Thomas Dutronc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dutronc.
Thomas Dutronc
Description de cette image, également commentée ci-après

Thomas Dutronc en 2011

Informations générales
Naissance (42 ans)
Paris, France
Activité principale musicien, chanteur
Activités annexes acteur
Genre musical Chanson française, Jazz manouche
Instruments guitare, voix
Années actives Depuis 1995
Labels Mercury Records
Site officiel thomasdutronc.fr

Thomas Dutronc, né le à Paris, est un musicien et chanteur français, fils de la chanteuse Françoise Hardy et du chanteur et comédien Jacques Dutronc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son bac C mention « assez bien » à dix-sept ans[1], il obtient un DEUG d'arts plastiques, option cinéma[2]. Passionné d'abord pour la photographie, il découvre ensuite la musique de Django Reinhardt qui lui donne envie d'apprendre à jouer de la guitare à dix-huit ans. Après avoir fait ses gammes auprès des meilleurs musiciens de jazz manouche en plein cœur du marché aux puces de Saint-Ouen, il se lance assez rapidement dans la carrière de musicien.

Carrière[modifier | modifier le code]

Début[modifier | modifier le code]

Thomas Dutronc collabore, en 1995, à l'album Brèves Rencontres de son père Jacques Dutronc.

Parallèlement, il fait deux expériences cinématographiques comme comédien dans le deuxième film de Valérie Lemercier Le Derrière, en 1999, et dans celui d’Alain Soral Confession d'un dragueur, en 2001.

Il écrit Mademoiselle pour Henri Salvador et entre dans le groupe Gipsy Project de Biréli Lagrène durant une année. En 2002, il crée l’A.J.T. Guitar Trio avec Antoine Tatich et Jérôme Ciosi, venus de Corse.

En 2003, il participe avec -M- (Matthieu Chedid) à la musique du film, Toutes les filles sont folles de Pascale Pouzadoux, et à celle du dessin animé Les Triplettes de Belleville de Sylvain Chomet. Il réitère en 2005 pour signer la musique du film Les Enfants de Christian Vincent.

Il compose aussi pour le chanteur Jacno et participe ,en tant qu’arrangeur et réalisateur, aux albums de sa mère, Françoise Hardy.

Il se produit comme guitariste dans divers clubs de jazz, comme le Sunset-Sunside et le New Morning à Paris, et participe à Jazz in Marciac, en été 2005). Ces dernières années, il tourne à travers toute la France avec son quartet, Thomas Dutronc et les esprits manouches avec Jérôme Ciosi, Bertrand Papy et Stéphane Chandelier, pour présenter un spectacle musical mis en scène par Matthieu Chédid et Cyril Houplain.

Comme un manouche sans guitare (2007)[modifier | modifier le code]

Le , il sort l’album Comme un manouche sans guitare où il se révèle comme chanteur tout en restant fidèle au style musical qu’il affectionne. Deux mois après sa sortie, l'album est certifié disque d'or par le Syndicat national de l'édition phonographique. 400 000 exemplaires sont vendus et, le , il est nommé aux 23e Victoires de la musique dans les catégories artiste révélation du public et album de l'année. Il fait son premier passage à L’Olympia de Paris du 19 au 21 novembre. En 2009, Comme un manouche sans guitare remporte la Victoire de la chanson originale lors de la 24e cérémonie des Victoires de la musique, le 28 février.

Cette même année, il se joint aux Enfoirés.

Suite[modifier | modifier le code]

En 2010, il participe au nouvel album d'I Muvrini en chantant aux côtés du groupe dans la chanson Bonafurtuna.

L'année suivante, son deuxième album sort intitulé Silence on tourne, on tourne en rond.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums solo[modifier | modifier le code]

Musiques de film[modifier | modifier le code]

Participations (hors Enfoirés)[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Ombre de Romane
  • 1998 : Samois-sur-Seine de Romane (I’ll See You in My Dreams)
  • 2000 : Alors ? … Voilà ! de Tchavolo Schmitt (Esprit (Ninine))
  • 2002 : Gipsy Project & Friends de Biréli Lagrène
  • 2002 : La Femme trombone de Les Rita Mitsouko (Évasion et J'applaudis)
  • 2008 : Le Bal des gens bien de Salvatore Adamo (en duo, Au café du temps perdu)
  • 2008: Sol en Si, Concert des Grands Gamins au Zénith (trio Zazie Le Forestier On n'est pas là pour se faire engueuler)
  • 2010: Dr Tom ou la Liberté en Cavale (titre collectif La liberté en cavale, en solo Village-Joie, en duo avec V. Paradis Smiley)
  • 2010: Gioia de I Muvrini (en duo Bonafortuna)
  • 2010: BOF Adèle Blanc-Sec (duo avec Louise Bourgoin, Adèle Blanc-Sec)
  • 2010: Jacno Future, hommage à Jacno (Je ne suis pas toujours de mon avis)
  • 2011: Ma Dernière Séance, album live d'Eddy Mitchell (en duo, Le blues du blanc)
  • 2011: Aznavour toujours (en duo avec Charles Aznavour, Elle)
  • 2013 : We love Disney (Tout le monde veut devenir un cat)
  • 2013: Le soldat Rose 2 (Le blues du rose et Ami à jamais)
  • 2014: We love Disney 2 (Zorro)
  • 2014 : Paris de Zaz (La romance de Paris, en duo)
  • 2014 : La Bande à Renaud volume 2 (duo avec Nikki Yanofsky sur Manhattan Kaboul)
  • 2014: Kiss & Love (Sidaction) (duo avec Eddy Mitchell sur Ma petite entreprise)

Compilation[modifier | modifier le code]

En trio[modifier | modifier le code]

  • 2005 A.J.T. Guitar Trio, disque autoproduit avec Antoine Tatich et Jérôme Ciosi

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Biréli Lagrène & Friends - Live Jazz à Vienne (enregistrement effectué lors de La Nuit Manouche du festival, Jazz à Vienne en 2002)
  • 2009 : Comme un manouche sans guitare - Le film musical (filmé en Corse et au Bataclan, à Paris, lors des concerts donnés)

Formation musicale sur scène[modifier | modifier le code]

  • Thomas Dutronc : Chant, guitare
  • Jérôme Ciosi : Guitare, basse, chœurs
  • Fred Jaillard : Guitare, claviers
  • Pierre Blanchard : Violon, chœurs
  • Bertrand Papy : Guitare, basse, chant et chœurs
  • Stéphane Chandelier : Batterie et chœurs
  • David Chiron : Guitare, contrebasse, chœurs

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Magazine Gala n° 775 du 16 avril 2008.
  2. UFR Paris I Panthéon-Sorbonne centre Saint Charles à Paris
  3. Créées par la chaîne de télévision Paris Première, les récompenses des « Globes de cristal » sont établies par le vote des journalistes Arts et Culture de la presse – écrite et audiovisuelle – régionale et nationale.
  4. Cette distinction récompense 3 chansons de l’année précédente et un créateur pour l’ensemble de sa carrière. Les autres gagnants sont : Renan Luce pour La Lettre, Ours pour Le Cafard des fanfares et Manu Dibango pour sa carrière
  5. « Prix Raoul-Breton : Thomas Dutronc », SACEM (consulté le 6 septembre 2011)
  6. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, janvier 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :