Jacques Cooper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jacques Cooper
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Jacques Cooper est un styliste français né le à Chantilly (Oise).

Après avoir débuté auprès de Raymond Loewy, il entre chez Alsthom où il élabore notamment le dessin du prototype de train à grande vitesse, le TGV 001 puis de la série du TGV Sud-Est.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le à Chantilly dans une famille de palefreniers d'origine anglaise (père) et sarthoise (mère), Jacques Cooper s'installe dans son enfance à Paris avec ses parents. Attiré par le dessin dès son plus jeune âge, il entre en 1947 à l'école Boulle[1] ; il en sort en 1951.

En 1953, l'école Boulle lui propose une place dans la cabinet du designer américain d'origine française Raymond Loewy ; il y reste jusqu'en 1957 et s'occupe entre autres d'aménagements de magasins (BHV, Monoprix, etc.)[2]. En 1957, il dessine un carénage pour un prototype d'hélicoptère de la société Sud-Aviation ; cet hélicoptère baptisé « Gouverneur » est un exemplaire unique, une « Alouette II » modifiée[3].

Il travaille ensuite dans les secteurs de l'électroménager (General Motors - Frigidaire, Arthur Martin) et de l'automobile (Renault, Brissonneau et Lotz). On lui doit notamment le dessin de la carrosserie du prototype Murène réalisé chez Heuliez sur la base d'une Porsche 914 à moteur central. À la fin des années 1960, alors qu'il commence à travailler pour Brissonneau et Lotz, on demande à Jacques Cooper de dessiner pour Alsthom — Brissonneau et Lotz est alors sous-traitant d'Alsthom — « un train qui ne ressemble pas à un train »[4] ; ses premiers croquis sur ce projet sont datés de 1969[5]. En 1972, il passe de Brissonneau à Alsthom et c'est là qu'il conçoit la ligne extérieure et les aménagements intérieurs du turbotrain TGV 001[6].

Pour le TGV Sud-Est, la SNCF lance en 1975 un concours de design auprès de 4 agences françaises de design. Jacques Cooper y participe associé au Groupe Design MBD. La SNCF retient deux projets celui de Design Programme de Roger Tallon et celui du Groupe Design MBD. Elle présente en Gare de Lyon les maquettes des deux projets et organise une enquête qui n'apporte pas de résultats probants. Elle décide donc de confier le design de l'intérieur du PSE au constructeur retenu Alsthom. Tout naturellement c'est Jacques Cooper, designer « maison », qui réalise le programme. Son projet est immédiatement accepté pour ce qui est de la ligne extérieure, mais il est invité à de nombreuses reprises à reprendre les aménagements intérieurs, depuis les sièges jusqu'aux poignées de porte[4].

Le projet global de Jacques Cooper pour le TGV Atlantique est rejeté en et c'est finalement Roger Tallon qui se charge de l'aménagement des rames et de la livrée extérieure des voitures, Cooper se voyant octroyer la conception de la forme générale de la rame[7]. Jacques Cooper est finalement débarqué d'Alsthom en 1987, non sans avoir dessiné le métro de Santiago, le métro du Caire (ligne équipée par Alsthom), ainsi que les locomotives chinoises diesel ND4 et électrique 8K, etc.[4].

Jacques Cooper prend sa retraite dans sa maison de Suresnes[8].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Loïc Fieux, Cooper : l'homme qui dessina le TGV, La Vie du rail, , 191 p. (ISBN 978-2-9150-3456-1)
  • Martial Debriffe et Marie-France Hascoët, Le TGV Duplex, un voyage inédit. Lifting total pour une métamorphose, Est Libris, , 192 p. (ISBN 978-29094-4931-9) (Ce livre retrace l'histoire des débuts du TGV dessiné par Jacques Cooper[9])
  • Jean-Paul Masse, « Les cartons de Jacques Cooper », La Vie du rail, no 2278,‎ , p. 10-18.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse 1991, p. 11 et 14.
  2. Masse 1991, p. 12.
  3. Masse 1991, p. 14.
  4. a b et c Masse 1991, p. 18.
  5. Masse 1991, p. 13.
  6. Masse 1991, p. 16-18.
  7. Masse 1991, p. 15 et 18.
  8. Masse 1991, p. 11.
  9. « Un livre rend hommage aux pionniers du TGV », 18/12/2015 sur france3-regions.francetvinfo.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]