Vincent Perrot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Vincent Perrot
Description de cette image, également commentée ci-après
Vincent Perrot au festival de Cannes 2011.
Naissance (55 ans)
Confolens (Charente, France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession

Vincent Perrot, né le à Confolens, en Charente, est un journaliste français, animateur de radio et de télévision, également pilote de dragsters et amateur d'histoire du cinéma, spécialiste des musiques de film. Il anime de 1998 à 2000 puis de 2005 à 2020 le Stop ou encore de RTL les samedis et dimanches matin.

Vincent Perrot aux 24 Heures Moto 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Marcel Perrot (1913-1976), maire de Confolens, décède alors que Vincent est âgé de 10 ans et demi. Sa mère Marina décide alors de déménager à Limoges. Vincent Perrot y écoute Radio France Limoges, sur laquelle Jean-Marie Masse anime une émission sur le cinéma. Chaque semaine Vincent Perrot écrit à l’animateur pour dire qu'il ne partage pas ses avis sur les films qu'il présente. Jean-Marie Masse finit par l’inviter à son émission, ce qui marque ses débuts dans l’audiovisuel à 17 ans sur FR3[1]. Par la suite, il présente l'émission Jeans et basket sur FR3 Limoges.

Vincent Perrot accède réellement à la notoriété à la fin des années 1980, en remplaçant Jean Rochefort à la présentation du Disney Channel sur FR3 et en animant les après-midi estivales de la même chaîne dans 40° à l'ombre. Le reste de l'année, il présente successivement On va gagner[2], avec Cerise, Vincent à l'heure ou Zapper n'est pas jouer, qui lui confèrent une image de gendre idéal. En 1989 toujours sur FR3 il coanime avec Évelyne Pagès et Agnès Vincent l'émission de divertissement pour ado C'est pas juste[3]. En 1996, il est condamné pour diffusion d'une blague raciste dans Les Grosses Têtes[4].

À l'été 1997, il rejoint TF1 pour présenter le jeu Mokshû Patamû, dont le succès ne passe pas l'été. Dès lors, il lui faut quelques années pour retrouver le succès à la télévision : en 1999 avec L'émission des records, puis à nouveau sur France 3 en 2005 avec Un contre tous (adaptation éphémère du jeu belge Septante et un et ancienne version éphémère du jeu 1 contre 100) où il cherchait à casser son image un peu trop lisse, et Tac O Tac Gagnant à vie.

À la radio, il est l'un des animateurs vedettes de RTL, où il anime Vendredi c'est VIP, le Cékoidon, réalisée par son complice Bernard Gick puis depuis 1998 l'émission mythique de RTL Stop ou encore. Il est aussi un des piliers de l'émission Les Grosses Têtes de Philippe Bouvard sur RTL de 1994 à 2014.

En 1998, il devient l'homme le plus rapide du monde en accélération sur 250 m avec 402,8 km/h en dragster. En septembre 2006, il fait ses adieux aux voitures-fusées sur un autre record : 530,69 km/h sur 250 m en départ arrêté. Il est le fondateur de Perrot Feeler Racing, une écurie de courses automobiles consacrée aux diverses catégories de dragsters.

Le , Vincent Perrot produit, présente et réalise l'émission mensuelle Vincent Limites sur la chaîne Motors TV, émission mécanique dédiée à l'extrême sous toutes ses formes.

À partir de l'été 2010, en accord et avec la collaboration active de Jean-Paul Belmondo, il coproduit avec Jeff Domenech et réalise le premier documentaire officiel sur la vie et la carrière de l'acteur. Le film fait témoigner de nombreuses personnalités, dont Alain Delon, Jean Dujardin, Vanessa Paradis, Albert Dupontel, Vincent Cassel, Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Claude Lelouch, Claudia Cardinale, et Zinédine Zidane. Ce documentaire a été diffusé en prime-time sur France 2 le et en sélection Cannes Classics du Festival de Cannes 2011.

En , il succède à André Torrent et présente les samedis et dimanches Vincent de 5 à 7 sur RTL[5] jusqu'en 2020.

Télévision (sélection)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Vidéographie, comme producteur et réalisateur[modifier | modifier le code]

  • La passion des records en dragsters, 1 DVD région 2, Sony/BMG? 2000
  • Compositeurs/réalisateurs, dialogue impossible?, 2002
  • À l'écoute de Jean-Luc Godard (images + son = 7 fragments), Cinécinéma Classic, 2007
  • En apesanteur avec Jean-François Clervoy, CNES/Novespace, 2008
  • Le dernier record (réalisation Pierre Barnérias), Chaine Planète/ABMoteurs/MotorsTV, 2008
  • Au cœur de la Patrouille de France, Chaine Planète/MotorsTV, 2009
  • Baptême à la Patrouille de France, Chaine Planète/MotorsTV, 2009
  • Francis Lai, un univers musical, Cinecinéma Classic, 2010
  • Belmondo, itinéraire..., France 2/DVD France Télévisions Distribution, 2011
  • Belmondo, Cannes 2011, DVD France Télévisions Distribution, 2011
  • Maestro Morricone, il était une fois en France, Ciné+ Classic, diffusion
  • Rémy Julienne, une vie en cascades, diffusion
  • Aznavour, viens voir le comédien, diffusé en 2014 sur France 5.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :