Frédéric Diefenthal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Frédéric Diefenthal
Description de cette image, également commentée ci-après
Frédéric Diefenthal en 2016, au festival du film de Cabourg.
Nom de naissance Frédéric Pierre Diefenthal-Girau-Guyard
Naissance (54 ans)
Saint-Mandé (France)
Nationalité Drapeau de la FranceFrançaise
Profession Acteur
Producteur
Films notables Taxi (série de films)
Six-Pack
Belphégor, le fantôme du Louvre
Le Renard jaune
Séries notables Le juge est une femme
Clara Sheller
David Nolande
Flics
Demain nous appartient
Ici tout commence

Frédéric Diefenthal est un acteur et producteur de cinéma français, né le à Saint-Mandé (Val-de-Marne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Il passe son enfance dans le Gers, dans le village de Saint-Puy. Sa mère est originaire du Gers. Ayant terminé sa scolarité à 15 ans, il est d'abord apprenti dans l'hôtellerie, puis coiffeur avant de prendre des cours au théâtre Viriot.

Ses débuts[modifier | modifier le code]

À partir de 1990, il joue dans des spots publicitaires comme les brownies Hello de Lu[1] et apparaît dans des séries télévisées et notamment dans le clip de François Feldman, C'est toi qui m'as fait en 1991.

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1993 à 2000, il tient l'un des rôles principaux de la série Le juge est une femme, sur TF1, ce qui lui vaut une certaine notoriété.

Au cinéma, après plusieurs petits rôles, notamment, en 1990 dans La Totale ! de Claude Zidi et un premier grand rôle dans Douce France de Malik Chibane, en 1995, il rencontre le succès en 1998 grâce à Taxi de Gérard Pirès où il incarne un jeune policier maladroit, Emilien Coutant-Kerbalec.

Il tourne principalement au cinéma et à la télévision. Il joue également au théâtre dans les années 1990 et 2000, notamment dans une adaptation française de la fameuse comédie d'Oscar Wilde, L'Importance d'être Constant, aux côtés de Macha Méril et Lorànt Deutsch. À la télévision son rôle le plus marquant fut le rôle de JP dans Clara Sheller.

Frédéric Diefenthal en 2008 à Namur (Belgique).

En 2017, il refuse de se glisser à nouveau dans la peau d'Émilien pour le cinquième volet de Taxi[2] en disant qu'« Émilien sans Daniel, cela n'a pas de sens ». En effet, le producteur Luc Besson avait demandé au réalisateur Franck Gastambide de miser sur un nouveau duo (Franck Gastambide et Malik Bentalha) avant de proposer à Samy Naceri une petite apparition, que l'intéressé refuse, préférant un rôle plus important au vu du fait qu'il incarne le personnage principal de la saga dans les quatre premiers volets.

En 2022, il participe à l'émission Mask Singer, dans le costume du pain d'épice (il est démasqué lors du premier prime time).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Frédéric Diefenthal rencontre la chanteuse et actrice Claire Keim lors du tournage d'un épisode de la série Le Juge est une femme en 1999. Le couple se sépare en 2001[3].

Il épouse, en 2004, Gwendoline Hamon, avec qui il a un fils prénommé Gabriel. Le couple se sépare en 2013[4].

Avec sa nouvelle compagne, Stéphanie, avec qui il est depuis 2015, ils ont un petit garçon né en 2018 qui est prénommé Solhan.[réf. nécessaire]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Fréderic Diefenthal sur le tournage de Comme sur des roulettes

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Rôles récurrents :

Rôles dans un épisode :

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paris, capitale du crime, avec Pierre-Henri Moinet, Paris, Éditions Michel Lafon, 2013, 304 p. (ISBN 978-2-7499-1920-1)
  • Propos recueillis par Céline Fontana, « Frédéric Diefenthal : Taxi 5, je m'en fous ! », TV Magazine, Editions Le Figaro, Paris, , p. 20

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BASF13, « Publicité Hello De LU 1995 - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion (consulté le )
  2. « Frédéric Diefenthal : «Taxi 5, je m’en fous !» », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Frédéric Diefenthal : Claire Keim, Gwendoline Hamon... Les femmes de sa vie », sur www.puretrend.com (consulté le ).
  4. Carlo Izzo, « Gwendoline Hamon et Frédéric Diefenthal se séparent : "C'est la fin de l'histoire pour l'instant" », sur Télé Star, (consulté le ).
  5. https://www.programme-tv.net/news/series-tv/203387-cain-france-2-un-duel-savoureux-entre-bruno-debrandt-et-frederic-diefenthal/

Liens externes[modifier | modifier le code]