Zaz (chanteuse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Zaz
Description de cette image, également commentée ci-après
Zaz en 2014.
Informations générales
Nom de naissance Isabelle Geffroy
Naissance (40 ans)
Tours, Indre-et-Loire, France
Activité principale Auteure-compositrice-interprète
Genre musical Chanson française, folk et ballade
Années actives depuis 2007
Labels Play On
Influences Édith Piaf
Ella Fitzgerald
Site officiel zazofficial.com

Isabelle Geffroy[1], dite Zaz, née le à Tours, est une chanteuse française mêlant les styles variété française, folk et soul.

Elle devient connue du grand public en 2010 avec la chanson Je veux, tirée de son premier album, Zaz, et connaît dès lors un succès international. Elle a publié quatre albums studio : Zaz, Recto verso, Paris et Effet miroir.

En 2014, pour la Fondation Abbé-Pierre, elle interprète le titre Le Chemin de Pierre, aux côtés de Nolwenn Leroy, Rose, Thomas Dutronc, Tété ou encore Mike Ibrahim.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1985, à l'âge de cinq ans, Isabelle Geffroy entre au conservatoire de Tours, tout comme sa sœur et son frère. C'est dans la rue Auguste-Chevallier que Zaz va se faire connaître et remarquer, au cabaret Chez Nello[2]. Elle étudie au conservatoire jusqu'à l'âge de onze ans, apprenant surtout le solfège, le violon, le piano, la guitare et le chant choral.

En 1994, à la suite du divorce de leurs parents, les trois enfants suivent leur mère à Libourne, près de Bordeaux[3]. En 1995, l'adolescente prend des cours de chant. Pendant un an, elle suit aussi des cours de kung-fu avec un entraîneur professionnel[4].

En 2000, elle obtient une bourse d'étude du conseil régional d'Aquitaine, ce qui lui permet d’intégrer une école de musiques actuelles : le CIAM de Bordeaux (Centre d’information et d’activités musicales)[5]. Parmi ses influences musicales, elle cite Les Quatre Saisons de Vivaldi, les chanteuses de jazz comme Ella Fitzgerald, la chanson française, Enrico Macias, Bobby McFerrin, Richard Bona, ainsi que les rythmes afro, latino-américain et cubain.

Carrière[modifier | modifier le code]

2001-2007[modifier | modifier le code]

Zaz débute comme chanteuse dans le groupe de blues Fifty Fingers. Elle participe aux formations musicales à Angoulême, notamment au sein d'un quintet de jazz[6]. Elle devient l'une des quatre chanteuses d'Izar Adatz, un orchestre de variétés basque de seize personnes, à Tarnos, avec lequel elle fait des tournées pendant deux ans, surtout en Midi-Pyrénées et dans le Pays basque.

Durant cette année 2002, elle intègre un groupe de rock blues bordelais, Red Eyes, avec qui elle écume les cafés-concerts régionaux, ainsi que quelques dates en pays Breton. En parallèle, elle rejoint Don Diego, un groupe qui mélange la musique française et espagnole avec des influences afro, arabo-andalouse ou latino, et qui fait les premières parties de Yuri Buenaventura et Bernard Lavilliers. Elle participe dans le cadre du groupe au festival Musiques métisses d'Angoulême.

En 2006, elle va à Paris et décroche un travail dans un cabaret en tant que chanteuse. Le rythme y est soutenu, à raison de 5 heures de chant par jour et ce, sans micro. Elle y restera pendant un an et demi.

2007-2012 : Je veux (2010)[modifier | modifier le code]

En 2007, Zaz répond à une annonce sur Internet du producteur et auteur-compositeur Kerredine Soltani, qui recherche une nouvelle artiste avec une voix « rauque un peu cassée ». Il lui écrit Je veux et lui trouve une société de production et un éditeur. En parallèle, elle rejoint le groupe de rap 4P : ils produisent ensemble le clip L'Aveyron en novembre 2007 et Rugby Amateur en septembre 2008[7]. En , elle chante un rap avec Miliaouech, dans un CAT de Bordeaux dans lequel sont organisés des ateliers d'écriture, de chant et un grand concert mélangeant plusieurs styles. En août, elle participe au concours « Le Tremplin Génération » et rejoint le groupe Sweet Air avec qui elle enregistre un album live qui restera confidentiel (Sweet Air et Zaz à l'international). En décembre, elle chante en Russie[8] à la suite d'une proposition du directeur de l'Alliance française de Vladivostok, Cédric Gras, qui l'a entendue chanter dans un piano-bar : accompagnée par le pianiste Julien Lifszyc, elle y donne 13 concerts en deux semaines.

En , Zaz remporte la finale de la troisième édition du concours « Le Tremplin Génération » France Bleu/Réservoir (qui se tient à Paris, à l’Olympia[9]). Cela lui permet d'enregistrer son premier album »[10]) et avec le chèque de 5 000 € touché lors du concours, elle peut assurer la promotion de cet album[11]. La chanteuse attendra encore 14 mois avant la sortie de son premier album. En avril, elle est de nouveau en tournée en Russie, cette fois de Vladivostok[12] à travers la Sibérie jusqu'à Nijni Novgorod[13],[14], interprétant des chansons d'Édith Piaf, Jacques Brel, Charles Aznavour, Serge Gainsbourg, Joe Dassin et Patricia Kaas, ainsi que celles de son futur album : Je veux, Les passants, Mon amant de Saint-Jean, Prends garde à ta langue. Elle fait ensuite une tournée en Égypte, où elle accompagne une danseuse[15] puis, pendant un mois, fait de la musique avec un groupe latino à Casablanca[16]. Fin juin, elle passe une semaine de résidence au Sentier des Halles dans le but de travailler la scène. Le chanteur Raphael lui propose de lui écrire des chansons. Le même été, Zaz participe au « Fuji Rock Festival » au Japon, puis continue à chanter dans les rues de Montmartre. En , Télérama la présente comme la révélation de l'été[17].

Zaz en avril 2011 avant son tour de chant[Quoi ?] au Cirque Royal de Bruxelles.

Le 10 mai 2010, Zaz sort enfin son premier album, dont elle signe la moitié des titres. Figurent également la chanson de jazz manouche Je veux, ainsi que trois titres de Raphael (Éblouie par la nuit, Port coton et La fée). Le premier single est Je veux, dont le texte vilipende la société de consommation ; celui-ci est choisi comme tube de l'été par TF1 qui en diffuse le clip pendant l'été 2010.

Zaz part alors en tournée dans toute la France, et chante également aux FrancoFolies de Montréal (Canada), à Monthey (Suisse), Bruxelles, Berlin, Milan, Chainaz-les-Frasses[18] . En automne, elle est à la tête des hit-parades en Belgique, en Suisse et en Autriche[19]. Toutefois, elle préfère se produire dans de petites salles, ce que confirmera son manager Matthieu Baligand : « Malgré la demande, il nous paraît préférable de la faire tourner d’abord dans une cinquantaine de petits lieux qui la crédibiliseront. Zaz est une artiste populaire, intuitive, qui connaît la musique, sait chanter, mais monter un spectacle de qualité, c’est encore autre chose, alors on ne veut pas brûler les étapes[15] ».

Elle se voit décerner le prix « Chanson Révélation » par l’Académie Charles-Cros, la Victoire de la musique de la Chanson de l'année, ainsi que l’European Border Breakers Awards (un prix récompensant les nouveaux artistes qui connaissent le succès dans d'autres pays que le leur[20]). En janvier 2011, Je veux est élue « Chanson de l'année 2010 préférée des Français »[21],[22], tandis que Zaz est élue « Artiste de l'année de la Nouvelle Scène » par les internautes du site ParisMatch.com. Elle rejoint alors la troupe des Enfoirés sauf en 2017, 2019 et 2020.

L'album connaît également un grand succès en France : no 1 des ventes[23], il s'écoule à plus d'un million d'exemplaires et est rapidement certifié disque de diamant[24]. La popularité de la chanteuse dépasse alors les frontières françaises : elle est nommée pour le Echo allemand dans la catégorie « Révélation internationale », remporte le Félix de l'Artiste francophone s'étant la plus illustrée au Québec, et son album s'écoule à plus de 845 000 exemplaires à l'étranger[25].

Zaz en concert en juin 2011.

En novembre 2011, elle interprète en duo La radio qui chante sur l'album Saison 4 d'Yves Jamait. La même année, elle compose et interprète la chanson Cœur-volant, sur une musique de Howard Shore dans le film Hugo Cabret de Martin Scorsese (ce dernier trouvant que le timbre de voix de Zaz se mêle bien au Paris des années 1930)[26]. En octobre 2012, elle gravit le Mont Blanc en compagnie de ses musiciens pour chanter Je veux et deux autres titres à 4 810 m d'altitude[27].

2012-2013 : Recto verso (2013)[modifier | modifier le code]

En , Zaz sort son deuxième album, Recto Verso, porté par les titres On ira (composé par Kerredine Soltani), Si (composé par Jean-Jacques Goldman[28]), Gamine et Comme ci, comme ça. L'album s'écoule à plus de 500 000 exemplaires en France, offrant ainsi à la chanteuse un second disque de diamant[24], tandis que les ventes à l'export dépassent les 300 000 copies[29]. En novembre 2013, elle reçoit le Grand Prix[30] du répertoire Sacem à l'export. Elle commence alors une tournée internationale, passant notamment par New York, la Russie, le Japon, la Turquie et plusieurs pays d'Europe (République tchèque, Allemagne, Royaume-Uni, Grèce, Serbie, Roumanie...).

La même année, son titre Éblouie par la nuit est utilisé dans la bande son du film Dead Man Down[31]. Elle prête aussi sa voix pour un film, Belle et Sébastien, en y interprétant 2 titres : Belle[28] et L'oiseau.

2014-2016 : Paris (2014)[modifier | modifier le code]

Zaz lors de sa tournée Paris à la Brest Arena en 2016.
Zaz à la cérémonie des NRJ Music Awards 2011.

Le 10 novembre 2014, sort un album de reprises, Paris, dont le thème commun est la joie de vivre dans la capitale française. À cette occasion, la chanteuse se livre à des duos avec Nikki Yanofsky (sur J'aime Paris), Thomas Dutronc (sur La Romance de Paris de Charles Trenet) et Charles Aznavour (sur sa propre chanson J'aime Paris au mois de mai). L'album est certifié triple disque de platine en France et s'écoule à 600 000 exemplaires dans le monde (dont la moitié à l'export). En 2015, elle organise une mini-tournée de 8 concerts en Amérique latine[32].

En 2016, elle participe au Festival Cultural Zacatecas (es) au Mexique[33],[34]. L'année suivante, elle organise le Crussol festival[35] sur le site historique du Château de Crussol, qui se déroule les 8 et 9 juillet 2017[36], et organisera également l'édition 2018.

2018 : Effet miroir[modifier | modifier le code]

En septembre 2018, Zaz dévoile Qué vendrá, premier extrait de l'album Effet miroir, qui paraît le 16 novembre.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Pays Distinctions Catégorie Date Résultats
Drapeau de la France France Grand Prix de l'Académie Charles-Cros Prix Chanson Révélation[37] 2010 Lauréat
Drapeau de la France France Victoire de la musique Meilleure chanson originale de l'année pour le single Je Veux[38] 2011 Lauréat
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas European Border Breakers Award Prix EBBA[39] 2011 Lauréat
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Echo Awards Meilleure artiste internationale pop/rock[40] 2015 Lauréat

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Titre Meilleure position[41],[42],[43],[44],[45],[46] Certifications Ventes
Drapeau de la France France Drapeau de l'Autriche Autriche Drapeau de la Belgique Belgique Flandre Drapeau de la Belgique Belgique Wallonie Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau de la Grèce Grèce Drapeau de l'Italie Italie Drapeau de la Pologne Pologne Drapeau de la Suisse Suisse Drapeau de la Suisse Suisse Romande Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de la Russie Russie Drapeau de la Tchéquie République tchèque Drapeau de l'Espagne Espagne Drapeau du Canada Canada[47]
2010 Zaz 1 12 51 1 3 3 19 1 10 1 56 3 3 93 Drapeau de la France : Disque de diamant 2 × Diamant[48]
Drapeau de l'Allemagne : Disque de platine 2  × Platine[49]
Drapeau de l'Autriche : Disque de platine Platine[50]
Drapeau de la Belgique : Disque de platine 3  × Platine[51]
Drapeau de la Pologne : Disque de platine Platine[52]
Drapeau de la Russie : Disque de platine Platine[53]
Drapeau de la Suisse : Disque de platine 2  × Platine[54]
Drapeau de la France : 1 100 000[25]

Export : 845 000[25]

2011 Sans tsu tsou (live) 24 27 17 36 Drapeau de la France : Disque d'or Or Drapeau de la France : 50 000
2013 Recto verso 2 4 16 3 2 74 5 1 1 73 1 21 16 Drapeau de la France : Disque de diamant Diamant[55]
Drapeau de l'Allemagne : Disque d'or Or[49]
Drapeau de l'Autriche : Disque d'or Or
Drapeau de la Belgique : Disque d'or Or
Drapeau de la Pologne : Disque de platine Platine
Drapeau de la Suisse : Disque de platine Platine
Drapeau de la France : 550 000[56]

Export : 300 000[57]

2014 Paris 2 4 8 2 5 2 3 2 54 3 17 9 Drapeau de la France Disque de platine 3  × Platine[58]
Drapeau de l'Allemagne Disque d'or Or[49]
Drapeau de l'Autriche : Disque d'or Or
Drapeau de la Pologne : Disque de platine 2  × Platine
Drapeau de la Suisse : Disque d'or Or
Drapeau de la France : 300 000[59]

Export : 300 000[57]

2015 Sur la route (live) 4 36 10 18 9 4 8 71 Drapeau de la France : Disque de platine Platine Drapeau de la France : 177 518[60]
2018 Effet Miroir 3 18 16 9 3 25 5 3 63 3 25 Drapeau de la France : Disque de platine Platine Drapeau de la France : 160 000+[61]

Export : 160 000+[61]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Meilleure position[62],[63],[64],[65],[66],[67],[68],[69],[70],[71]
Drapeau de la France France Drapeau de la Belgique Belgique Flandre Drapeau de la Belgique Belgique Wallonie Drapeau de la Suisse Suisse Drapeau de la Suisse Suisse Romande Drapeau de l'Autriche Autriche Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau de la Pologne Pologne Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Drapeau du Japon Japon[72]
2010 Je veux 3[73] 34 2 23 6 16 22 23 26
Le Long de la route 30[74] 16 39
2011 La Fée 13 7 17
Kikaseteyo, ai no uta o 75
2012 Éblouie par la nuit 29 34 8
2013 On ira 12 21 15 8 74 47 28
Comme ci, comme ça 31
Si 34
2014 Gamine 169
Paris sera toujours Paris 48 26
Les Champs-Élysées 177
Sous le ciel de Paris 170
2015 La Parisienne
Si jamais j'oublie 11 27 43 4 1
Tous les cris les SOS 16 10
2018 Qué vendrá 21 18 3
Demain c'est toi 50
2020 L'Hymne de nos campagnes 2019 (de Tryo) 59

Participations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Zaz : de saltimbanque chanteuse de rue... au sommet des charts ! », sur www.purepeople.com (consulté le 28 mai 2010)
  2. « Bienvenue Chez Nello, le Cabaret à Tours - Chez Nello, le Cabaret », sur www.cabaretnello.com, (consulté le 19 octobre 2016)
  3. Luc Le Vaillant, « Zaz, la môme des sauterelles » sur Libération, 8 décembre 2015
  4. « ZAz, Cinq Questions Au Finish », sur berrysports.net (consulté en 2011)
  5. ZaZ parle du CIAM avec Nagui dans TARATATA, sur le-ciam.com, consulté le 15 août 2016.
  6. « Zaz n'a pas la voix dans sa poche », sur respectmag.com (consulté en 2011)
  7. « Zaz chante la poitrine de l'Aveyron! », sur www.ninapeople.com, (consulté le 2 octobre 2010)
  8. (ru) « Месье, на сцене французы! », sur www.teleport2001.ru (consulté le 2 octobre 2010)
  9. « Zaz remporte l'édition 3 de Génération Réservoir », sur www.generationreservoir.com (consulté le 2 octobre 2010)
  10. « Zaz, vivre pour chanter », sur www.musicor.ca (consulté en 2011)
  11. (ru) « Месье, на сцене французы! », sur www.teleport2001.ru (consulté en 2011)
  12. (ru) « Клубный акустический концерт дуэта ZAZ (Франция) », sur primafisha.ru (consulté le 2 octobre 2010)
  13. (ru) « ZAZ: «Посвящение Эдит Пиаф» », sur www.eventnn.ru,‎ (consulté le 2 octobre 2010)
  14. « Interview de Zaz », sur www.idolesmag.com (consulté le 2 octobre 2010)
  15. a et b « Zaz et L en rappel Par Gilles Renault », sur next.liberation.fr (consulté en 2011)
  16. « Interview de Zaz », sur www.idolesmag.com (consulté en 2011)
  17. « Zaz - chanson », sur www.telerama.fr (consulté en 2011)
  18. « CHAINA'ZIK FESTIVAL - Festival France 2020 Guide, Programmation, concerts, billets... », sur leguidedesfestivals.com (consulté le 2 octobre 2020)
  19. (de) « Eine neue Edith Piaf ist geboren: Zaz », sur www.zoolamar.com (consulté en 2011)
  20. « Hightligthing european artists with cross border succes », sur europeanborderbreakersawards
  21. « Musique : Zaz personnalité préférée de l'année », sur linternaute.com (consulté le 4 janvier 2011)
  22. La plateforme WAT telle que vous la connaissez n'existe plus., sur wat.tv, non trouvé le 15 août 2016.
  23. « Classement Snep », sur www.musiqueinfo.com (consulté le 2 octobre 2010)]
  24. a et b « Données fournies par le Syndicat National de l'édition Phonographique », sur snepmusique.com.[ ]
  25. a b et c « France best selling albums ever: Zaz by Zaz (2010) – ChartMasters », sur chartmasters.org (consulté le 19 janvier 2016)
  26. Zaz plongée dans l'univers du grand Martin Scorsese, sur purepeople.com, consulté le 15 août 2016.
  27. Non trouvé le 15 août 2016, sur france3.fr
  28. a et b « Zaz chante le titre "Belle" pour le film "Belle et Sébastien" : écoutez ! », sur chartsinfrance.net,
  29. Chartsinfrance
  30. « Grand Prix Sacem 2013 : Stromae, Zaz et Rover récompensés », sur chartsinfrance.net,
  31. « Zaz, un univers musical au cœur du polar Dead Man Down », sur lostinuniverses.com, (consulté le 5 février 2014)
  32. « Zaz ofreció un concierto energético en el Teatro Diana », sur EL INFORMADOR (consulté le 4 avril 2016)
  33. Festival Cultural Zacatecas, « Festival Cultural Zacatecas: Zaz », sur festivalculturalzacatecas.mx (consulté le 4 avril 2016)
  34. « Zaz / Plaza de Armas, Zacatecas », sur mexicoescultura.com (consulté le 4 avril 2016)
  35. « Crussol Festival 2018 », sur Crussol Festival 2018 (consulté le 12 juin 2018)
  36. « Zaz en interview: : ""On arrête de râler ! On rêve et on fait ! "" », sur youtube.com (consulté le 25 juin 2017)
