Laurence Boccolini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laurence.
Laurence Boccolini
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Drapeau de la France Versailles
Nationalité Drapeau de la France France
Langue Français
Émissions Money Drop
Le Plus grand quiz de France
Le Grand Blind Test
Chaîne TF1 et TMC

Laurence Boccolini, née le à Versailles, est une animatrice de radio et de télévision française.

Vie privé[modifier | modifier le code]

Laurence est avec un homme né en 1982 à Tahiti[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

À la radio[modifier | modifier le code]

Sa carrière commence à la radio, sur RTY au début des années 1980. En 1987, elle rejoint Europe 1 où elle est tour à tour meneuse de jeux et animatrice (Lenoir, Les Inconnus de l’après-midi, La vie en rock, le Top 50) durant la saison 1987/1988.

En 1992, elle anime sur Fun Radio l'émission matinale de la station en lieu et place d'Arthur et Manu Levy. Durant trois mois elle anime Lolo fait son show, avant d'être remplacée par Difool. Elle participe à l'émission Rien à cirer de Laurent Ruquier sur la radio France Inter, avant de prendre les rênes de sa propre émission, Rien à voir en 1999 et 2000[2],[3].
Elle est également ponctuellement sociétaire des Grosses Têtes sur RTL entre 2000 et 2008, puis rejoint l'équipe d'On va s'gêner en 2009[4].

Entre et , elle aide les candidats avec Pierre Lescure dans le jeu Le Carré magique présenté par Nagui sur Europe 1 de 9h30 à 11h.

À la télévision[modifier | modifier le code]

Durant les années 1990, Laurence Boccolini fait son entrée dans le paysage audiovisuel. En 1994, elle rejoint Tina Kieffer sur l'émission Il fera beau demain sur TF1, puis elle prend les rênes du jeu Pyramide[5] pendant trois mois. En 1995, elle succède à Nagui comme animatrice du jeu Que le meilleur gagne sur France 2.

Sur TF1[modifier | modifier le code]

À la suite de l'arrêt du Maillon Faible, annoncé en mai 2007, elle quitte TF1 en juillet 2007 et rejoint la chaîne TMC. Elle revient sur TF1 le .

Sur TMC[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • Elle présente aussi Qui Veut Devenir Un Super Héros sur Syfy[2].

Carrière d'Actrice[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

A la télévision[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Invitée par Thierry Ardisson, sur le plateau de l'émission Salut les Terriens sur Canal+, elle laisse éclater sa colère au sujet des difficultés à adopter un enfant en France. Elle a été également invitée sur le plateau d'On n'est pas couché présenté par Laurent Ruquier sur France 2.

Elle est aussi invitée sur le plateau de Level One, sur la chaîne Game One, pour tester le jeu Le Maillon Faible, en compagnie de Marcus.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Laurence Boccolini s'est mariée le à Presles-en-Brie (Seine-et-Marne) avec Mickaël Fakaïlo qu'elle a rencontré lors de la présentation de l'émission Mister France 2003 qui a eu lieu le , où il était Mister Tahiti, élu 2e dauphin de Mister France.

Elle a essayé d'avoir un enfant sans succès, un chemin douloureux qu'elle raconte dans son livre Puisque les cigognes ont perdu mon adresse…, paru en 2008.

Elle devient la mère d'une petite fille, Willow, née le [7].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Prisma Presse, « Mickaël Fakaïlo - La biographie de Mickaël Fakaïlo avec Voici.fr », sur Voici.fr (consulté le 2 juillet 2015)
  2. a et b (fr) « Laurence Boccolini » sur le site officiel de Télé 7 Jours, consulté le 12 juin 2009
  3. (fr) « Laurence Boccolini » sur Ozap.com, consulté le 12 juin 2009
  4. De RTL à Europe 1
  5. cherche-midi.com
  6. (fr) « Laurence Boccolini s'explique sur son départ de TF1 », 'Télé 2 Semaines,
  7. Eliane da Costa, « Laurence Boccolini est maman pour la toute première fois ! », sur closer.fr,‎ en ligne le 25 novembre 2013 (consulté le 12 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]