Vossloh G 1206 BB

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis BB 61000)
Vossloh G 1206 BB
Description de cette image, également commentée ci-après
BB 61004 de la SNCF à Moers (Allemagne)
Identification
Exploitant(s) ECR, Fret SNCF, Captrain France
Couplage UM
Constructeur(s) Vossloh Locomotives [1] (filiale de Vossloh)
Mise en service depuis 1997
Effectif 162
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux BB
Écartement standard (1 435 mm)
Carburant gazole
Moteur thermique CAT 3512 DITA B-SC ou MTU 12 V 4000 R41
Puissance 1 000 kW
Transmission hydraulique Voith LRS 4Z U2
Puissance continue 1500 kW
Capacité en carburant 3 500 L
Masse en service 87,3 t
Longueur HT 14,700 m
Largeur 3,080 m
Hauteur 4,220 m
Masse totale 80/90 t
Empattement 7,200 m
Empattement du bogie 2,400 m
Diamètre des roues Ø1000
Vitesse maximale 100 km/h

[1],[2],[3]

La 1206 BB, également désignée BB 61000 en France, est une locomotive diesel de Vossloh Locomotives construite depuis 1997. Elle développe une puissance maximale de 1 500 kW et atteint une vitesse maximale de 100 km/h.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La locomotive mesure 14,7 mètres de long et pèse 87,3 tonnes. Sa vitesse limite est de 100 km/h et sa puissance 1 500 kW. Elle possède un moteur diesel Caterpillar à douze cylindres ; l'effort de traction est transmis par une boîte hydraulique Voith, ce qui est assez rare en France. Le freinage se fait par un disque monté sur les roues et par des semelles.

Une particularité de la BB 61000 est sa monocabine avec poste de conduite à droite dans le sens de la marche, ce qui crée des difficultés pour la visibilité des signaux de type bas positionnés à gauche, surtout que le capot est long. De ce fait, les BB 61000 sont principalement utilisées sur le réseau Alsace-Lorraine (dont la circulation se fait à droite) autour de Strasbourg.

Avant d'être affectées au dépôt de Hausbergen, les locomotives ont eu différents ajouts en vue de la sécurité sur le réseau français, comme le KVB, l'enregistreur Atess, le DAAT, la répétition des signaux en cabine, la radio sol-train, etc. Pour pouvoir circuler en Allemagne, les BB 61000 ont aussi reçu l'équipement PZB.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Elle est autorisée à circuler en Allemagne, Italie et en France.

De nombreuses entreprises utilisent des G 1206 en France telles que :

Location SNCF[modifier | modifier le code]

La SNCF a loué ce matériel à partir de 2003-2004 à Alpha Trains jusqu'en , sous l'appellation BB 61000. Les BB 61000 ont été commandées en 2002 par la Direction du Matériel de la SNCF pour lutter contre le vieillissement du parc des locomotives diesels. Pour aller un peu plus vite, l'entreprise a pris pour la première fois à la location six locomotives allemandes Vossloh de type G 1206, plus six autres en 2003, et pour finir neuf en 2004. Elles furent louées pour deux ans de façon reconductible. Ces locomotives ont été louées par l'entreprise Angels Trains à la SNCF.

Les locomotives seront rendues en 2008 et 2012, car avec l'arrivée des BB (4)75000 d'Alstom, leur location ne sera plus justifiée : le trafic qu'elles effectuaient sera assuré par des BB 75000 pour le service international et des BB 69400 pour le service national.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Modélisme[modifier | modifier le code]

  • Cette locomotive a été reproduite en HO et en N par les firmes Roco, Mehano, Trix et Piko en plusieurs livrées dont Fret SNCF et Véolia-Transport.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Rail Passion/Hors-série//Les diesels de ligne

Références[modifier | modifier le code]

  1. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, page 223, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3)
  2. Revue bimestrielle Voies Ferrées, Le matériel moteur de la SNCF, en plusieurs articles sur plusieurs numéros par année
  3. Revue mensuelle Rail Passion, État trimestriel du matériel moteur SNCF, un article par trimestre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Redoutey, « Le matériel moteur de la SNCF », Paris, La Vie du Rail, , 399 p. (ISBN 978-2-915034-65-3)
  • « État annuel du matériel moteur SNCF », Revue Rail-Passion, n° 139 - .

Lien externe[modifier | modifier le code]