  37. « Prix de l’Académie Charles Cros : et les gagnants sont… », sur Qobuz, (consulté le 23 novembre 2020)
  38. « Victoires de la Musique 2011 : les gagnants... et les perdants », sur ozap.com (consulté le 23 novembre 2020)
  39. (en-US) « EBBA-results », sur Eurosonic Noorderslag (consulté le 23 novembre 2020)
  40. (en-US) « Germany’s Echo Awards 2015: All the winners », sur Music Business Worldwide, (consulté le 23 novembre 2020)
  41. (en) « ZAZ – ZAZ, in various albums charts », Lescharts (consulté le 5 janvier 2011)
  42. (en) « ZAZ – ZAZ, in various albums charts », acharts (consulté le 13 novembre 2011)
  43. (ru) « ZAZ – ZAZ, in various albums charts », lenta.ru (consulté le 7 août 2012)
  44. (cs) « Zaz - Zaz, Czech Albums Chart », ČNS IFPI (consulté le 7 août 2012)
  45. Entrées première et dernière semaine, sur lescharts.com, consulté le 15 août 2016.
  46. Entrée : 07/11/2015 (Position 4) Dernière semaine : 30/07/2016 (Position 82), sur lescharts.com, consulté le 15 août 2016.
  47. 9e au Bilboard canadian album, sur billboard.com, consulté le 15 août 2016.
  48. « Les Certifications », sur www.snepmusique.com
  49. a b et c « Gold-/Platin-Datenbank », Bundesverband Musikindustrie (consulté le 12 avril 2016)
  50. Certifications autrichiennes
  51. Certifications belges
  52. Certifications polonaises
  53. Certifications russes
  54. Certifications suisses
  55. « Les disques d'OR », sur www.disqueenfrance.com (consulté le 7 novembre 2013)
  56. Ozap
  57. a et b http://www.chartsinfrance.net/ZAZ/news-97563.html
  58. « Les Certifications - Notre Base de Données », Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le 11 avril 2016)
  59. « "Qué Vendrá" : Zaz de retour avec un nouveau single fédérateur », sur chartsinfrance.net (consulté le 7 septembre 2018)
  60. Ventes cumulées depuis la sortie de l'album. Source : TOP 250 des meilleures ventes d'albums 2015 et 2016 parus dans le magazine Platine #209 et #213 avec le SNEP, au 31 décembre 2016
  61. a et b « Zaz : critiques en France, succès à l'étranger... La chanteuse se confie », sur chartsinfrance.net (consulté le 3 avril 2019)
  62. « ZAZ – "Je veux", in various singles charts », Lescharts (consulté le 5 janvier 2011)
  63. (en) « ZAZ – "Le long de la route", in various singles charts », Lescharts (consulté le 5 janvier 2011)
  64. (en) « ZAZ – "Je veux", in various singles charts », acharts (consulté le 11 novembre 2011)
  65. (en) « ZAZ – "Le long de la route", in various singles charts », acharts (consulté le 11 novembre 2011)
  66. (en) « ZAZ – "La fée", in various singles charts », acharts (consulté le 11 novembre 2011)
  67. (en) « ultratop.be - Zaz - La fée » (consulté le 13 novembre 2011)
  68. (en) « Archiwum notowań Listy Przebojów Programu Trzeciego » (consulté le 11 novembre 2011)
  69. (en) « ultratop.be - Zaz - Éblouie par la nuit » (consulté le 7 août 2012)
  70. (en) « lescharts.com - Zaz - Tous les cris S.O.S. » (consulté le 9 janvier 2016)
  71. (en) « lescharts.com - Zaz - Si jamais j'oublie » (consulté le 9 janvier 2016)
  72. Japan Hot 100, sur billboard.com, consulté le 15 août 2016.
  73. https://lescharts.com/weekchart.asp?cat=si&year=2010&date=20100626
  74. https://lescharts.com/weekchart.asp?cat=si&year=2010&date=20101225

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thomas Chaline, Zaz, au long de la route, Biographie, City éditions, juillet 2017.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :