Top Singles & Titres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Top 50)
Aller à : navigation, rechercher
Top Singles & Titres
Titre original Top Singles & Titres
Genre Émission musicale
Réalisation Laurent Villevieille
Ann Dorr
Godwin Djaja
Présentation Jérôme Anthony (depuis 2011) (W9)
Ancienne présentation Marc Toesca (1984-1991) (Canal+)
Groucho et Chico (1985) (Antenne 2)
Yvan le Bolloc'h et Bruno Solo (1991-1993) (Canal+)
Sam Z (1995) (France 2)
Cathy Jacob (2000-2002) (TF6)
Ness (2002-2004) MCM
Sabine Graissaguel (2004-2005) MCM
Olia et Adrien (2005-2008) MCM
Sandrine Vendel (2008-2012) MCM
Pays Drapeau de la France France
Langue français
Nombre de saisons 21
Production
Durée 1h puis 1h30
Format d’image 4/3, puis 16/9
Production Jacques Clément
Société de production Studio 1
DMLSTV
MCM
Diffusion
Diffusion MCM
W9
Ancienne diffusion Canal+
Antenne 2
France 2
TF6
Date de première diffusion 4 novembre 1984
Statut En cours
Public conseillé tout public

Le Top Singles & Titres (Top 50) est un hit-parade, le seul classement officiel des ventes de singles en France, diffusé du [1] au sur Canal+. Parallèlement en 1985 sur Antenne 2.
Puis, en 1995 sur France 2, de 2000 à 2002 sur TF6, de 2002 à 2014 et depuis novembre 2015 sous le nom de "My Top 50" sur MCM.
Depuis 2011, W9 reprend l'émission sous le nom de Génération Top 50.

Article détaillé : Les records du top 50

Pour fêter les 30 ans du Top 50 est sortie la compilation de reprises de titres classés dans le top, Les enfants du Top 50

Description[modifier | modifier le code]

Son élaboration a été confiée aux instituts de sondages Nielsen et Ipsos de sa création le 4 novembre 1984 au 3 septembre 1993. Depuis cette date, c'est IFOP / Tite Live pour le SNEP (Syndicat national de l'édition phonographique) qui établit ce classement.

Ces classements se déclinent en plusieurs catégories, le Top 50 pour les ventes de singles, le Top albums pour les albums, et le classement des compilations qui inclut les disques multi-artistes et les best of d'artistes.

Véritable institution, sa notoriété est due à l'émission de télé qu'en fit Canal+ de 1984 à 1993.

C'est Philippe Gildas, alors directeur d'Europe 1, qui prend l'initiative du classement, avec l'aide de Pierre Lescure, directeur général de Canal+, et d'Etienne Mougeotte, alors patron de la rédaction de Télé 7 jours. Le Top 50, actuellement diffusé à la télévision sur MCM, a connu différentes époques, à la télé, en radio, en presse et sur Internet.

Méthodologie[modifier | modifier le code]

Au départ en 1984, Nielsen, spécialiste des relevés de ventes en hypermarchés, relevait manuellement les différences de stock dans les bacs et non pas les sorties caisse, Ipsos s'occupant des disquaires.

L'étude se concentrait sur une liste de 70 titres élaborée par les maisons de disques vendus chez un certain nombre de détaillants et grandes surfaces tenus secrets.

Philippe Gildas disait dans la préface du Top d'or 1986 : « Aujourd'hui, il n'est pas un professionnel sérieux pour mettre en doute la justesse et l'efficacité des classements hebdomadaires. Il faut dire que les enquêtes dans les points de vente de disques sont effectuées par deux instituts de grande réputation, Ipsos et Nielsen, capables de compter avec une précision diabolique le nombre de boites de Coca-Cola ou de Pepsi vendues dans le monde entier, Nielsen n'aurait pas pris le risque de ce challenge hebdomadaire que représente pour lui le Top 50, s'il n'avait été certain de pouvoir photographier sans erreur les ventes réelles de 45 tours et de maxis 45 tours. »

Ce n'est qu'à partir de 1988 que la distribution s'informatise, et que les méthodes de classements s'affinent.

Depuis 1993, c'est Ifop qui réalise les enquêtes hebdomadaires.

On peut maintenant savoir le nombre exact de disques vendus sur une période donnée dans l'ensemble de la distribution française.

De plus, les enquêtes portent maintenant sur l'ensemble des disques qui sont en vente dans les points de vente.

