TGV 2N2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les 1re et 2e générations de TGV à deux niveaux, voir TGV Duplex.
RGV 2N (TGV 2N2)
La rame SNCF no 4707, roulant en Allemagne.

La rame SNCF no 4707, roulant en Allemagne.

Identification
Exploitant(s) SNCF (Voyages SNCF)
ONCF
Désignation RGV 2N / Euroduplex
• Rames SNCF (TGV 2N2) :
3UA (4701 à 4730)
3UH (801 à 810)
3UF (811 à 825)
3UFC (851 à 890)
• Rames ONCF :
1201 à 1212
Surnom TGV Duplex
Type automotrice à grande vitesse
Composition 10 caisses dont
8 articulées
(M + 8R + M)
Couplage entre elles et avec TGV Réseau (dont PBA), TGV PBKA, TGV POS, TGV Duplex, TGV Réseau Duplex, TGV Dasye
Construction • SNCF : 95 rames commandées
+ 1 motrice de réserve
• ONCF : 12 rames commandées
Constructeur(s) Alstom Transport
Mise en service de 2011 à …
Effectif • SNCF : 58 rames
+ 1 motrice de réserve
(2/07/2016)
• ONCF : 10 rames
(05/2016)
Utilisation • SNCF : France, Allemagne, Suisse, Espagne, Luxembourg
• ONCF : Maroc
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'-9*2'-Bo'Bo'
Écartement standard
Alimentation • Rames SNCF :
continu 1,5 kV,
15 kV – 16,7 Hz
et 25 kV – 50 Hz ;
• Rames ONCF :
continu 3 kV
et 25 kV – 50 Hz
Moteurs de traction 8 asynchrones
(6 FHA 3657) autopilotés à ventilation forcée[1]
Puissance continue 3680 kW
(1,5 kVCC)
6800 kW
(15 kV – 16,7 Hz)
9280 kW
(25 kV – 50 Hz)
Tare 399 t
Longueur 200,190 m
Largeur 2,904 m
Places assises • Rames SNCF :
510 ou 556 pl.
• Rames ONCF :
533 pl.
Vitesse maximale 320 km/h

[2],[3]

Le TGV 2N2, ou RGV 2N, ou encore Euroduplex (voire Euroduplex Atlantique pour certaines rames de la SNCF), est la 3e génération de TGV Duplex[4], en fabrication depuis 2011 par Alstom à Belfort et Aytré (près de La Rochelle). Il est entré en service commercial depuis le de la même année[5], et succède au TGV Duplex Dasye.

Ce sont des rames interopérables, c'est-à-dire équipées pour pouvoir circuler dans plusieurs pays européens continentaux dont les caractéristiques d'alimentation électrique et de signalisation varient : la France, l'Allemagne, la Suisse, l'Espagne et le Luxembourg. Par ailleurs, une déclinaison marocaine constitue le premier matériel ferroviaire à grande vitesse destiné à circuler en Afrique.

Description[modifier | modifier le code]

Surfant sur le succès du concept de TGV à deux niveaux, plébiscité par la clientèle, et dans le but de développer le parc de rames conformes aux spécifications techniques d'interopérabilité, notamment aptes au 15 kV – 16,7 Hz[4] (seules les 8 rames TGV Sud-Est tricourant, peu puissantes sous cette tension, et les 19 rames POS le sont alors) utilisé en Suisse et en Allemagne, la SNCF est intéressée par une version tricourant du TGV Duplex ; les rames concernées sont mises en service dès la fin de 2011. Par la suite, d'autres rames, aptes à aller en Espagne (liaisons vers Barcelone) ou remplaçant deux types de matériel vieillissant dont des éléments sont radiés (TGV Sud-Est puis TGV Atlantique), sont livrées à l'opérateur français à partir de 2013.

Les rames Euroduplex sont une évolution des TGV Dasye et en reprennent donc les principales caractéristiques. Les motrices sont de type TGV POS : chaîne de traction à motorisation asynchrone, système de signalisation européen ERTMS. Les remorques se parent de l'habillage intérieur aux couleurs à dominante bleue ; des prises électriques sont disponibles dans les deux classes. Néanmoins, il y a plusieurs différences entre ces deux générations de TGV Duplex :

  • l'adoption de phares à LED blanches et rouges, en plus des phares halogènes classiques ;
  • nouveaux boutons d'ouverture des portes donnant sur la voie ainsi que celles entre les voitures ;
  • meilleur gabarit, avec élargissement du pavillon de toit[6] (meilleur confort en salle supérieure) ;
  • vitres de secours en plus grand nombre ;
  • système d'information voyageurs (SIV) intérieur avec annonces vocales[7], comme dans les récents matériels TER et Transilien ;
  • SIV extérieur à affichage lumineux dynamique indiquant le numéro du train, son parcours, le numéro de la voiture, les gares desservies avec les horaires de passage[7] ;
  • comble-lacunes fixes sur toutes les portes ;
  • adoption d'un éclairage à haute intensité pour chaque porte, permettant une meilleure visibilité du marche-pied ;
  • nouveau signal sonore à la fermeture des portes ;
  • contrôle sur toute la rame des boîtes chaudes (deux capteurs par boîte pour redondance),
  • contrôle global des contrôles de comportement de chaque essieu ;
  • meilleure accessibilité pour les personnes en fauteuil roulant[8] ;
  • les 40 dernières rames de la SNCF disposent en outre d'un nouveau type de sièges — uniquement en première classe — plus ergonomiques, pivotants dans le sens de la marche, et équipés de prises électriques et USB individuelles[9].

En parallèle, Alstom Transport SA a signé un contrat de gré à gré (donc sans appel d'offres)[10] pour la fourniture du matériel roulant du TGV marocain, premier train à grande vitesse sur le continent africain[11].

Commandes et production[modifier | modifier le code]

SNCF[modifier | modifier le code]

En juin 2007[12], en plus d'une commande de 25 rames Dasye supplémentaires (plus 3 autres en 2008) — finalement, 2 rames Dasye n'auront pas été construites —, la SNCF a passé une importante commande à Alstom de 55 rames tricourant d'un nouveau type, la RGV 2N2, et d'une motrice de réserve également compatible avec les rames POS et Dasye.

Ces 55 rames se répartissent en :

  • 30 rames 3UA (tricourant Allemagne, équipées pour les systèmes de signalisation PZB et LZB), numérotées de 4701 à 4730 (4xxx pour polytensions), destinées au trafic France – Allemagne / Suisse[4]. Deux rames de présérie ont procédé à des essais à partir d' ; les livraisons sont intervenues de 2011 à 2015 ;
  • 10 rames 3UH (bicourant hispanisé, compatibles avec l'ASFA), numérotées de 801 à 810, destinées au trafic France – Espagne (livraisons de 2013 à 2014) ;
  • 15 rames 3UF (bicourant France et aptes Luxembourg, car équipées du Memor II+), numérotées de 811 à 825, destinées au trafic domestique en France, et portant la livrée Carmillon (livraisons de 2014 à 2015) ;
  • par ailleurs, une motrice de réserve 3UA compatible avec ces 55 rames, et également pour les TGV POS et les TGV Dasye.

Les rames 3UH et 3UF sont prééquipées du courant 15 kV – 16,7 Hz, pour pouvoir circuler ultérieurement sur les réseaux allemands et suisses.

Les versions internationales du TGV 2N2 adoptent la livrée Atlantique (gris et bleu ; rouge pour la 1re classe et vert pour la 2de classe).

En , la première rame, numérotée 4701, est en essais à La Rochelle[13].

La SNCF et Alstom ont organisé la livraison symbolique de la première rame le [14], sur la LGV Est européenne.

