Axel Bauer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bauer.
Axel Bauer
Description de cette image, également commentée ci-après
Axel Bauer en 2013.
Informations générales
Nom de naissance Axel Bauer
Naissance (57 ans)
Paris, Île-de-France
Activité principale Auteur-compositeur, chanteur, guitariste, acteur
Genre musical Rock pop
Instruments Guitare, chant
Années actives 1980
Labels Acceleration
Site officiel axelbauer.com

Axel Bauer est un chanteurauteur-compositeurguitariste et acteur français, né le  à Paris.

Il est découvert en 1983 avec le titre Cargo. Il est plusieurs fois disque d'or[1],[2], a vendu près de 3 millions de disques et donné près de 700 concerts en France et en Europe[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Axel Bauer se familiarise dès l'enfance avec la musique : son arrière grand-père est organiste, une de ses tantes, Évelyne Crochet (née en 1934), est pianiste et concertiste classique, et son père, Franck Bauer fut le speaker de Radio Londres (Les Français parlent aux Français), batteur de Django Reinhardt et haut-fonctionnaire. La première expression artistique d’Axel trouve d’abord écho dans le dessin[3]. Un univers de cowboys et d’indiens qui fera l’objet d’une thèse universitaire[3].

En 1974, Axel Bauer a une révélation quand son père l’emmène au concert des Who. Dès lors, il apprend la guitare, repiquant les solos de Jimi Hendrix ou Johnny Winter. Adolescent, il monte son premier groupe : Les « Nightbirds »[3]. Suivant ses premières amours pour le dessin, il est admis aux Beaux Arts[3], mais ne s’installe pas très longtemps sur les bancs, Le Rose Bonbon, club parisien des années 1980, devient sa nouvelle école. Là-bas, il côtoie d’autres artistes, comme les Rita MitsoukoTaxi Girl, Jacno Il suit en parallèle des cours de musique avec le compositeur Iannis Xenakis. Quand il ne travaille pas comme « roadie » (machiniste itinérant) pour payer sa chambre de bonne, il passe des nuits et des jours sur sa guitare à écrire et composer.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Muni de quelques maquettes, Axel Bauer rencontre Jacqueline Eren-Schmidt qui l’oriente vers le label indé Mondiomusic (édition de Vogue). Philippe Missir, le directeur artistique du label, l’accompagne alors dans l’élaboration de maquettes. Michel Eli, le directeur du label est séduit et le signe avec le titre « Cargo ».

Cargo.

Le single sort fin 1983, avec Manu Katché à la batterie et Axel Bauer à la guitare. Michel Eli, qui a écrit les paroles, s’est inspiré de l’univers du film Pépé le Moko avec Jean Gabin[réf. nécessaire]. Le succès est immédiat[réf. nécessaire]. Plus d’un million de titres vendus.[réf. nécessaire]

Alors que le clip vidéo fait ses premiers pas à la télévision, Axel Bauer choisi le réalisateur Jean-Baptiste Mondino. Ils travaillent ensemble à l’élaboration du clip, mettant en scène des marins musclés en action dans la salle des machines, ce qui rappelle le film Querelle, de Rainer Wener Fassbinder, dans lequel Bauer tient un petit rôle. L'esthétique du clip noir et blanc s'inspire de Ramble Fish, de Francis Ford Coppola (où les poissons sont en couleur), et de Metropolis, de Fritz Lang.

Ce sera le premier clip français à être diffusé sur MTV aux États-Unis. En 1987, Roger Daltrey, le chanteur des Who, reprend « Cargo » (rebaptisé «Take Me Home (en)») sur son album Can't Wait To See The Movie.

La confirmation[modifier | modifier le code]

L’année qui suit, Axel Bauer devient le premier artiste français à signer chez EMI international[3]. Il s’installe à Londres et commence les enregistrements de son premier album avec le réalisateur Dave Bascomb, producteur de Tears for Fears. L’album Les Nouveaux Seigneurs sort en 1987, il est salué par la critique mais les ventes ne décollent pas. Après quelques années passées, Axel quitte EMI, revient s'installer à Paris et signe avec le label Mercury chez Universal. En 1990, sort Sentinelles, réalisé par Ben Rogan (Polnareff, Daho, Sade), un album aux accents rock et électro, aux collaborations multiples où figure le single phare Éteins la lumière. Axel Bauer commence alors sa première tournée, ou l’accompagnent le bassiste Phil Spalding, le guitariste Pierre Jaconelli et le batteur Mathieu Rabatté. On le voit à Bercy pour la première partie de Bryan Adams et devant Joe Cocker aux arènes de Vienne.

Au festival rock de Val d’Isère, Axel Bauer s’électrise et frôle la mort sur scène. Il est sauvé in extremis par le journaliste Philippe Manœuvre, qui arrache la prise de l’ampli[4].

Traversée du désert[modifier | modifier le code]

Axel part à Djanet au Sahara avec son ami et bassiste Laurent Griffon faire l'expérience de la vie nomade en immersion chez les Touaregs du Ténéré.

Dès son retour, il compose Nomade et 00 Zen, construit un studio à Montreuil et s’entoure du réalisateur Steven Forward. Les séances s’enchainent et sort l'album Simple Mortel.

Le retour[modifier | modifier le code]

En 2001, Axel Bauer compose et réalise la chanson J'ai rêvé de nous (texte d'Ilhem Kadid) pour l'album À la vie, à la mort de Johnny Hallyday, album qui deviendra disque de diamant[5] avec plus d'un million de disques vendus. Travaillant avec les auteurs Juan Tamayo et Ilhem Kadid, il écrit les futurs singles Mens-moi et Personne n'est parfait. Un soir, Axel Bauer fait écouter ses maquettes à Zazie qui craque sur un morceau et lui écrit le texte de ce qui va devenir leur duo : À ma Place. Le clip est signé Didier le Pêcheur où les deux protagonistes sont séparés par une vitre, étudiés comme des cobayes, dans un laboratoire futuriste.

En 2002 sort Achille, co-réalisé par Pierre Jaconelli et Axel Bauer, rapidement rebaptisé Personne n'est Parfait. L'album connaît d'abord un succès radio avec la chanson éponyme. Quelques mois plus tard sort le single À ma place en duo avec la chanteuse Zazie qui devient disque d'or [1], est nommée aux 17e Victoires de la musique dans la catégorie chanson originale et remporte un NRJ Music Awards pour la chanson francophone de l'année[6]. Il intègre la troupe des restos du cœur et fait son premier Olympia en 2003[7]. Habitué des formations rock en trio, il entre en scène accompagné d'un orchestre de cordes, un DJ et un guitariste et chante en duo avec Francis Cabrel.

Bad Cowboy[modifier | modifier le code]

En 2003 sort son premier best of, La Désintégrale.

En 2006 il revient avec Bad Cowboy (Polydor), produit par Dan Presley (The Breeders). Il est accompagné de Franck Pilant à la guitare avec lequel il compose, du batteur Geoff Dugmore et du bassiste Gabriel Barry. Le disque est enregistré « live » en Irlande au studio Grouse lodge. Pour le clip de Tu me Tues, les musiciens incarnent une bande de cowboys urbains pénétrant dans la ville à cheval.

En 2009, il quitte Universal et devient producteur.

En 2010, il participe à l'opéra rock Dracula. Il compose la musique de en transe...ylvanie, avec le chanteur des BB BrunesAdrien Gallo qui en a écrit le texte. La même année, il interprète un nouveau duo avec Zazie : Double Axel.

Peaux de serpent[modifier | modifier le code]

En 2013, Axel Bauer sort Peaux de serpent. Enregistré au studio de la Fabrique, produit et réalisé par le label Accélération music. Les plumes singulières de Marcel Kanche, Brigitte Fontaine, Gérard Manset, Pierre Yves Lebert et d’Axel signent les paroles. C'est avec Aymeric Westrich, batteur de Aufgang et Phœnix à la batterie, Manu Barroux à la guitare et Alain Verderosa à la basse qu'il enregistre les bases de l’album. Il travaille avec le réalisateur Dimitri Tikovoi et mixe avec l'ingénieur Steven Forward. Dans le clip « Souviens-toi » réalisé par le photographe Yann Orhan, il chante enlacé par un boa constrictor.

