Lily (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lily.
Lily

Chanson de Pierre Perret
extrait de l'album Lily
Sortie 1977
Durée 2:59
Genre Chanson française
Auteur Pierre Perret
Compositeur Pierre Perret

Lily est une chanson de Pierre Perret publiée en 1977 sur l'album homonyme.

Thème et contexte[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1970, Pierre Perret est connu en France comme un chanteur comique à travers quelques succès populaires (Les Jolies Colonies de vacances, Le Zizi). En 1977, il publie Lily, une chanson abordant les thèmes du racisme et de l'intégration des étrangers[1] qui marque une inflexion vers des chansons plus engagées. Il met ainsi en exergue la condition des immigrés victimes de violence et discriminations[2].

Lily raconte en effet l'histoire d'une femme venue des Somalis (aujourd'hui Djibouti) avec d'autres immigrés « qui venaient tous de leur plein gré vider les poubelles à Paris ». Perdant ses illusions, elle y affronte courageusement le racisme puis émigre aux Etats-Unis où elle est confrontée aux mêmes difficultés, et trouve un certain réconfort auprès d'Angela Davis.

Pierre Perret a l'idée de cette chanson après avoir assisté à une conférence de cette dernière à New York[3]. Lorsqu'il débute l'écriture de la chanson, la France favorise encore l'immigration économique[4]. En 1977, lorsque Lily est publiée, la France a mis fin à l'immigration économique depuis 3 ans au profit du regroupement familial, à l'initiative de Valéry Giscard d'Estaing.

Avis, hommages et critiques[modifier | modifier le code]

Selon Pierre Perret, la chanson lui vaut de nombreuses lettres d'insultes[3]. Il reçoit "le Prix 1978 de la Paix" de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme[5].

La Ligue des Droits de l'Homme sélectionne Lily pour l'ouvrage Cent poèmes contre le racisme[6] publié en 1992. La chanteuse Barbara rend hommage à Pierre Perret dans son tour de chant au Châtelet en 1993, en reprenant Lily au piano voix[7].

Le texte de la chanson, devenue un « classique », est présenté à l'épreuve anticipée des Baccalauréats technologiques en 2005[8].

Les 6 et 7 mai 2011 est organisée dans le Bas-Rhin "La fête à Lily", un événement contre le racisme, lancé par l'interprétation simultanée de la chanson par Pierre Perret et près de 1 500 personnes réparties sur 18 sites[9].

Pour Éric Zemmour qui a consacré un chapitre de son livre Le Suicide français à cette chanson, « avec « Lily », Perret abandonne ingénument ce populot qui l'a fait roi », et « [...] sa chanson reflète un air du temps »[10]. Le polémiste y voit en effet la traduction d'une "haine de soi" inculquée aux Français par leurs élites[11].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 50 ans de chansons françaises, Daniel Ichbiah (ISBN 9791091410168)
  2. « INA - Jalons - Le racisme en France au début des années 70 - Ina.fr », sur INA - Jalons (consulté le 27 novembre 2018)
  3. a et b « Logos FM - Chronique Lily », sur Site officiel de Pierre Perret,
  4. « Les dates-clés de l'immigration en France », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 24 novembre 2018)
  5. http://licra.org/fr/bon-anniversaire-monsieur-perret
  6. Ligue des droits de l'homme, Cent poèmes contre le racisme, Paris, Le Cherche-Midi, (ISBN 978-2862740812)
  7. Alain Wodrascka, Barbara, biographie intime, Bernay, City Editions, , 480 pages p. (ISBN 978-2824610573, lire en ligne)
  8. La fracture identitaire, Ivan Rioufol, Fayard, 2007
  9. « La fête à Lily les 6 et 7 mai 2011 dans le Bas-Rhin », sur fdmjc-alsace.fr
  10. Éric Zemmour, Le Suicide français, 2014, voir l'extrait sur Google Books (qui ne précise pas la pagination).
  11. « Zemmour: pourquoi ça marche », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 novembre 2018)