Valérie Mairesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mairesse.
Valérie Mairesse
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Valérie Marie Dominique Andrée Mairesse
Naissance (64 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France française
Profession actrice
Films notables C'est pas moi, c'est lui
Le Coup du parapluie
Banzaï
Le Sacrifice

Valérie Mairesse est une actrice française née le [1] à Paris dans le 8e arrondissement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Née à Paris, Valérie Mairesse passe une grande partie de son enfance à Casablanca au Maroc où son père a été nommé directeur de banque.

De retour à Paris en 1972[2]., elle est engagée dans la troupe du Splendid et assure, dans un premier temps, la régie de la pièce Je vais craquer avant de tenir un rôle dans Ma tête est malade. Elle est à cette époque la petite amie de Thierry Lhermitte.

Carrière[modifier | modifier le code]

Valérie Mairesse en 1978.

En 1977, Agnès Varda lui confie son premier grand rôle dans L'une chante, l'autre pas. Valérie Mairesse quitte le Splendid, où Josiane Balasko la remplace, et se lance dans le cinéma. Dans les années 1980, elle devient populaire grâce à ses personnages hauts en couleurs dans les comédies C'est pas moi, c'est lui et Le Coup du parapluie, avec Pierre Richard, puis Banzaï avec Coluche.

Après 1982, elle va surtout être cantonnée à des seconds rôles au cinéma, et joue dans des films plus confidentiels ; en 1985, Andreï Tarkovski fait appel à elle pour jouer dans Le Sacrifice. La même année, elle revient vers le théâtre, notamment sous la direction de Jérôme Savary.

Dans les années 1990, elle se tourne vers la télévision. Elle présente, de 1995 à 1997, l'émission Je passe à la télé, puis rejoint la bande de Laurent Ruquier et participe à On a tout essayé sur France 2 et On va s'gêner sur Europe 1.

En 2004, elle joue dans Le Miroir de l'eau, la saga d'été de France 2[3], puis dans le téléfilm Sa raison d'être en 2008.

Le , elle fait son retour aux Grosses Têtes de Laurent Ruquier sur RTL[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Valérie Mairesse a une sœur aînée, Marie-Sophie et un frère cadet, Emmanuel[2].

Elle est également mère de deux enfants : Tina née en 1987, issue de son mariage avec François, un régisseur de spectacles ; et Elliot né en 1994 de sa relation avec Raphaël, un ami du comédien Tom Novembre[2]. Elle est aussi grand-mère d'une Scarlett, née en 2014 de sa fille Tina.[5]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • Quand je serai grande, je serai actrice américaine, Michel Lafon, 2009

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Valérie Mairesse sur lesgensducinema.com (consulté le 10 juin 2018).
  2. a b et c Valérie Mairesse, Quand je serai grande, je serai actrice américaine, Michel Lafon, 2009.
  3. « De l'autre côté du "Miroir de l'eau" », sur Le Figaro.fr, .
  4. « Valérie Mairesse de retour aux Grosses Têtes », sur RTL.fr, .
  5. « Valérie Mairesse : L'actrice est grand-mère pour la première fois ! », Pure People.com, 19 Février 2014.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]