En , des marches d'essai pour validation du captage en UM sous 25 000 V sont effectuées sur la LGV Est européenne, avec les rames 4701 et 4702[15].

Le contrat de 2007 prévoyait une option pour 40 autres rames. La SNCF exerce cette option le [16], pour prendre livraison de la deuxième tranche d'Euroduplex à partir de 2016. Il s'agit des rames 3UFC (bicourant France), surnommées « Euroduplex Atlantique », et numérotées de 851 à 890 ; elles portent la livrée Carmillon. Elles ont 556 places[17], réparties en quatre voitures de seconde classe, deux de première et une mixte[18] — au lieu de trois remorques entièrement occupées par la 1re —, plus la voiture-bar. Ainsi, le parc des TGV 2N2 comptera à terme 95 rames.

Les rames 4700 sont gérées par la STF TGV 2N, et entretenues aux technicentres Est Européen (TEE) et Sud-Est Européen (TSEE).


Galerie de photos (rames 3UA)[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

ONCF[modifier | modifier le code]

En , la compagnie nationale marocaine ONCF a commandé 14 exemplaires de l'Euroduplex, dans le cadre de la mise en service commercial de la LGV Tanger - Kénitra[25] ; le nombre total de rames sera finalement de 12[26],[27] (numérotées de 1201 à 1212), plus 2 en option. Ces rames circuleront jusqu'à 320 km/h (sous 25 kV) sur la portion Tanger – Kénitra, puis entre 160 et 220 km/h (sous 3 kV) sur le réseau conventionnel marocain[11]. En outre, elles disposent de spécificités propres à ce pays : une climatisation adaptée à une température extérieure de 50 °C, et un système de filtration d'air (contre les poussières)[28],[27].

Elles comprennent 8 voitures mais, à la différence des rames de la SNCF, deux voitures de première classe, cinq en deuxième classe et une voiture de restauration, pour une capacité totale de 533 voyageurs[29],[27] (121 en 1re et 412 en 2e)[30].

Les deux premières rames sont livrées durant l'été 2015, convoyées depuis le port de la Rochelle par le navire Ville de Bordeaux (habituellement utilisé pour transporter des éléments de l'Airbus A380)[11],[27]. Le projet étant en retard de plus de deux ans sur son calendrier initial (en raison de difficultés d'acquisitions foncières)[31], Alstom Transport subit des surcoûts notamment par le stockage contraint de plusieurs rames dans ses usines[11].

Les premiers essais dynamiques d'une rame (la no 1201, spécialement affectée aux tests[30]) ont débuté en , sur la ligne classique reliant Tanger à Casablanca[32], avec des conducteurs qui ont été spécialement formés (en partie en France, par la SNCF)[30]. En , 10 rames ont été livrées[27]. Les essais sur la LGV seront effectués à partir de [33].

Le centre de maintenance, d'une capacité totale de 30 rames[34] et d'une superficie de 14 hectares, est situé à Tanger-Moghogha[35],[27]. Il est exploité en partenariat avec la SNCF, dans le cadre de la coentreprise « Société marocaine de maintenance des rames à grande vitesse »[34].

Service[modifier | modifier le code]

SNCF[modifier | modifier le code]

La rame 4703 stationnée en gare de Belfort - Montbéliard TGV (lors de l'inauguration de celle-ci), devant son prédécesseur, le TGV Dasye 746.


Depuis leur mise en service commercial, les rames 4700 (TGV 2N2 3UA) et 800 (TGV 2N2 3UH) assurent en priorité les services internationaux :

En outre, les rames 3UA assurent une partie des liaisons domestiques empruntant la LGV Est, en complément des rames Réseau bicourant.

