Liane Foly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Liane Foly
Description de cette image, également commentée ci-après
Liane Foly, Olympia de Montréal - 23 mai 2019
Informations générales
Naissance (58 ans)
Lyon, Drapeau de la France France
Activité principale Chanteuse, auteure, compositrice, actrice, imitatrice, animatrice et productrice de télévision et de radio
Genre musical Variété française, jazz, blues
Années actives Depuis 1985
Site officiel Liane Foly

Liane Foly, est une chanteuse, auteure, compositrice, actrice, imitatrice, animatrice et productrice de télévision et de radio française née le [1] dans le 7e arrondissement de Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents, commerçants en Algérie arrivent en métropole en 1962 avec la communauté pieds-noirs. Ils s'installent à Lyon, dans le quartier de Perrache, où ils tiennent le commerce La droguerie du sourire[1]. Liane Foly apprend le piano, le chant, le solfège et la danse classique et modern jazz dès l'âge de 5 ans, et, à 12 ans, entre dans l'orchestre familial Black And White, créé par son père. Sa mère réalise les costumes.

D'orchestres de bal professionnels en studio, où elle prête sa voix pour des jingles et publicités, Liane Foly continue son chemin.

En 1984, elle rencontre une jeune équipe lyonnaise artistique (Philippe Viennet, Christophe Butin, Jean-Yves Cases et André Manoukian) dans leur studio Les Producteurs. Ils élaboreront ensemble un son, un répertoire aux accents jazzy qui aboutira à une signature chez Virgin en 1987. Ils feront ensemble trois albums où Liane Foly est co-auteure et co-compositrice : The man I love, Rêve orange et Les petites notes.

C'est à la suite d'un quiproquo sur un homonyme (Jeanne Folly, journaliste) que Liane Foly décrochera son premier rendez-vous déterminant avec le directeur artistique Fabrice Nataf. Son aventure discographique commence avec son premier album The man I love en 1988.

Surnommée le "couteau-suisse", Liane Foly aborde des disciplines différentes qui auront toujours un seul point commun, sa voix.

Les albums s'enchainent, elle fait de puissantes rencontres et collaborations : Claude Nougaro, Michel Legrand, Michel Petrucciani, Robert Hossein, Jean-Claude Brialy, Claude Lelouch, Jean-Jacques Goldman qui lui apporteront soutien et lumière tout au long de sa carrière.

En 1990, elle obtient la Victoire de la Révélation féminine de l'année[réf. nécessaire].

En 1995, elle rencontre son alter-ego Laurent Baron à Montréal, présenté par son ami Elie Kakou, et qui est depuis 26 ans son producteur manager et plus fidèle compagnon de route.

En 1997, elle a recours à la chirurgie esthétique qu'elle assumera totalement, librement.

En 1998, elle rend hommage à Daniel Balavoine en reprenant La vie ne m'apprend rien, chanson avant-gardiste qui permettra de faire connaître l'artiste à la nouvelle génération.

Le 17 janvier 1998, elle chantera la chanson Victoire au Stade de France, lors de l'inauguration de la Coupe du Monde. « Stade de France », nom qu'elle a proposé et choisi puisqu'elle faisait partie du jury mandaté par le président François Mitterrand à la pose de la première pierre du stade.

En 1999, elle se produit pour trois récitals avec Michel Legrand et son orchestre symphonique à l'occasion de l'inauguration de l'Hôtel de Paris à Las Vegas.

En 2007, elle démarre un one woman show d'imitations La Folle Parenthèse au théâtre Marigny qui rencontrera un vif succès puis en 2011, un deuxième, La Folle part en cure. Ce dernier sera honoré du Grand Prix de la Sacem de l'Humour 2013.

En mars 2016, l'album Crooneuse renouera avec son amour du jazz. Cette même année, Liane Foly est également élue membre de l'Académie Alphonse Allais, intronisée par Marc Jolivet et Claude Lelouch et par son président et ami, Philippe Davis.

Du 4 septembre 2017 au 30 juin 2018, elle est aux commandes d'une quotidienne de 16h à 18h sur Sud Radio[2].

En novembre 2018, Liane Foly écrit, en collaboration avec la journaliste Wendy Bouchard, une série de portraits des femmes inspirantes de leur vie, Nos femmes de cœur (Editions Grasset).

À l'automne 2019, elle participe à la dixième saison de l'émission Danse avec les stars sur TF1, aux côtés du danseur Christian Millette.

En octobre 2020, elle incarnera la pieuvre dans la deuxième saison de Mask Singer sur TF1.

Liens familiaux[modifier | modifier le code]

Son frère Philippe suivra ses traces dans sa carrière musicale en l'accompagnant sur scène à la batterie[3] puis en co-composant des chansons de l'album Caméléon. Aujourd'hui, il continue sa carrière de producteur compositeur à Los Angeles.

Sa sœur Corinne, pianiste de l'orchestre familial, n'a pas continué dans le domaine musical mais elle lui offre, en 1998, une mélodie sur laquelle Liane Foly écrira le texte de Victoire, chanson de l'inauguration du Stade de France.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studios[modifier | modifier le code]

  • 1988 : The Man I Love (Disque D'Or)
    Premier album, duquel est extrait le titre Ça va, ça vient qui connaît un fort succès commercial et se classe au top 50. Les musiques sont composées par André Manoukian et les textes écrits par Liane Foly. Puis sortent les singles Love me, love moi (dont le clip est basé sur l'homosexualité) et Chéri où l'on aperçoit dans le clip Mimie Mathy, Michèle Bernier, Jean-Luc Delarue et Philippe Manœuvre entre autres.

C'est également en 1988 qu'elle monte sur sa première scène parisienne, La Cigale.

  • 1990 : Rêve Orange (triple Disque de Platine)
    Deuxième album, duquel sont extraits les titres Au fur et à mesure, qui est à ce jour le plus grand succès de Liane, suivi de Goodbye lover, Rêve orange et Va savoir. Au Québec, la chanson S'en balancer se hisse au sommet des palmarès.
  • 1993 : Les Petites Notes (Disque de Platine)
    Troisième album, duquel sont extraits les titres Doucement, Laisse pleurer les nuages, J'irai tranquille, Les yeux doux et Voler la nuit. Elle enregistre également cet album en anglais, intitulé Sweet Mystery, avec deux singles extraits A Trace Of You (version anglaise de la chanson Doucement) et Sweet Mystery (Laisse pleurer les nuages).
  • 1997 : Caméléon (Disque D'Or)
    Entièrement réalisé à Los Angeles. Trois singles en sont extraits : C'est bon d'aimer, De l'autre côté du temps et L'amour est fort.
  • 1999 : Acoustique (Disque de Platine)
    Ne comprend que quatre nouvelles chansons et trois nouveaux singles. Le tube La vie ne m'apprend rien (reprise de la chanson de Daniel Balavoine) en sera le premier single. Aime Moi en sera le second et Il est mort le soleil le troisième.
  • 2001 : Entre nous (Disque d'Or)
    La plupart des titres sont composés par Liane Foly. Le premier titre On a tous le droit, signé Gérard Presgurvic, est un tube. Puis sortent deux autres singles : Être vrai et Une place sur Terre.
  • 2004 : La Chanteuse de bal
    Album sur lequel Jean-Jacques Goldman signe deux titres dont la chanson éponyme. Deux singles en sont extraits : La Chanteuse de bal et Déracinée.
  • 2008 : Le Goût du désir
    Huitième album, entièrement réalisé par Art Mengo, sorti le 7 avril. Deux singles en sont extraits : Reviens moi et Ma vie sans toi.
  • 2016 : Crooneuse
    Neuvième album (de reprises) réalisé et arrangé par Franck Eulry. En sont extraits les singles La Boîte de jazz, J'aime regarder les filles et C'est extra

Albums en public[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Lumières (Disque D'Or)
    Son premier album live. Inclus le single Heures hindoues et son duo piano-voix Misty accompagnée par Michel Petrucciani au Festival de Jazz d'Antibes Juan-les-Pins.
  • 2005 : Une étoile dort
    Double album live où elle reprend tous ses succès (enregistré au Casino de Paris). Inclus le single Une étoile dort.

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Best of Au fur et à mesure (Double Disque D'Or)
    Rassemble ses plus grands succès ainsi que deux inédits (Vivre et À l'intérieur). Certaines versions sont orchestrées différemment ou ont une durée variant de l'album original ou bien sont remasterisées. Inclus le single Vivre.

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Sweet Mystery, limited edition (French and English Albums : Sweet Mystery & Les Petites Notes). Inclus les singles A trace Of you et Sweet Mystery.
  • 1998 : Victoire, limited edition (Liane Foly compose l'hymne du Stade de France et inaugure le stade devant 80 000 spectateurs)
  • 2004 : La Chanteuse de bal, édition Limitée (CD & DVD).

Singles[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Bandes originales de films[modifier | modifier le code]

Choriste[modifier | modifier le code]

Enregistrements audio[modifier | modifier le code]

Engagements[modifier | modifier le code]

  • En 1985, elle sort un premier single Besoin de toi et répond à l'appel de Coluche pour Les Restos du Coeur lors de manifestations sous chapiteaux.
  • En 1993, Jean-Jacques Goldman lui demande d'intégrer la troupe des Enfoirés qu'elle honorera jusqu'à ce jour.
  • Son engagement contre le SIDA commence en 1995 avec l'album Entre sourire et larmes. Elle interprète Si c'était à refaire et participe à de nombreux événements télévisuels pour le Sidaction jusqu'à ce jour.
  • En 1998, Liane Foly fait partie du jury qui doit choisir le nom du nouveau stade de Saint-Denis. De nombreux jurés proposent « Stade des lumières ». Liane soutient le choix de « Stade de France ». Elle aura ensuite le privilège de chanter pour l'inauguration le , juste avant le match France-Espagne, où elle interprète Victoire, un morceau coécrit avec sa sœur[1].
  • En 2004, elle fait une publicité pour le jambon Madrange.
  • Depuis 2006, elle œuvre pour l'association AFIPA, qui lutte contre la commercialisation de fourrure d'animaux domestiques (chiens et chats)[réf. nécessaire].
  • Sans oublier son engagement auprès de l'asbl Make A Wish Belgium, association dont elle fut marraine.
  • Liane Foly et Kad Merad étaient les parrains du Téléthon 2007.
  • En 2013, Liane Foly est la marraine de l'Équipe de France féminine de football.

Animation[modifier | modifier le code]

Parcours à la radio[modifier | modifier le code]

Animatrice pour TF1[modifier | modifier le code]

Participante[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Imitation[modifier | modifier le code]

La Folle Parenthèse[modifier | modifier le code]

La Folle Parenthèse est un spectacle original d'imitations lancé en 2007, entièrement écrit et interprété par Liane Foly - plus de 35 voix différentes, deux musiciens sur scène - Jean-Yves D'Angelo et Pierre D'Angelo, accompagnent Liane - en live. Le show est mis en scène par Marc Jolivet[5].

La Folle part en cure[modifier | modifier le code]

Liane Foly entame une nouvelle tournée le , avec son nouveau one woman show La Folle part en cure. Elle parle, dans le cadre d'une cure de « rigologie »[6], de la prétendue fin du monde en 2012, chante et fait des imitations de personnalités célèbres. Elle est accompagnée sur scène par Serge Perathoner.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Les Enfoirés
Divers

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Interview de Liane Foly dans le magazine VSD, p.  98 du no 1477 du 14 au 20 décembre 2005
  2. « Liane Foly rejoint Sud Radio », sur www.ozap.com, (consulté le 4 septembre 2017).
  3. Philippe Falliex, compositeur pour de nombreuses émissions de télévision et de radio.
  4. Benjamin Jacquot et Jean-Luc Vabres, « Chanter pour celles », sur Francebleu.fr, (consulté le 15 juillet 2020).
  5. *La Folle Parenthèse
  6. Liane Foly en cure de rigologie sur Le Figaro

Liens externes[modifier | modifier le code]