livrée Carmillon[modifier | modifier le code]

En septembre 2011, la rame TGV PSE 01 revêt une nouvelle livrée pour fêter les 30 ans du TGV. Cette livrée est inaugurée en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'écologie et des transports, et de Guillaume Pepy, président de la SNCF. La motrice est blanche à face noire. La rame est gris foncé au niveau des baies, et gris métallisé ailleurs. Un filet « carmillon » court le long de la rame au-dessus des baies, et les portes sont de la même teinte, montrant un dégradé du carmin au vermillon (« carmillon » résulte de la contraction des deux teintes). Cette livrée provisoire, alors appliquée avec des stickers, est appelée à devenir la nouvelle identité de la SNCF[20]. Son application définitive est effectuée sur les rames PSE non radiées, et est généralisée à toute la flotte (sauf les TGV Atlantique).

Une version particulière a été développée pour le « TGV Expérience » (rame no 65), rame qui a par la suite été utilisée par Trains-Expo. Une autre a été créée — à base de blanc et de bleu — pour les rames Dasye testant la LGV Rhin-Rhône et le second tronçon de la LGV Est européenne (disposition n'ayant pas encore été reprise depuis l'accident d'Eckwersheim).

Les TGV Lyria reçoivent également une déclinaison de cette livrée, sur laquelle les parties « carmillon » sont remplacées par du rouge (bandeaux et portes), et la partie gris anthracite par du brun clair. Des motifs inspirés des flocons de neige sont également imprimés sur les portes et le long des voitures.

Livrée Ouigo[modifier | modifier le code]

Cette livrée apparait avec le lancement de la marque économique Ouigo, en 2013. Les rames sont bleu ciel, les faces des motrices noires et les portes rose fluo. Elle a initialement concerné quatre rames Duplex transformées. Une variante de cette livrée à fait son apparition, avec les destinations Ouigo créées à la fin de 2015 (utilisant provisoirement des rames non modifiées de l'intérieur, puis des rames transformées supplémentaires) : une mention « OUIGO.COM » (lettres d'un bleu un peu plus foncé que le reste de la livrée, et présentes une voiture sur deux et entre les deux niveaux) a été rajoutée.

Livrée Izy[modifier | modifier le code]

Cette livrée blanche et verte pomme avec une touche de violet est appliquée aux deux rames TGV Réseau nos 4521 et 4551, affectées à la marque économique Izy (appartenant à Thalys)[21].

Livrées spéciales[modifier | modifier le code]

Les deux premières rames du TGV Atlantique ont revêtu, un temps, une livrée blanche et bleue. Elles ont été remise au type de la série après leur mise en service car le blanc était jugé trop salissant.

La rame 101 du TGV sud-est a été transformée en rame de démonstration pour la pendulation. Après quelques années d'essai, la rame a été remise au type de la série. Sa livrée était bleu marine sur l'avant de la motrice avec un grand « P » rouge. Le reste de la rame était gris avec encadrement des baies rouge.

La rame réseau 4530 a été transformée en rame de surveillance des voies à grande vitesse. Elle porte le nom d'IRIS 320. Elle a été peinte en gris, et un pelliculage en haut de caisse prend des tons rouge et violets avec des graphismes. Ce dernier a été remplacé par la livrée « Vigirail », dérivée de la livrée « Carmillon ».

La rame 4402 qui a battu le record de vitesse sur rail le 3 avril 2007 a également disposé d'une livrée spéciale pour l'occasion. Celle-ci est à base de gris et de noir avec une vague représentant « la fusion du métal, de la vitesse, du mercure, façon jet de chrome » soulignée d'un bandeau bleu, blanc, rouge.

Livrées promotionnelles[modifier | modifier le code]

Certaines rames TGV reçoivent des pelliculages temporaires spéciaux, destinés à faire la promotion d'un événement, d'un produit ou d'une entreprise. Les exemples sont : PlayStation, Allianz, HSBC, Fortis, Tintin, EDF Bleu ciel, Disney, Orangeetc.

Automotrices et Autorails[modifier | modifier le code]

Livrée rouge et crème[modifier | modifier le code]

Dans les années d'après guerre, la SNCF unifie la livrée des autorails issus des anciennes compagnies. Elle choisit une livrée à base de rouge et de blanc crème.

Cette livrée, appliquée à de très nombreux matériels, présente des variantes en fonction des engins et des époques.

Livrée autorail bleue[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, la rénovation du matériel est faite avec une peinture neuve en bleu et blanc. Les X 2800 rénovés, activement présents en Auvergne et Limousin grâce à leur puissance utile en rampe, ont alors été surnommés « bleu d'Auvergne ». L'autorail X 93953 a également reçu cette livrée avec son toit blanc d'origine. Le matériel neuf de la seconde moitié des années 1970 et du début des années 1980 sortent dans ces tons de couleur (X 4900 et X 2100).

Livrée ocre[modifier | modifier le code]

Cette livrée à base d'orange-ocre et de blanc a été inaugurée sur les turbotrains, éléments à turbine à gaz (ETG) puis rame à turbine à gaz (RTG).

Cette livrée a été précédée d'une variante verte appliquée aux X 2700 (RGP), alors surnommés « lézards verts ». Leur nouvelle peinture en ocre était destinée à leur attirer le prestige des turbotrains. Elle a également été appliquée à quelques autorails comme les X 92100 des Pays de la Loire et les X 4790 de la Basse-Normandie.

Livrées régionales pré-1986[modifier | modifier le code]

À la faveur de l'achat par les conseils régionaux de matériel roulant, des livrées spécifiques au commandeur ont été appliquées à certains engins, souvent à dominante blanche comme les X 4630 des Pays de la Loire ou les Z2 et l'X 92203 du Languedoc-Roussillon. L'autorail X 92201 de la ville de Fécamp et les X 92104 et 92202 de Midi-Pyrénées avaient en sus une face avant noire. L'X 2202 subventionné par la région Auvergne, le département de la Haute-Loire et la ville du Puy en Velay arborait une livrée avec un bleu foncé.

Livrée TER 1986[modifier | modifier le code]

Pour éviter une anarchie de livrées, la SNCF a créé une livrée régionale où seule une des couleurs peut être déclinée selon les souhaits des régions.

La livrée est à base de blanc, de gris foncé 808 et de quatre couleurs au choix des régions [22] :

  • bleue isabelle 229 (Basse-Normandie, Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Midi-Pyrénées, Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d'Azur) ;
  • jaune lithos 439 (Bourgogne, Languedoc-Roussillon, Lorraine, Nord-Pas de Calais) ;
  • rouge vermillon 605 (Alsace, Aquitaine, Haute-Normandie, Limousin, Rhône-Alpes) ;
  • vert perroquet 321 (Auvergne, Bretagne, Picardie, ville de Fécamp).

Livrée TER 1998[modifier | modifier le code]

Une nouvelle livrée est inaugurée à la sortie d'usine des nouveaux X TER ou X 72500. Elle est à base de gris métallisé 862 souligné de bleu institution 239, de gris foncé 808 et appliquée aux nouveaux autorails de construction et en cours de modernisation.

Les parties grises peuvent être personnalisées par les divers conseils régionaux avec des motifs de leurs choix.

Elle est appliquée à leur construction aux X 72500, X 73500, X 73900, Z 21500, Z 24500/26500, Z 23500, AGC, Régiolis, Regio 2N.

Livrée Carmillon[modifier | modifier le code]

Elle dérive de la livrée du même nom appliquée aux TGV.

Elle concerne les Coradia Liner affectés aux relations Intercités, en remplacement des rames Corail.

Livrée Mont Blanc[modifier | modifier le code]

Les Z 600, Z 800 et Z 850 de la ligne de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet à Vallorcine (frontière) portent une livrée blanche et rouge dite « Mont Blanc ». Dans les années 1980, la livrée des Z 600 était orange et grise.

Livrée Canari[modifier | modifier le code]

Les Z 100, Z 150 et Z 200 de la ligne de Cerdagne arborent une livrée à base de jaune soulignée par des bandes rouges dite « Canari ».

