A1AA1A 68000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
A1A A1A 68000
Description de cette image, également commentée ci-après
La A1A-A1A 68081 en livrée d'origine à Longueville.
Identification
Exploitant(s) SNCF/Fret
Désignation A1AA1A 68000 à 68085
Type locomotive
Motorisation Diesel-électrique
Couplage UM entre elles et avec BB 67000, BB 67200, A1AA1A 68500
Construction 80 locomotives
Transformation 40 locomotives ex-A1AA1A 68500
Constructeur(s) CAFL/CEM/Fives-Lille
Mise en service de 1963-1968
Effectif 0 (17/07/2014)
Affectation Infrarail
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux A'1A' A'1A'
Écartement standard
Carburant gazole
Moteur thermique 1 moteur Sulzer 12LVA 24
Moteurs de traction 4 * GDTM 544
727 V ventil. Forcée
Puissance continue 1 660 kW
Capacité en carburant 4 175 L
Consommation 3,79 L/km
Masse en service 105 t
Longueur 18,010 m
Largeur 2,920 m
Hauteur 4,280 m
Empattement 9,500 m
Bogies Y 211
Empattement du bogie 3,000 m
Diamètre des roues Ø1250
Vitesse maximale 130 km/h

[1],[2],[3],[4]

Les A1AA1A 68000 sont des locomotives diesel de la SNCF à usage mixte voyageurs ou marchandises. Elles ont été commandées le , et la première a été mise en service le au dépôt de Chalindrey.

Genèse[modifier | modifier le code]

Au début des années 1960, la SNCF était à la recherche de locomotives diesel de forte puissance pour remplacer, sur les lignes qui n'avaient pas vocation à être électrifiées, les locomotives à vapeur affectées à la traction des trains lourds. Le nouveau modèle devait être capable de remorquer indifféremment des trains de voyageurs ou de marchandises.

Elles avaient de nombreux points communs avec les BB 67000 livrées à la même époque, notamment au niveau du design extérieur.

Dès leur conception, elles devaient être capables d'être aussi équipées d'un moteur différent, le moteur AGO construit par la Société alsacienne de constructions mécaniques et utilisé sur les A1AA1A 68500[5].

Des deux séries, les A1AA1A 68000 furent les premières à être livrées.

Description[modifier | modifier le code]

Les A1A-A1A 68000 sont des locomotives diesel de ligne à usage mixte voyageurs et marchandises. Elles ne diffèrent des A1AA1A 68500 que par leur motorisation thermique. Le moteur diesel est un Sulzer 12-LVA-24 à 4 temps suralimenté comportant 12 cylindres en V capable de fournir une puissance de 1 660 kw. Celui-ci est accouplé à une génératrice à courant continu CEM - GD-944. Cette dernière fournit le courant nécessaire aux 4 moteurs de traction CEM - GDTM-544 type série, suspendus par le nez.

Elles partagent l'aspect et de nombreux éléments en commun avec les BB 67000 commandées durant la même période en revanche, les A1AA1A 68000 sont équipées d'un moteur plus puissant fabriqué par un constructeur différent (Sulzer). Outre leurs bogies à six essieux, elles se distinguent par le moteur utilisé, elles ont une caisse légèrement plus longue (0,90 m) et sont dotées d'une chaudière VAPOR-Ok-4625 pour le chauffage des voitures.

Un dispositif pneumatique compense les effets de cabrage de la caisse au démarrage[5] et un dispositif approprié permet de modifier la répartition des charges sur les essieux moteurs et porteur. Ce dernier, trop complexe, sera plus tard démonté[6].

Les 68001 à 68017 ont la même silhouette que les 68501 à 68504 avec des cabines galbées aux angles, tandis que les 68018 à 68081 ont la même silhouette que les 68505 à 68529 avec des cabines avec montants d'angles en polyester.

Services effectués[modifier | modifier le code]

Dessertes voyageurs[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Dessertes marchandises[modifier | modifier le code]

Locomotive diesel AIA68038 en gare de Vesoul
  • Le Mans - Caen
  • Bellegarde - Annemasse - Évian
  • Portes-lès-Valence - Valence - Grenoble - Chambéry
  • Grenoble - La Buisseratte - Lyon-Guillotière (ou Sibelin ou Vénissieux)
  • Paris - Reims via La Ferté-Milon
  • Paris - Mulhouse
  • Limoges - Périgueux
  • Périgueux - Coutras
  • Limoges - Agen

(liste non exhaustive)

Dépôts titulaires[modifier | modifier le code]

  • Caen (jusqu'à 60 exemplaires fin 1975)
  • Chalindrey (de 1963 à 2011)
  • Chambéry (de mars 1965 à …)
  • La Plaine (18 exemplaires en provenance de Caen, de 1980 à 1992)
  • Limoges (5 exemplaires de 1965 à 1992)
  • Rennes (27 exemplaires en mai 1967, d'avril 1965 à 1992)
  • Sotteville (avec 38 exemplaires reçus de Tours le 02/06/1998)
  • Tours-Saint-Pierre (22 exemplaires fin 1975, de novembre 1966 à juin 1998)

Répartition de l'unique locomotive au 3 janvier 2018

STF Désignation Ville Nombre de machines
SLI STF Infrarail Chalindrey 1 locomotive


Préservation[modifier | modifier le code]

Seules la A1A A1A 68081 a été préservée et restaurée en livrée bleue avec plaques, en vue de son intégration à la collection de la Cité du train[9] et la A1A A1A 68506 est préservée et restaurée par l'Ajecta à Longueville en région Parisienne.

Le reste de la série a été démoli.

Modélisme[modifier | modifier le code]

Cette locomotive a été reproduite en HO par les firmes Fleischmann, Roco, Troby et aussi Lima.

Cette locomotive a été reproduite en N par la firme espagnole Mabar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N.M. La Vie du Rail, 1978
  2. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, page 249, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3)
  3. Revue bimestrielle Voies Ferrées, Le matériel moteur de la SNCF, en plusieurs articles sur plusieurs numéros par année
  4. Revue mensuelle Rail Passion, État trimestriel du matériel moteur SNCF, un article par trimestre
  5. a et b « A1AA1A68000 », sur train.estuaire.pagesperso-orange.fr (consulté le 11 novembre 2018)
  6. « Trains d'Europe : A1A A1A 68000 SNCF », sur www.trains-europe.fr (consulté le 11 novembre 2018)
  7. Transformation 68500 en 68000: Revue bimestrielle Voies Ferrées, Les A1A A1A 68000-68500 SNCF, numéro 132, juillet-août 2002, page 60 et 62
  8. Transformation 68000 en 68500: Revue bimestrielle Voies Ferrées, Les A1A A1A 68000-68500 SNCF, numéro 132, juillet-août 2002, page 60 et 62
  9. A1A-A1A 68000 - 68500, sur ferrovia.free.fr. Consulté le 21 mars 2014.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Defrance, "Le matériel moteur de la SNCF", N.M. La Vie du Rail, 1969 et réédition 1978
  • Denis Redoutey, "Le matériel moteur de la SNCF", La Vie du Rail, (ISBN 978-2-915034-65-3)
  • Revue : "Rail Passion", n° Hors Série sur "Les diesels de ligne", paru en novembre 2007.
  • Revue Le Train, article d'Olivier Constant dans "l'encyclopédie du matériel moteur, tome 7, les locomotives diesels" dont les A1A A1A 68000 paru en septembre 2010, ISSN 1296-5537.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]