Depuis 2013, afin de pallier la radiation de nombreux TGV Sud-Est, des rames TGV 2N2 3UH sont mises en circulation, en alternance avec les autres TGV Duplex, sur les liaisons Paris-Gare-de-Lyon – Montpellier – Béziers – Perpignan, Paris-Gare-de-Lyon – Genève, Paris-Gare-de-Lyon – Mulhouse et Paris-Gare-de-Lyon – Marseille – Nice. Depuis la fin de cette même année, ces rames 3UH sont engagées chaque jour sur la liaison vers Barcelone.

À compter de l'été 2014, les rames TGV 2N2 3UF sont progressivement mises en circulation. Ces rames sont engagées en pool avec les rames Duplex classiques au départ de Paris-Gare-de-Lyon, en assurant en priorité les iDTGV Paris – Marseille – Nice et Paris – Montpellier – Béziers – Perpignan. Elles sont aussi en circulation sur les liaisons TGV classiques vers Béziers, Perpignan, Marseille, Toulon et Nice, tous les jours.

En 2016, les rames 3UA, 3UH et 3UF assurent tous les types de relations commerciales (TGV et iDTGV) au départ de Paris-Gare-de-Lyon. Par ailleurs, quelques TGV 2N2 couvrent également les axes transversaux Strasbourg – Lyon – Marseille / Montpellier, en plus de la liaison Alleo Francfort – Marseille. Ils sont employés en outre sur Strasbourg – Bordeaux, ainsi que sur Montpellier / Marseille – Strasbourg – Metz – Luxembourg[37].

Enfin, les rames TGV 2N2 3UFC assureront les liaisons Paris-Montparnasse – Bordeaux – Toulouse (empruntant la LGV Sud Europe Atlantique, à partir de 2017), en remplacement de rames Atlantique.

ONCF[modifier | modifier le code]

À partir du printemps 2018 (en l'occurrence avant le mois de juin), les rames marocaines effectueront les liaisons entre Tanger et Casablanca via Rabat, en empruntant la LGV Tanger - Kénitra[38].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Motor catalogue » [PDF], sur alstom.com,‎ (consulté le 23 juin 2016), p. 26.
  2. Revue bimestrielle Voies Ferrées, « Le matériel moteur de la SNCF », en plusieurs articles, sur plusieurs numéros par année.
  3. Revue mensuelle Rail Passion, « État trimestriel du matériel moteur SNCF », un article par trimestre.
  4. a, b, c, d et e « EURODUPLEX » [PDF], sur alstom.com (consulté le 22 juin 2016).
  5. Renaud Honoré, « La SNCF grossit sa flotte TGV pour la dernière fois avant longtemps, afin de garder son rang en Europe », sur lesechos.fr,‎ (consulté le 24 avril 2016).
  6. « Rames TGV "Euro Duplex" ou "RGV 2N2 3 UA" SNCF », sur trains-europe.fr (consulté le 10 juillet 2016).
  7. a et b « Trains à très grande vitesse Duplex », sur alstom.com (consulté le 23 juin 2016).
  8. « Tour d’horizon des équipements accessibles à bord des trains SNCF », sur accessibilite.sncf.com,‎ (consulté le 21 juin 2016).
  9. « Le futur siège TGV 1ère classe dévoilé », sur sncf.com,‎ (consulté le 25 juin 2016).
  10. Marc Fressoz, « Grande vitesse ferroviaire : le Japon place son Shinkansen en Inde », sur mobilicites.com,‎ (consulté le 15 décembre 2015) : « Cette stratégie rappelle celle de Nicolas Sarkozy qui, alors qu'il était président de la République, avait obtenu du Maroc l'achat de rames TGV Duplex Alstom pour sa première LGV contre le financement par la France de la majorité de l'opération. Ce contrat de gré à gré avait permis d'écarter toute concurrence étrangère, notamment allemande. »
  11. a, b, c et d Pierre-Olivier Rouaud, « Alors que les rames de TGV débarquent à Tanger, des discussions financières sont en cours entre l'ONCF et Alstom à propos du retard du projet », sur usinenouvelle.com,‎ (consulté le 22 juin 2016).
  12. Revue bimestrielle Voies Ferrées, « Le matériel moteur de la SNCF en 2008-2009 », no 175, septembre – octobre 2009, p. 15.
  13. B. Gomez, « La première rame RGV 2N NG DASYE 4701 au centre d'essais ALSTOM de La Rochelle Bellevue (17), le 30 04 2010. », sur espacetrain.com,‎ (consulté le 9 octobre 2015).
  14. « Alstom livre à SNCF le Duplex TGV 3e génération », sur alstom.com,‎ (consulté le 21 juin 2016).
  15. D. Courtin, « Surprises sur la LGV EE », Rail Passion, no 170,‎ , p. 9.
  16. « SNCF lève une option portant sur 40 rames supplémentaires de train à grande vitesse Euroduplex », sur alstom.com (consulté le 9 octobre 2015).
  17. Pascal Pallas, « De nouvelles rames TGV « Duplex » dès l'été 2016 sur la ligne Paris-Toulouse », sur cotetoulouse.fr,‎ (consulté le 25 juin 2016).
  18. Photographie de la voiture R3 de la rame 851 [image] (consultée le ).
  19. Trains du Sud-Ouest, « TGV Euro Duplex 3UA » [PDF] (consulté le ).
  20. Trains du Sud-Ouest, « TGV Euro Duplex 3UH/3UF/3UFC » [PDF] (consulté le ).
  21. Photographie de la rame 4702 [image] (consultée le ).
  22. Photographie de la rame 851 [image] (consultée le ).
  23. Photographie de la rame 853 [image] (consultée le ).
  24. Photographie de la rame 854 [image] (consultée le ).
  25. « ONCF et Alstom signent un accord pour la fourniture au Maroc de 14 trains à très grande vitesse », sur alstom.com (consulté le 21 janvier 2016).
  26. ONCF, « Projet de la Ligne à Grande Vitesse Tanger-Casablanca » [vidéo], sur youtube.com,‎ (consulté le 28 octobre 2015).
  27. a, b, c, d, e et f Jamal Amiar, « TGV: Les rames arrivent, la maintenance s’en occupe », sur medias24.com,‎ (consulté le 28 mai 2016).
  28. « TGV au Maroc, les Rames à Grande Vitesse », sur tgvmaroc.ma (consulté le 20 juin 2016).
  29. « Rames à grande vitesse », sur tgvmaroc.ma (consulté le 20 juin 2016).
  30. a, b et c Le360Live, « Le360.ma • Essai TGV » [vidéo], sur youtube.com,‎ (consulté le 3 février 2016).
  31. S. Alattar, « La LGV Casablanca-Tanger : comment l’ONCF a surmonté l’obstacle du foncier », sur challenge.ma,‎ (consulté le 22 juin 2016).
  32. Thomas Savage, « TGV : Premiers essais entre Tanger et Casablanca », sur telquel.ma,‎ (consulté le 20 janvier 2016).
  33. Kisito Ndour, « LGV: État des lieux avec Rabie Khlie », sur leseco.ma,‎ (consulté le 5 mai 2016).
  34. a et b Nasser Djama, « L'atelier de maintenance des trains à grande vitesse de Tanger inauguré par François Hollande et Mohammed VI », sur usinenouvelle.com,‎ (consulté le 28 mai 2016).
  35. « Atelier de maintenance », sur tgvmaroc.ma (consulté le 20 juin 2016).
  36. « Marseille-Francfort, direct en Euroduplex ! », sur alstom.com (consulté le 9 octobre 2015).
  37. Jean-François Belanger, « Deux nouvelles lignes TGV Rhin-Rhône lancées », sur connexiontt.com,‎ (consulté le 19 mai 2016).
  38. Nasser Djama, « Maroc : le TGV entrera en service avant juin 2018 », sur usinenouvelle.com,‎ (consulté le 31 mai 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]