La médiatisation du Top 50 à la télévision[modifier | modifier le code]

Antenne 2 (1985)[modifier | modifier le code]

Parallèlement à Canal+, Antenne 2 diffusait le Top 50 sous une autre formule, avec un autre générique, d'autres présentateurs, mais le même logo en 1984/1985. L'émission a débuté le 12 janvier 1985.

Ceci dû au fait que Canal+ n'était captée que par peu de Français. Europe 1, producteur de l'émission avait alors autorisé Antenne 2 à diffuser également ce classement.

Canal+ (4 novembre 1984 - 31 août 1991)[modifier | modifier le code]

La période Marc Toesca[modifier | modifier le code]

Marc Toesca popularise l'émission sur Canal+ et en est resté l'animateur emblématique. Il ouvre l'antenne en disant « Salut les p'tits clous ». « P'tits clous » car Marc Toesca recevait du courrier adressé à Marteau Esca[3]. Il est plutôt sympathique, discret et cordial avec les invités, mais il n'hésite pas à descendre une chanson quand celle-ci ne lui plait guère, comme ce fut le cas avec la prolifération des megamix d'artistes du passé à partir de 1989.

L'émission bat alors des records d'audience auprès des adolescents qui peuvent ainsi découvrir les clips des 45 tours les plus vendus. Les artistes classés viennent souvent sur le plateau, discutent avec Marc Toesca et décident du choix de 2 clips qui seront diffusés à l'antenne.

L'émission est produite par Jacques Clément pour Top N°1, filiale d'Europe 1. Le studio se trouve aussi dans les locaux d'Europe 1, rue François 1er, et non à Canal+, rue Olivier de Serres. L'émission est réalisée par Laurent Villevielle, Bernard Gonner .

Hélas, les chaînes privées étant seules à conserver leurs archives; il n'existe aucune vidéo consultable par le grand public à l'INA. Les enregistrements VHS de l'époque sont donc les principaux témoins de cette époque. Le parrain de l'émission est Julien Clerc.

Saison 1984/1985[modifier | modifier le code]

La révélation du classement se déroule le samedi en fin d'après midi mais Marc Toesca décline aussi ce classement en semaine du lundi au vendredi.

On peut ainsi voir des « clips » à la télé de façon quotidienne ce qui était assez rare auparavant. On découvre aussi de nombreux jingles faits « maison » pour la plupart à base d'extraits de clips. Certains jingles contiennent des slogans tels que : « Top 50, l'émission qui rend fou » ou bien « Top 50, chopez le tic ». Il présente parfois l'émission en extérieur.

En janvier 1985, est créé le Top 20, classement mensuel des ventes de 33 tours et cassettes. Il est révélé le premier dimanche du mois à l'heure de midi.

Saison 1985/1986[modifier | modifier le code]

Début 1986, la quotidienne est diffusée de 12h05 à 12h30 et de 20h à 20h15 avec une rediffusion de 7h à 7h30 en crypté. Le magazine Top 50 est créé le 11 mars 1986 avec Jean-Luc Lahaye en couverture pour le premier numéro.

Changement d'horaire le 18 mai 1986, l'émission est programmée de 18h30 à 19h avec une rediffusion de 12h à 12h30, puis de 13h à 13h30 l'été 1986. L'été, le Top 20 est tourné en extérieur, en Camargue, au Maroc avec Jeanne Mas...

Yves Bigot remplace Marc Toesca pendant ses congés d'été. Canal+ étend sa diffusion sur le territoire national, le Top 50 a de plus en plus de notoriété.

Saison 1986/1987[modifier | modifier le code]

À la rentrée 1986, l'émission est diffusée entre 18 h 45 et 19 h 15 et en rediffusion entre 12 h et 12 h 30.

le 20 septembre 1986, Marc Toesca célèbre le centième classement du Top lors d'une émission spéciale. Il déclare alors dans son édito du 29e Top 50 magazine : « Champagne pour tout le monde et caviar pour les autres. Ohé braves gens, c'est la centième du Top, que la fête commence. Cent semaines, vous lisez bien, deux fois cinquante, une sorte de chiffre symbole qui a fait du Top une véritable institution de la musique... cent semaines de Top 50, c'est aussi 600 émissions, 1200 fois le générique et environ 6100 annonces de clips. »

On découvre un nouveau studio en octobre. Une émission est consacrée au Top d'or 1986 en janvier 1987, soient les titres ayant le mieux fonctionné au top en 1986. Un livre de recueil des biographies des artistes classés cette année-là est alors publié et vendu en kiosque. Marc Toesca aime bien trouver des surnoms aux « topeurs », Samantha Fox devient ainsi « les plus beaux poumons du top » et Elsa, « baby top ».

À noter qu'à partir du 4 mars 1987, le Top 20 disparait et devient un Top 30 bimensuel incluant les 33 tours, les cassettes et maintenant les compacts disc. Chaque mercredi sera consacré à ce classement des ventes d'albums permettant de découvrir les clips d'artistes qui n'ont pas forcément les honneurs du Top 50. On peut ainsi découvrir des clips de Paul Simon, Fleetwood Mac, Genesis, entre autres.

C'est à cette époque qu'est créé, le Top must, un récapitulatif du classement, qui rappelle les plus fortes progressions, les plus gros gadins, les entrées. Chaque semaine les « p'tits clous » suivent le Top 50 pour tout savoir sur les disques qu'ils achètent.

L'été 1987, la déclinaison hebdomadaire du classement se déroule entre 18h35 et 19h avec une rediffusion le lendemain de 13h05 à 13h30. Yves Bigot remplace toujours Marc Toesca quelques semaines pendant l'été.

Saison 1987/1988[modifier | modifier le code]

La quotidienne est diffusée entre 18 h 15 et 18 h 45. Pendant les vacances de Noël 1987, du lundi 28 décembre au vendredi 1er janvier est diffusé le Top d'or 1987, les cinquante 45 tours et les trente albums les mieux classés, pendant les vacances de Nulle part ailleurs.

Le livre Top d'or 1987 avec Madonna en couverture sort en janvier 1988. Un jeu est créé, le Coca Cola Top quizz. Deux jeux avaient existé par le passé, un en partenariat avec le shampoing Timotei, puis un autre : le Carré milka Top 50.

L'été 1988, Marc Toesca, puis Yves Bigot pendant les vacances de Marc, de 19 h à 19 h 30 présentent la quotidienne.

Saison 1988/1989[modifier | modifier le code]

À la rentrée 1988, petits changements pour la quotidienne, qui est diffusée de 18 h 45 à 19 h 30, avant Nulle part ailleurs. En effet, les lundis, mardis, jeudis et vendredis, la première partie de l'émission est consacrée au Top 50, la deuxième partie se concentre sur la diffusion de 2 clips d'albums classés au Top 30. Le mercredi étant consacré à la révélation du Top 30.

2 nouvelles rubriques aussi à partir de septembre 1988, la rubrique mode Kelou kelou le mardi avec Corinne Lellouche et le Top around the world le jeudi avec Alain Gardinier. Ce dernier deviendra le joker de Marc Toesca pendant ses congés.

Des nouveaux jingles sont créés. Le logo du Top évolue, un triangle est derrière le T de « Top » et un carré derrière le P de « Top ».

Une émission est consacrée au Top d'or 1988 le 17 février 1989 pour la sortie du livre du Top d'or annuel. Celui-ci aura la forme d'un 45 tours et d'ailleurs un 45 tours sera offert avec cette publication. Une face avec N'importe quoi de Florent Pagny, l'autre avec Nothing's gonna change my love for you de Glenn Medeiros.

Le 26 avril 1989 est créé le Top Albums, le classement des meilleures ventes de cassettes, d'albums et de CD en France. ce classement, tout comme son ancêtre le Top 30 est bimensuel à sa création. Les émissions du jeudi et vendredi lui seront consacrées. Un tournant se précise, on veut mettre de plus en plus l'accent sur l'album et non plus sur le 45 tours. Le générique du Top Albums s'adapte et inclut une musique additionnelle au générique historique Dream de P. Lion, en effet, il s'enchaine avec un extrait de Shellshock des New Order.

L'été 1989, la quotidienne est diffusée de 19 h 10 à 20 h. Un clip du passé est diffusé chaque soir en compagnie de l'animateur phare d'NRJ, Pascal Pouret et d'Europe n°1, Marc Toesca.

Saison 1989/1990[modifier | modifier le code]

La quotidienne se déroule entre 18 h 30 et 19 h 20. Corinne Lellouche quitte l'émission, sa rubrique mode n'aura durée qu'une saison, on découvre Cécile Tesseyre qui intervient le mardi avec sa rubrique Allo Cécile, elle donne les derniers potins sur les artistes classés et répond aux questions laissées sur le 3615 Top 50. Alain Gardinier assure toujours sa rubrique Top around the world et présente les dernières tendances musicales de la planète.

