Jacques Mailhot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Jacques Maillot (réalisateur) et Jacques Maillot.
Le résumé introductif est trop court ou ne respecte pas les recommandations. (juin 2016).

Vous pouvez le modifier en le développant.

Jacques Mailhot
Description de cette image, également commentée ci-après

Jacques Mailhot en octobre 2009.

Naissance (67 ans)
Riom
Profession
Jacques Mailhot dans l'émission de radio Les Grosses Têtes en janvier 2009.

Jacques Mailhot est un chansonnier, homme de radio et journaliste français né le à Riom (Puy-de-Dôme).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait d'abord des études de cinéma puis décide d'écrire ses premiers sketches. Il fait ses débuts sur scène en 1972 à L'Échelle de Jacob.

Lauréat du prix des Chansonniers Raoul Arnaut en 1973, il devient pensionnaire du Théâtre de Dix Heures aux côtés de Jean Amadou, Maurice Horgues, Pierre Destailles, Jacques Grello et Robert Rocca.

La radio lui fait alors les yeux doux et Pierre Codou et Jean Garretto l'engagent dans leur fameuse émission du dimanche matin « L'Oreille en coin » sur France Inter en 1976 : l'émission durera jusqu'en 1992. Tous les hommes politiques seront les invités de cette célèbre émission… Valéry Giscard d'Estaing, Edgar Faure, Gaston Defferre, Charles Pasqua, Henri Krasucki, Lionel Jospin, Jean-Claude Martinez… Le premier d'entre eux sera même un certain Alain Juppé.

1980 à 1982 : « Sérieux s'abstenir » sur TF1 avec Jean Bertho et Anne-Marie Carrière puis « Amuse Gueule ». Il publie son premier livre chez Laffont « La Politique dans Rire ». Trente cinq mille exemplaires sont vendus.

1986 à 1988 : « Affaires Suivantes » sur Antenne 2 ; « Tribunal pour rire » avec Jean Amadou ; publie son deuxième livre chez Laffont « l'Élysée Clef en Main ».

1988 à 1990 il produit plusieurs émissions d'humour pour FR3, comme « Des Cactus dans le Potage » ou « S.O.S. Âmes Seules » ou les 40 ans de télévision avec Jacques Chancel.

En 1989, la SACEM lui décerne son Grand Prix de l'HUMOUR pour l'ensemble de ses émissions et participations radiophoniques.

En 1992, il interprète Sans mentir d'Éric Assous, mis en scène par Jean Claude Brialy au Théâtre des Bouffes-Parisiens.

En 1994, Philippe Bouvard qui le fit débuter à la télévision en 1974 dans Dix de der lui demande de rejoindre l'équipe des « Grosses têtes » diffusé sur RTL.

Théâtre des Deux Ânes[modifier | modifier le code]

Le 1er mars 1995 la carrière de Jacques Mailhot connait un nouveau tournant. Il achète le Théâtre des Deux Ânes, théâtre de chansonniers depuis 1921. Grâce à une programmation plus dynamique, il va redonner vie à cette institution et en faire l'un des théâtres les plus fréquentés de la capitale. Sous son impulsion, les chansonniers redeviennent à la mode. On les voit à nouveau à la télévision et la presse leur consacre à nouveau des reportages.

En collaboration avec les Galas Herbert-Karsenty, il relance les tournées de chansonniers à travers la France, la Suisse et la Belgique, puis crée sa propre entité. Celle-ci permet désormais aux chansonniers de se produire dans les théâtres les plus prestigieux, comme le Théâtre du Léman à Genève, le Pin Galant à Mérignac, le Grand Opéra de Vichy ou le Théâtre des Galeries de Bruxelles…

En 2006, la chaîne Paris Première lui propose de retransmettre en direct le spectacle des deux Ânes intitulé Villepy et Sarkozin. Celui-ci décroche la plus forte audience de la chaîne câblée avec plus de 390 000 spectateurs.

Jacques Mailhot et la direction de Paris Première engagent alors une collaboration plus étroite, et décident de créer en septembre 2007 La Revue de presse des Deux Ânes, présentée par Jérôme de Verdière avec également Bernard Mabille et Régis Mailhot puis Didier Porte. Le succès est au rendez-vous et l'émission devient au fil des mois la plus écoutée de la chaîne Paris Première.[réf. nécessaire]En janvier 2009, la retransmission de Sarkomania en direct du théâtre d'Aix-les-Bains consacre l'énorme succès[réf. nécessaire] de la tournée de ce spectacle à travers la France avec une audience record[réf. nécessaire] de 430 000 spectateurs.

En septembre 2013, l'affiche de la revue Flamby le magnifique est interdite de promotion sur les panneaux d'affichage de la RATP ce qui n'empêche pas le succès du spectacle qui sera joué durant 247 représentations[1].

En janvier 2014, il élargit l'activité du Théâtre des 2 Anes en faisant renaitre le Sanglier Bleu, un restaurant réputé de la Place Blanche, mitoyen du théâtre .

Après avoir mis le pied à l'étrier ou soutenu de nombreux jeunes artistes comme Laurent Ruquier, Patrick Timsit ou Laurent Gerra, Jacques Mailhot a souhaité réduire sa présence médiatique. Il préside désormais plusieurs sociétés et se consacre essentiellement à la direction du Théâtre des 2 Ânes et de ses différentes filiales.

Il est l'oncle de l'humoriste Régis Mailhot.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :