Aller au contenu

Z 7300

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Z 7300
Description de cette image, également commentée ci-après
Z 7353 à Orléans.
Identification
Exploitant(s) SNCF/TER
Surnom Z2
Type Automotrice
Motorisation Électrique
Composition Z - ZR
Couplage US, UM2, UM3
Construction 1980 - 1984
Constructeur(s) Francorail-ANF
No  de série Z 7301 à Z 7373 et Z 97381 à Z 97384
Période de service 1980 - 2023
Effectif 0 en
Retrait 2011 à 2023
Production totale 75
Diffusion Sud-ouest, sud-est et centre
Affectation -
Aménagement Type régional, omnibus (à l'origine)
Utilisation TER
Places assises
1re cl. 2e cl.
24 127
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Écartement standard (1 435 mm)
Tension ligne de contact 1500 V
 Tension moteurs 750 V
Moteurs de traction 4 moteurs TAB 676 B1 autoventilés
Puissance continue 1275 kW
Masse en service 64 + 40 t
Longueur HT 2 * 25.100 m
Largeur 2,848 m
Hauteur 4,30 m
Empattement M : 17,850 m
R : 18,250 m
Empattement du bogie motrice 2,600 m
Diamètre des roues Ø1000 motrice
Vitesse maximale 160 km/h

[1],[2],[3]

Les Z 7300 étaient des automotrices électriques de la SNCF. Ces rames à deux caisses font partie de la famille des « Z2 » au même titre que les Z 7500, Z 9500, Z 9600, Z 11500 et CFL série 2000. Ce matériel à un seul niveau est monocourant (1,5 kV continu) ; son aménagement intérieur à l'origine est en version « omnibus », c'est-à-dire avec tous les sièges en vis-à-vis. C'est la première série de Z2 dont les effectifs ont commencé à être radiés, dès 2011.

Services effectués

[modifier | modifier le code]

Intercités

[modifier | modifier le code]
  • Béziers - Neussargues, jusqu'en 2021.

Nouvelle-Aquitaine

[modifier | modifier le code]
  • Bordeaux – Angoulême
  • Bordeaux – Le Verdon
  • Tours – Angoulême
  • Bordeaux – Agen
  • Bordeaux – Tarbes
  • Bordeaux – Hendaye
  • Bordeaux – Arcachon
  • Hendaye - Tarbes

Centre-Val de Loire

[modifier | modifier le code]
  • Tours – Orléans
  • Tours – Poitiers
  • Tours – Blois
  • Orléans – Blois
  • Orléans – Vierzon – Bourges
  • Orléans – Vierzon – Châteauroux – Limoges

(liste non exhaustive)

Dépôts titulaires

[modifier | modifier le code]

Au , l'ensemble de la série est réformé.

  • Cette automotrice a été reproduite en HO par la firme Jouef en Z 9500.
  • Elle a par ailleurs été reproduite dans de nombreuses livrées régionales par Piko.

Galerie de photos

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, page 185, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3)
  2. Revue bimestrielle Voies Ferrées, Le matériel moteur de la SNCF, en plusieurs articles sur plusieurs numéros par année
  3. Revue mensuelle Rail Passion, État trimestriel du matériel moteur SNCF, un article par trimestre

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Jacques Defrance, "Le matériel moteur de la SNCF", N.M. La Vie du Rail,
  • Denis Redoutey, "Le matériel moteur de la SNCF", Paris, La Vie du Rail, , 399 p. (ISBN 978-2-915034-65-3) Document utilisé pour la rédaction de l’article : source utilisée pour la rédaction de cet article.
  • Revue : Olivier Constant, "Le Train", numéro 31, spécial , "Les automotrices Z2", "Les Z 7300/7500/97300, 9500/9600/99500, 11500 SNCF, 2000 CFL". Document utilisé pour la rédaction de l’article : source utilisée pour la rédaction de cet article.

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

[modifier | modifier le code]