Intercités Normandie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Intercités Normandie
Image illustrative de l'article Intercités Normandie
Intercités Paris-Caen-Cherbourg traversant la gare de Frénouville-Cagny

Situation Drapeau de la France France
Normandie, Île-de-France
Type Intercités
Entrée en service 2006
Lignes 4
Exploitant SNCF
Vitesse moyenne 160 Km/h
Vitesse maximale 200 Km/h
Réseaux connexes TER Basse-Normandie
TER Haute-Normandie
Transilien
TGV

Intercités Normandie est une ancienne direction du réseau de transport ferroviaire Intercités, exploité par la SNCF depuis 2006. Les lignes normandes se trouvent aujourd'hui réunies au sein de la Direction intercités Nord-Normandie. Toutefois, au-delà de cette organisation interne à la SNCF, la spécificité des intercités Normandie demeure puisqu'à partir de 2020, la région a vocation à devenir autorité organisatrice des lignes intercités desservant son territoire, en lieu et place de l’État.

Réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau Intercités Normandie se compose de quatre lignes :

Jusqu’en 2013, des trains directs étaient assurés entre Paris et Dieppe, communément appelés "trains de la marée". Ces circulations avaient déjà été réduites en 2002, en étant limitées qu'aux week-ends et jours fériés. La ligne de Malaunay-Le Houlme à Dieppe n'étant pas électrifiée, des BB67400 prenaient le relais des BB15000 en gare de Rouen, afin de tracter les voitures corail jusqu'à Dieppe.

De même, entre 2008 et 2010, une liaison directe était assurée par des BB26000 et leurs rames corail entre Paris et Saint-Lô.

Temps de parcours[modifier | modifier le code]

Gares Temps de parcours depuis Paris
PSL - Caen (V160) PSL - TD (V160) PSL - Cherbourg (V200) PSL - Rouen PSL - Le Havre PMP - Granville
Évreux-Normandie 0h54 0h54 / 0h54 / / /
Bernay 1h21 1h21 / 1h21 / / /
Lisieux 1h42 1h42 / 1h38 / / /
Trouville-Deauville / 2h07 / / / / /
Caen 2h08 / 1h49 2h02 / / /
Bayeux / / 2h08 2h21 / / /
Lison / / 2h23 2h36 / / /
Carentan / / 2h34 2h48 / / /
Valognes / / 2h50 3h04 / / /
Cherbourg / / 3h08 3h21 / / /
Vernon-Giverny / / / / 0h41 0h41 /
Rouen-RD / / / / 1h31 1h12 /
Yvetot / / / / / 1h37 /
Bréauté-Beuzeville / / / / / 1h51 /
Le Havre / / / / / 2h07 /
Dreux / / / / / / 0h45
Argentan / / / / / / 1h46
Flers / / / / / / 2h11
Granville / / / / / / 3h02

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Matériel roulant actuel[modifier | modifier le code]

  • Les trains ne circulant qu'entre Paris-Saint-Lazare et Evreux ou Serquigny sont quant à eux assurés par des VO2N tractées par des BB15000 (en remplacement des BB17000) et parfois, par des Z26500. Cette liaison s'assimile plus à une ligne TER qu'à une ligne intercités.

La plupart des voitures Corail en circulation sur ces axes ont été rénovées à partir de 2007, grâce au financement des deux anciennes régions normandes. La région Basse-Normandie a fait le choix d'une livrée "étoilée" (violet pour la 1ère et vert pour la 2nd classe) semblable à celle de certains de ses TER. Les intérieurs Roger Tallon ont été conservés puisque seuls les coloris intérieurs ont été modifiés (sièges, moquette, plafond, rideaux...). La région Haute-Normandie a utilisé une livrée "bulle" (vert pour la 1ère et violet pour la 2nd classe), également utilisée sur ses TER. Contrairement à sa consœur, elle a préféré utiliser des sièges semblables à ceux présents dans ses rames Z 26500. La précédente rénovation de ces rames datait des années 90 (rénovation dite "Nouvelle déco" et "Corail Plus").

Matériel roulant antérieur (non-exhaustif)[modifier | modifier le code]

Rentabilité[modifier | modifier le code]

En 2010, un audit mené par KPMG mettait en lumière le caractère structurellement déficitaire de l’activité des Trains d’Équilibre du Territoire (TET, autrement dit les intercités) puisque seulement quatre lignes étaient rentables. Avec un taux de rentabilité de 14,8 % pour la même année, la ligne Paris-Saint-Lazare - Caen - Cherbourg / Trouville-Deauville se situait en tête des lignes intercités. On y apprend également que six lignes assuraient plus de 50 % du chiffre d’affaires des TET, parmi lesquelles se placent évidemment Paris-Saint-Lazare - Caen - Cherbourg / Trouville-Deauville, mais également Paris-Saint-Lazare - Rouen - Le Havre [1].

Évolutions[modifier | modifier le code]

Essais du Régio2n en 2013. Les Omnéo Premium commandés par la région Normandie leur seront similaires.

La région Normandie — qui gère déjà les TER Normandie — est la première région a devenir autorité organisatrice de liaisons intercités. A partir du 1er janvier 2020, l’État lui transférera la responsabilité des quatre grandes lignes Intercités.

C'est également à cette période que 40 rames Omnéo Premium (Bombardier) remplaceront progressivement le matériel roulant actuellement en service sur les lignes Paris-Caen-Cherbourg / Trouville-Deauville et Paris-Rouen-Le Havre. Tout comme les BB26000, ces rames à deux niveaux permettront d'atteindre une vitesse commerciale de 200km/h sur les portions de voies le permettant. Bien qu’utilisant la plateforme des Regio2n, ces rames de 10 caisses disposeront d'un haut niveau de confort.

Enfin, le projet de ligne nouvelle Paris Normandie (LNPN) permettra s'il se concrétise, de réduire les temps de parcours pour les liaisons au départ de Paris Saint-Lazare.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]