Autres[modifier | modifier le code]

Voies ferrées locales et industrielles (VFLI), filiale de droit privé de la SNCF, a adopté une livrée à base de gris et de rouge pour ses machines (diesels et électriques).

Les locomotives (diesels et électriques) affectées à Captrain, la marque de fret ferroviaire à l'international de la SNCF, portent une livrée à base de gris ou de noir et de vert fluo.

Les Classe 66 utilisées par Fret SNCF Benelux portaient une livrée composée de bleu, de gris et de jaune. Elles ont depuis revêtu la livrée Captrain[23] .

Matériel remorqué[modifier | modifier le code]

Vert wagon originel[modifier | modifier le code]

Aux origines de la SNCF, la couleur est vert extérieur 306, toit et châssis noirs. Le marquage se fait avec des numéro de classe jaunes bouton d'or ombrés (éventuellement surmontés de la mention fumeur ou non fumeur) sur les flancs (parfois complété d'un marquage lumineux) et la mention SNCF suivi du n° de voiture et de la tare à l'extrémité gauche de la caisse. Cette livrée concerne les voitures issues des anciennes compagnies et les DEV AO.

En 1958, la 1re classe est signalée par une bande jaune au-dessus des fenêtres (il n'y a plus de 3e classe).

À partir de 1961, apparaît la couleur vert celtique 301 dit « vert wagon » associée à des marquages jaune jonquille. Cette livrée concerne les voitures issues des anciennes compagnies privées, les DEV AO, les UIC et USI en début de carrière. En 1963 quelques voitures arborent une mention SNCF en gros caractères au centre de la caisse. En 1964 d'autres voitures recevront à la place un logo SNCF rond (macaron) peint en jaune.

En 1964, la numérotation UIC s'impose. Certaines voitures arborent le logo SNCF rond au centre de la caisse. Les numéros de classe sont au niveau des fenêtres, à côté des portes. En 1966 quelques voitures adoptent le marquage SNCF en italique (sans cartouche). En 1967, le logo encadré jaune, en milieu (parfois en extrémité) de caisse devient la norme, associé à un toit vert.

En 1976, les voitures Bruhat, DEV AO ou USI limitées à 140 km/h gardent la livrée vert celtique mais adoptent la nouvelle signalétique avec bande verte pour la 2e classe. Les numéros de classe sont dans des cartouches noirs.

Livrée inox[modifier | modifier le code]

Dans les années 50 et 60, la recherche de légèreté a conduit la SNCF à concevoir du matériel inox sans peinture. La première série est celle des DEV Inox. Leur qualité a donné une descendance de prestige à destination des trains TEE en première classe, les séries dites TEE Paris Bruxelles Amsterdam et Mistral 69.

La recherche d'allègement par absence de peinture est remise en cause par la mise en service de matériel moteur plus puissant. Les mistral 69 reçoivent une peinture grise dans la zone des baies.

Livrée Capitole[modifier | modifier le code]

Cette livrée s'applique aux voitures UIC-Y du Capitole afin de former une rame homogène avec les locomotives BB 9200. Elle est rouge avec une bande gris dauphin sous les baies. Le bas de caisse et la toiture sont gris orage.

La série spéciale comportait 17 A9, 3 A7D, 3 voitures-restaurants VRU. En 1968, 6 A9 supplémentaires sont repeintes. Cette livrée sera remplacée en 1978 par la livrée C 160 verte et grise pour les voitures.

Livrée TEE Grand Confort[modifier | modifier le code]

À la suite de la sortie d'usine des CC 6500 en livrée rouge et grise, la SNCF décide de peindre aux mêmes couleurs les 103 exemplaires de la série de voiture Grand Confort destinées à assurer des trains prestigieux Trans-Europ-Express. Seule cette petite série portera cette livrée.

Cette livrée est à base de gris inox, métallisé, remplacé après quelques années par un gris dauphin 804, pour des raisons de tenue dans le temps. La zone des baies et le bas de caisse sont rouge capitole 602. La partie haute est délimitée par deux lignes oranges. La toiture et les bogies sont gris ardoise 807[a 4].

À partir de 1991, les voitures sont rénovées et reçoivent la livrée « Euraffaire ». Le rouge 602 est remplacé par du grenat, l'orange par du blanc et le gris est plus foncé.

Livrée C1 européenne[modifier | modifier le code]

Cette couleur est créée pour les voitures standards européennes. Elle est à base d'orange à bandes blanches sous les baies. Le bas de caisse et la toiture sont gris orage. La SNCF n'ayant commandé que des voitures première classe, elle a peint un petit lot de voitures corail de seconde classe dans cette livrée, afin de faire des rames de couleur homogène. Ce matériel a surtout été utilisé sur le trafic entre la France et la Belgique hors sillons TEE, avant d'être repeint aux couleurs corail[a 5].

Livrée C 160[modifier | modifier le code]

À partir de 1970, cette livrée est appliquée au matériel apte à 160 km/h.

Elle est à base de vert garrigue 302 en bas de caisse, avec la zone des baies gris aluminium 806 (gris métallisé), égayé seulement par la bande jaune au-dessus des baies des voitures de première classe. Elle distingue les voitures aptes à rouler à 160 km/h.

Elle a concerné les voitures Voiture DEV AO à partir de leur sortie d'usine en 1971[a 6], UIC-Y et unifiée de service intérieur.

En 1978, une livrée dérivée est généralisée à l'ensemble du parc voyageurs grandes lignes antérieur aux voitures Corail. Le gris n'est plus métallisé et devient le gris béton 804, les portes sont unicolores, une bande vert clair signale les voitures de seconde classe, au même titre que le jaune pour les premières. Le logo SNCF encadré passe du jaune au blanc.

Livrée Corail[modifier | modifier le code]

Article connexe : Voiture Corail.

Cette livrée est appliquée en sortie d'usine sur la nouvelle série des voitures Corail en 1975. Elle est à base de blanc en milieu de caisse et anthracite au niveau des baies, du toit et du bas de caisse. Les portes sont oranges et une bande de couleur au niveau du toit permet de distinguer la classe : verte pour la 2de et jaune pour la 1re. Sur les voitures-couchettes le gris anthracite est remplacé par du bleu. Les voitures rénovées « Nouvelle Première » arboraient une bande rouge horizontale (deux bandes pour la livrée prototype[24]) en milieu de caisse et une troisième au niveau du toit. Les portes étaient également rouges[25].

Livrée Nuit 1978[modifier | modifier le code]

Cette livrée est basée sur la livrée 1978 vert et gris béton 804, portes unicolores (gris) 1978, en substituant le bleu marine au vert garrigue. Elle est appliquée aux voitures-couchettes antérieures aux voitures Corail.

Livrée Corail +[modifier | modifier le code]

Cette livrée apparait en 1995, elle est à base de gris métallisé 862 sur les flanc de caisse, gris orage 844 au niveau des baies et bas de caisse, encadré par deux bandes blanches 701. La couleur des portes renseigne, comme sur les TGV, sur le niveau de classe : portes rouges (1re classe), vertes (2de classe) ou jaunes (voiture-bar). Elle est appliquée aux voitures Corail rénovées, son équivalent pour le matériel moteur est la livrée « Multiservices ».

Livrée Grandes Lignes[modifier | modifier le code]

Le bas est bleu et le haut gris. Comme pour les voitures Corail +, la couleur des portes indique la classe mais cette fois le jaune correspond à la 1re et le vert à la 2de.

Livrée TER 200[modifier | modifier le code]

Pour le lancement du TER 200 en 1991, la région Alsace décide d'appliquer une livrée particulière aux voitures Corail qui composent ses trains. Elle est a base de blanc et de gris, les portes sont rouges (aussi bien pour la 1re classe que pour la 2de) avec un bandeau reprenant les 4 couleurs TER de l'époque (rouge, jaune, vert bleu).

Livrée TER 2002[modifier | modifier le code]

Elle est à base de gris métallisé souligné de bleu isabelle. Elle est appliquée aux voitures USI, Corail ou V2N, elle identifie les services TER. Des évolutions ont eu lieu, notamment pour personnaliser le matériel mis en œuvre par les différents conseils régionaux. Certaines voitures entrant dans la composition des trains Intercités utilisent également cette livrée.

Livrée Lunéa 2004[modifier | modifier le code]

Articles connexes : Lunéa et 2004 dans les chemins de fer.

Elle est à base de bleu nuit (bas de caisse gris) et portes jaunes pour trains couchettes.

Livrée Téoz[modifier | modifier le code]

Article connexe : Téoz.

Cette livrée apparait en 2003 dans le cadre du lancement des trains Téoz (Corail rénovés). Les voitures 2de classe sont bleues, les voitures 1re classe sont jaunes et oranges et la voiture service est verte. Des images pelliculées décorent les voitures.

Livrée Carmillon[modifier | modifier le code]

Cette livrée s'applique aux dernières voitures Corail rénovées à partir de 2011. Elle est à base de gris métallisé et de noir, portes et bandeau horizontal « carmillon ». Sur le matériel de nuit le gris métallisé est remplacé par du blanc.

Matériel de banlieue de Paris[modifier | modifier le code]

Livrée inox[modifier | modifier le code]

Les années 1950 voient l'arrivée en banlieue parisienne de nombreuses rames tractées et rames automotrices inox.

Parmi ces matériels, les Z 6400, mises en services à partir de 1976, se distinguent par une livrée inox dotée d'un large bandeau bleu à hauteur des fenêtres et d'une façade ornée d'un logo SNCF bleu sur fond jaune.

Livrée d'origine des voitures à deux niveaux[modifier | modifier le code]

Les voitures de banlieue à deux niveaux (VB 2N), mises en service à partir de 1975, sont à l'origine habillées d'une livrée gris béton avec un bandeau orange (parfois dit « jaune ») encadré de bandes anthracite. Les VO 2N et VR 2N ont également utilisé cette livrée.

Livrée Île de France[modifier | modifier le code]

L'arrivée de matériel neuf en 1976 donne lieu à une livrée dédiée. Cette livrée tricolore bleu-blanc-rouge sera par la suite étendue aux motrices et matériel tracté.

De nombreuses séries ont porté cette livrée de leur sortie d'usine jusqu'au changement de livrée au milieu des années 2000. Ces séries sont les Z 5600, Z 6400, Z 8800, Z 20500, Z 22500 et Z 20900.

Livrée Transilien 2002[modifier | modifier le code]

Le , lors d'une cérémonie à la Gare de l'Est, le Président de la SNCF Louis Gallois, le préfet de la région Île-de-France Jean-Pierre Duport et le président du conseil régional Jean-Paul Huchon, présentent les nouvelles livrées du Transilien. Le design utilisé pour la remise en état du parc et son rajeunissement a été réalisé par deux agences externes en vertu des contrats passés en  : RCP Design Global a assuré la conception extérieure et la signalétique intérieure, et Avant Première les aménagements intérieurs. Tous les véhicules ont reçu une nouvelle livrée bleu institution 239 avec bande blanc 701 et gris transilien[9] avec des panneaux de couleur pour mettre en évidence les portes et les caractéristiques internes. Le tout a été traité avec un revêtement anti graffiti pour réduire l'impact de vandalisme. Les rames sont équipées d'un nouveau design ergonomique des assises, avec des sièges individuels en remplacement des bancs traditionnels. Ils sont couverts de tissu anti-vandalisme en bleu, jaune et rouge. La circulation Inter-voiture et les portes ont été modifiées pour améliorer la répartition des passagers dans les trains[26].

L’amélioration des trains d’Île-de-France passe ainsi par un nouveau travail de conception des espaces et d’amélioration sensible des services appropriés[27] :

À l’extérieur : Une nouvelle livrée rajeunit l’ensemble de la rame. Pour rompre l’aspect monotone des voitures, de larges « berlingots » sont assortis aux coloris des fauteuils intérieurs. Elle est conçue en cohérence avec la diversité des sites urbains traversés, la livrée donne un air simple et familier au train quotidien. La nouvelle livrée annonce de l’extérieur le service attendu à l’intérieur, par la signalétique sur les berlingots et propose de nouveaux repères aux voyageurs ; elle offre une image plus tonique du train francilien.

À l’intérieur : Les espaces deviennent des lieux de vie. L’ambiance générale qui se dégage respecte l’individualité de chaque voyageur. Par leur ergonomie, les sièges sont plus confortables et leur nouvelle disposition donne davantage d’espace ; les vitrages et l’éclairage bleutés apportent une atmosphère agréable et lumineuse ; les nouveaux services prennent en compte tous les besoins des Franciliens (espace vélo, ventilation réfrigérée…). Des espaces sont prévus pour les personnes à mobilité réduite. L’espace et l’intercirculation entre les voitures rendent les déplacements dans la rame plus fluides et donc plus agréables à vivre surtout en cas de forte affluence. La plate-forme est conçue comme le lieu d’accueil des voyageurs

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Livrée STIF 2006 - 2008[modifier | modifier le code]

Article connexe : STIF.

Livrée qui devait normalement se généraliser sur tous les trains.

B 82500

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Livrée STIF 2009[modifier | modifier le code]

C'est une nouvelle livrée lancée en 2009 avec les rames Z 50000. Cette livrée a été créée en partenariat entre la SNCF et le STIF, d'où son nom. Le « carmillon » est en fait la couleur à base de rouge créée pour le nouveau logo SNCF en 2005. Les Z 8100 rénovées du RER B disposent d'une livrée particulière à la fois aux couleurs de la RATP et de la SNCF, le matériel étant réparti entre les deux compagnies.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Rambaud et Jean-Marc Dupuy, Encyclopédie des voitures SNCF, Paris, Éditions « la vie du rail », , 599 p. (ISBN 2-902- 808-31-3)
  1. p. 305
  2. p. 552
  3. p. 564
  4. p. 353
  5. p. 482
  6. p. 305

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Régis Chessum, « La courte existence de la livrée Capitole », Rail Passion, no 1,‎ , p. 60-61 (ISSN 1261-3665)
  2. Régis Chessum, « Les rames Capitole au quotidien », Rail Passion, no 1,‎ , p. 63 (ISSN 1261-3665)
  3. http://uxtobirza.free.fr/trains/voir_loco.php?Classe=BB%2010003
  4. http://uxtobirza.free.fr/trains/voir_loco.php?Classe=BB%2010004
  5. http://uxtobirza.free.fr/trains/voir_loco.php?Classe=BB%2020011/12
  6. « La BB 26070 en Carmillon », article Au fil du rail du 8 mars 2016.
  7. Régis Chessum, « Nouvelles livrées : 15 locos en cabine d'essayage », Rail Passion, no 12,‎ , p. 12-15
  8. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3), page 373
  9. a, b et c Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3), page 375
  10. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3), page 374
  11. « Livrées : la fin des "fantômes" », article de la revue Rail Passion, numéro 72, page 6.
  12. À propos de la livrée carmillon sur le forum Trains français.
  13. BB 22244 en livrée Carmillon sur le site passiondutrain.com.
  14. Les BB 26000 36000, page 26, sur le forum LR Presse (consulté le 19 janvier 2016).
  15. Rail Miniature Flash, volume 406
  16. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3), page 376
  17. http://www.tpcf.fr/affichage_theme.php?no_theme=282
  18. http://letraindalain.free.fr/galerieD.php?numserie=BB%2063000&page=2
  19. Nouvelle livrée Eurostar, sur le forum Trains Français.
  20. « La SNCF offre au TGV de nouveaux habits pour ses 30 bougies », TF1 News,‎ (lire en ligne).
  21. Florence Guernalec, « Thalys se lance dans le low cost », sur mobilicites.com,‎ (consulté le 17 mars 2017).
  22. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3), page 377
  23. Class 66 sur le site Passion du Train.
  24. Photos SNCF années 1980, page 55 sur le forum LR Presse (consulté le 26 novembre 2016).
  25. Corail Nouvelle Première sur le forum LR Presse (consulté le 27 novembre 2016).
  26. « Transilien stock updated », Railway Gazette,‎ (lire en ligne)
  27. « L’Ile-de-France change son train quotidien »,‎ (consulté le 31 mai 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]