En Décembre 2013, fort d'une tournée de près de 70 dates, l'équipe s'arrête au studio Ferber pour enregistrer ses meilleurs titres. La session est filmée par Christian Beuchet et ce premier live est intitulé "Live à Ferber". Douze titres visibles sur sa chaine youtube.

En parallèle, conjointement avec Kent, Issam Krimi et Suzanne Combeaud, il monte la GAM (Guilde des artistes de la musique) dont il est fait président. Il participe alors activement aux missions Lescure et aide à la rédaction du rapport Phéline. La GAM sera signataire des accords Schwartz. Pour sa carrière et son engagement,[8]

Autour de la guitare[modifier | modifier le code]

Axel Bauer et Ron Thal en concert.

En 2015, il est invité par Jean-Félix Lalanne pour la tournée Autour de la guitare. Il joue Cargo accompagné de Larry Carlton et Robben Ford, et reprend Éteins la lumière avec Norbert Krief de Trust et Ron Thal des Guns N' Roses.

Live à Ferber[modifier | modifier le code]

Depuis 2013, Axel Bauer enchaine les concerts. Son premier album live intitulé le Live à Ferber, paraît en juin 2017 sur le label Acceleration music. Son prochain album est attendu pour fin 2018.

Générique d'émission[modifier | modifier le code]

Il compose pour la télévision la musique de l'émission Dans les secrets. animée par Cécile de Ménibus[9]

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1991 naît un fils, Jim Bauer[10], qu'il a eu avec la chanteuse Nathalie Cardone, interprète en 1997 de Hasta siempre, puis il épouse en 2009 Suzanne Combeaud. Ils divorcent en 2014.[réf. nécessaire]

En 2012, il publie chez l'éditeur Michel Lafon son autobiographie Maintenant tu es seul, dont le titre est tiré d'une phrase que son père lui dit le soir où il l’emmène et le laisse seul au concert des Who en 1974[11].

Style musical[modifier | modifier le code]

Le style d'Axel Bauer est influencé par le blues et le rock (il apprend la guitare en repiquant les solos de Jimi Hendrix, Jimmy Page ou Johnny Winter) mais aussi par Adrian Belew pour son côté bruitiste et son utilisation des effets. Passionné de jazz, il aime aussi Charlie Christian, Georges Benson et Django Reinhardt.

Guitares et matériel[modifier | modifier le code]

Axel Bauer en concert

Axel Bauer joue principalement sur des Fender Stratocaster et des Telecasters. C’est sa série L, échangée contre une Gibson Les Paul à un guitariste au Sénégal, que l’on entend sur le solo de Cargo et sur le riff d’Éteins la lumière. Sur scène, on le voit souvent jouer en stéréo avec une tête Marshall JMP modifiée et un Fender Bassman 135.

Discographie[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Reprise de I’m so alone pour l’album tribute à Johnny Thunders

Filmographie[modifier | modifier le code]

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Axel Bauer, Maintenant tu es seul, Michel Lafon, , 349 p. (ISBN 978-2749915708)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Les Certifications - SNEP », SNEP,‎ (lire en ligne)
  2. « TOP - 1984 », sur www.top-france.fr (consulté le 12 décembre 2017)
  3. a, b, c, d et e Axel Bauer, Maintenant tu es seul, Michel Lafon, 2012, chapitre Indiens et Cowboys, page 41, Nightbirds : chapitre Maman achète moi une guitare, page 47. [1]
  4. « Axel Bauer : 'Philippe Manoeuvre m'a sauvé d'une mort certaine' », sur purepeople.com, (consulté le 23 novembre 2017).
  5. « Les Certifications - SNEP », SNEP,‎ (lire en ligne)
  6. « NRJ Music Awards 2002 - Actu - NRJ.fr », NRJ.fr,‎ (lire en ligne)
  7. « Critique du concert de Axel Bauer le 13 mai 2003, L'Olympia, Paris, par Celui qui cherche », ConcertAndCo,‎ (lire en ligne)
  8. [2]
  9. "Cécile de Ménibus débarque avec Dans les secrets de..., sur C8,", par Fanny Petoin, le 6 décembre 2016, Télé Loisirs.
  10. Vidéo sur youtube
  11. "Maintenant tu es seul" sur le site des éditions Michel Lafond.

Liens externes[modifier | modifier le code]