Jonquille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jonquille
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Jonquille » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Narcissus jonquilla, la jonquille véritable

Taxons concernés

Parmi la famille des Amaryllidaceae,
Sous-famille des Amaryllidoideae,
Espèces :
Jonquille

Jonquille est en français un nom vernaculaire qui désigne plusieurs plantes, généralement du genre Narcissus.

Différentes espèces de « jonquilles »[modifier | modifier le code]

Dans le genre Narcissus :

  • La jonquille véritable, ou Narcisse jonquille (Narcissus jonquilla), est la seule qui rappelle sa dénomination espagnole de « petit jonc », qui présente un feuillage tubulaire comparable. Des variétés à parfum sont cultivées à Grasse (France).
  • Le narcisse jaune (Narcissus pseudonarcissus) ou encore narcisse trompette. Depuis la Belle Époque, la langue française dénomme « jonquille » cette autre espèce commune[1] surtout dans les Vosges, en Lorraine, en Franche-Comté, dans le Nord, en Belgique : il s'agit d'une appellation erronée qui s'est ensuite répandue grâce à l'essor du tourisme et du journalisme, chassant les multiples appellations populaires, vernaculaires ou génériques anciennes. Elle est peu appropriée, tant pour l'amateur botaniste que pour le simple observateur de bon sens, vu la confusion qu'elle peut créer avec Narcissus jonquilla.
  • La jonquille trompette (Narcissus ×), des croisements, hybrides, cultivars ou variétés au sein du genre Narcissus[2],[3].

Une espèce de la famille des Oleaceae est parfois également appelée Jasmin jonquille (Jasminum odoratissimum) en raison de sa couleur jaune.

Symbolique[modifier | modifier le code]

Fleur de Jonquille en gros plan macro
Fleur de Jonquille

Fêtes des Jonquilles[modifier | modifier le code]

Il existe une fête des jonquilles à Gérardmer, dans les Vosges,

Il existe aussi une fête des jonquilles à Saint-Étienne-de-Montluc, en Loire-Atlantique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. R. Fitter, A. Fitter, M. Blamey, Guide des fleurs sauvages, Delachaux et Niestlé, Paris 1976, 7e éd. 2011, (ISBN 978-2-603-01054-9)
  2. Narcisse ou jonquille : Les fleurs annoncent les premiers beaux jours au printemps sur le site Plan de jardin - Jardin biologique, consulté le 10 décembre 2014
  3. Jonquille ou narcisse
  4. Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française, p. 25.
  5. « La tenue – Fédération Nationale des Amicales de Chasseurs », sur bleujonquille.fr (consulté le ) : « Ainsi, les chasseurs à pied conservent jalousement leur tenue bleu jonquille malgré les conflits, les époques et les différentes spécialités de l’arme bleue. »
  6. Anne Dumas, Les plantes et leurs symboles, Éditions du Chêne, coll. « Les carnets du jardin », , 128 p. (ISBN 2-84277-174-5, notice BnF no FRBNF37189295).
  7. « St David's Day 2021: Welsh traditions, medieval miracles and how leeks became an iconic symbol », sur www.telegraph.co.uk (consulté le )
  8. http://www.jardinage.net/aujardin/?id=des-jonquilles-pour-lutter-contre-le-cancer

Voir aussi[modifier | modifier le code]