Sylvie Tellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sylvie Tellier
Sylvie Tellier au Festival de Cannes 2018.
Sylvie Tellier au Festival de Cannes 2018.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (42 ans)
Nantes, France
Formation Maîtrise en droit
Physique
Taille 172[1] cm
Cheveux Blonds
Yeux Bleus
Compétitions

Sylvie Tellier, née le à Nantes (Loire-Atlantique), est une personnalité médiatique et femme d'affaires française.

Après avoir obtenu le titre de Miss Lyon en , elle est élue, en décembre de la même année, Miss France 2002, devenant ainsi la 72e Miss France.

Sylvie Tellier est ensuite durant un temps chroniqueuse à la télévision avant d'intégrer la Société Miss France puis d'en prendre la tête. Elle est actuellement directrice générale de la société Miss France et de Miss Europe Organisation[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et enfance[modifier | modifier le code]

Sylvie Tellier, en 2007, lors de son mariage.

Les parents de Sylvie Tellier sont originaires de Normandie.

Sylvie Tellier naît à Nantes en Loire-Atlantique et grandit aux Sables-d'Olonne en Vendée dans un milieu modeste[3].

Premiers concours de beauté[modifier | modifier le code]

En 1997, la mère du petit ami de Sylvie, qui assiste tous les ans à l'élection départementale de Miss Vendée, incite la jeune femme à se présenter au concours. Sylvie Tellier est élue Miss Vendée à 19 ans. Ce titre la qualifie pour l'élection de Miss Pays de Loire 1997 où elle devient la première dauphine de Caroll Parfait, gagnante du titre.

Parcours universitaire[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu un DEUG de droit à l'Université de droit du Petit Port à Nantes, Sylvie Tellier part à Lyon et continue ses études à l'université Jean Moulin Lyon 3. Elle obtient une maîtrise de droit privé, mention droit des affaires et fiscalité.

Élection de Miss Lyon 2001[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu sa maîtrise de droit des affaires, elle se présente à l'élection de Miss Lyon le à la salle de la Ficelle, dans le 1er arrondissement de Lyon, et remporte le titre qui lui permet d'accéder à la finale de l'élection Miss France le à Mulhouse.

Année de Miss France[modifier | modifier le code]

Élection de Miss France 2002[modifier | modifier le code]

Le , Sylvie Tellier participe à l'élection de Miss France 2002 se déroulant à la salle de la Filature à Mulhouse. 46 miss régionales sont candidates au titre de Miss France. Sylvie Tellier, Miss Lyon, est élue Miss France 2002, grâce aux votes des téléspectateurs et au choix du jury présidé par Yves Coppens. Elle est la 72e Miss France et la troisième Miss Lyon élue Miss France. Elle succède à Élodie Gossuin, Miss France 2001. Élue à 23 ans, 6 mois et 10 jours, elle est l'une des Miss France les plus âgées lors de son sacre.

Concours internationaux[modifier | modifier le code]

Le , Sylvie Tellier représente la France au concours Miss Univers se déroulant au Roberto Clemente Coliseum de San Juan, à Porto Rico. Elle s'est classée 42e sur 75 participantes.

Elle ne participe pas au concours Miss International qui a lieu le à Tokyo (Japon). Sa troisième dauphine Emmanuelle Jagodsinski y représente la France et devient la Première dauphine de Miss International, la Libanaise Christina Sawaya.

Sylvie Tellier devait représenter la France au concours Miss Monde prévu le à Abuja au Nigeria. En , elle annonce qu'elle boycotte l'élection pour protester contre la condamnation à mort par lapidation d'Amina Lawal, une Nigériane de 29 ans, reconnue coupable d'adultère. L'élection au Nigéria est annulée en raison des émeutes qui secouent la ville voisine Kaduna et a finalement lieu le au Alexandra Palace de Londres (Royaume-Uni). Sylvie Tellier n'y participant pas, la France est représentée par Caroline Chamorand, d'un comité de Miss concurrent. Celle-ci ne sera pas classée au terme du concours. Miss Belgique, Miss Danemark et Miss Norvège boycotteront également l'élection et sont remplacées par leur dauphines.

Son règne de Miss France s'arrête le , lorsqu'elle passe la couronne à Corinne Coman, Miss Guadeloupe élue Miss France 2003. Sylvie Tellier ne participe pas au Concours Miss Europe 2002 à Beyrouth au Liban le 28 décembre. Cependant, sa deuxième dauphine, Louise Prieto représente la France et se classe dans le Top 10 de l'élection.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Journalisme et représentation[modifier | modifier le code]

En , après une année aux côtés de Geneviève de Fontenay, Sylvie intègre l’équipe de l’émission J’y étais, sur Match TV, présentée par Frédéric Lopez. Elle y occupe le rôle de chroniqueuse de à aux côtés de Stéphane Bern et d'Éric Zemmour notamment.

En 2003, elle anime une chronique au sein de la rédaction de Radio Espace à Lyon.

Le , elle est membre du jury de l'élection de Miss France 2005.

Sylvie Tellier en 2009.

Salariée puis directrice générale de la Société Miss France[modifier | modifier le code]

Sylvie Tellier, lors de l'élection de Miss Franche-Comté 2015.

En , Sylvie Tellier intègre la Société Miss France aux côtés de Xavier Couture, président de la Société Miss France. Elle y occupe le poste de responsable des relations extérieures, puis succède à Geneviève de Fontenay.

Elle publie un livre d'entretiens intitulé Sans compromis : Conversations avec Sylvie Tellier, Miss France 2002.

À la suite de la réorganisation d'Endemol, Sylvie Tellier est nommée directrice générale de la Société Miss France et Miss Europe Organisation en par Virginie Calmels, directrice-générale d'Endemol.

En , elle rejoint Paris lorsque Geneviève de Fontenay annonce son départ précipité de la Société Miss France à la suite de la participation d'une ancienne miss régionale, Kelly Bochenko, Miss Paris 2009 destituée, dans l'émission de téléréalité La Ferme célébrités 3 sur TF1.

Le , Sylvie Tellier et Geneviève de Fontenay, présidente d'honneur du comité Miss Prestige National (créé par cette dernière en 2010 et présidé par Christiane Lillio), signent un « accord de réconciliation » qui décrète, notamment, la cessation des procédures engagées contre chaque comité, le bon déroulement des deux concours, les dates (élection de Miss France en décembre et élection de Miss Prestige National en janvier) et l'éloignement géographique des deux élections.

Émissions de télévision[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sylvie Tellier se marie le à Gordes dans le Luberon avec Camille Le Maux.

Le à San José, aux États-Unis, où son mari effectue une mission professionnelle, elle donne naissance à son premier enfant, un garçon prénommé Oscar[2].

Le , elle collabore au projet de son mari qui ouvre son restaurant nommé Le Cri du radis, situé 22 rue de la Jonquière, dans le 17e arrondissement de Paris.

Après cinq ans de mariage et dix ans de vie en couple, elle demande le divorce qui est prononcé en 2012[2].

De nouveau en couple, elle accouche le d'une fille prénommée Margaux[2]. Le , elle se marie avec son compagnon Laurent[4]. Plusieurs Miss France étaient présentes pour l'occasion : Camille Cerf, Iris Mittenaere, Marine Lorphelin, Rachel Legrain-Trapani, Alexandra Rosenfeld, Chloé Mortaud[5].

Le , elle donne naissance à son troisième enfant, un garçon prénommé Roméo[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Sans compromis : Conversations avec Sylvie Tellier, Miss France 2002 de Geneviève de Fontenay (avec Sylvie Tellier), Éditions Michel Lafon
  • 2016 : Les Voyages d'Oscar et Margaux, de Sylvie Tellier, Éditions Calligram
  • 2020 : Miss France, 1920-2020, de Sylvie Tellier, Éditions Hors Collection

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Combien pèse Sylvie Tellier – Physique de rêve », sur Physique de rêve (consulté le 25 septembre 2020).
  2. a b c et d « Sylvie Tellier », sur gala.fr.
  3. Marie-France Chatrier, « Sylvie Tellier : "Ici, la reine, c'est Margaux" », Paris Match, semaine du 14 au 20 décembre 2017, pages 114-117.
  4. « Sylvie Tellier se marie : Elle épouse son amoureux Laurent ! », sur purepeople.com, .
  5. « Mariage de Sylvie Tellier : les Miss s'éclatent encore à Porquerolles ! - Closer », sur closermag.fr, (consulté le 17 juillet 2017).
  6. « Sylvie Tellier maman pour la 3e fois : Le prénom de son fils dévoilé ! », sur www.purepeople.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]