Le samedi 4 novembre 1989, Canal+, et le top, fêtent leurs 5 ans. Une émission spéciale de déroule en direct des locaux d'Europe 1 de 18 h à 20 h 30. L'équipe fête sa 1566e émission.

C'est alors l'occasion de faire les comptes, 934 titres ont été classés pendant ce quinquennat. Marc Toesca accueille de nombreux artistes sur son plateau comme Michel Sardou, Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Farid Chopel, Eric Serra, Sabine Paturel, Melody, Jeanne Mas, Julie Pietri, Kaoma, Patricia Kaas, Sonia, Véronique Sanson, Les Innocents, Indochine...

Le Top a envoyé ses reporters à travers l'Europe. Jean-Luc Delarue a retrouvé le groupe Scorpions dans une piscine vide à Hanovre. Kim Wilde a accueilli Yves Bigot dans le repaire musical de sa famille à Knebworth, au nord de Londres où elle préparait son album de 1990. Alain Gardinier nous a fait découvrir le groupe Mecano en direct d'Espagne. Pour la Belgique, Gilles Verlant s'est vu déléguer la tâche de se promener en plein Bruxelles en compagnie de Philippe Swan. Cécile Tesseyre a rencontré pour l'anniversaire du Top Eros Ramazzotti sur la terrasse de son appartement en Italie et Gianna Nannini interprète une version acoustique de Joyeux Anniversaire-Tanti Auguri A te en Italien depuis un studio d'enregistrement milanais.

Enfin, un récapitulatif de tous les numéros un depuis 1984 est présenté sous forme de medley annuel.

Début 1990, sort le 4e (et dernier) livre du Top d'or annuel qui récapitule l'année 1989. Une émission est consacrée à la sortie de ce livre, et retrace l'année écoulée sous forme d'éphéméride.

En février 1990, le Top Albums prend un peu plus de place. Il se déroule du mercredi au jeudi, le Top 50 étant révélé le samedi de 19 h 30 à 20 h 30. Les émissions du lundi et mardi sont consacrés à la diffusion des entrées et des progressions du Top 50.

L'été 1990, l'émission est programmée de 19 h 20 à 20 h. Si Alain Gardinier est toujours le joker de Marc, la brestoise Valérie Payet (alors animatrice de Ca cartoon en quotidienne sur Canal+) présente l'émission pendant une semaine cet été-là.

Saison 1990/1991[modifier | modifier le code]

C'est la dernière saison de Marc Toesca. La quotidienne est diffusée entre 18 h 50 et 19 h 20. Peu de changements pour cette dernière saison. le seul petit changement se trouve dans le Top Albums où désormais Marc Toesca présente l'émission derrière un fond bleu.

Un clip Gold, soit un titre du passé est diffusé chaque jeudi. À Noël 1990, est diffusé le Top d'or de l'année sous forme d'éphéméride comme l'année précédente.

Marc Toesca présente lors d'une révélation du Top 50 en juin 1991, la cassette 2 titres, support qui sera dorénavant pris en compte pour élaborer le classement.

On apprend en mars 1991 dans Télé 7 jours que Marc Toesca arrêtera la présentation de l'émission à la fin de la saison. Au bout de 7 ans aux commandes du classement, Marc Toesca décide de quitter le navire. Alors déjà parti de l'émission de Canal+ le 29 mai 1991, et toujours le présentateur du Top 50 sur Europe 1, il présente sa dernière émission sur Canal+ depuis Los Angeles aux côtés de Randy Newman le 5 juillet 1991, qui était dorénavant le Top Albums. Il a fêté sa dernière émission au Balajo, rue de Lappe, à Paris avec ses amis du métier, des images de cette soirée concluent son dernier Top.

Le dernier numéro un du Top 50 de sa période était Mylène Farmer Désenchantée. L'été 1991 est le premier des 3 étés présenté par Cécile Tesseyre, qui commença déjà a présenter l'émission à partir du 29 mai 1991.

Canal+ (2 septembre 1991 - 3 septembre 1993)[modifier | modifier le code]

  • Présentation : Yvan Le Bolloc'h et Bruno Solo
  • Générique Top 50 : Dream (P. Lion)
  • Générique Top Albums : composition originale de Phil Marboeuf

L'accent est mis le Top Albums en semaine, le Top 50 étant uniquement diffusé le samedi. Les deux animateurs mèlent l'humour à l'actualité musicale.

Chaque lundi, un invité issu d'un autre milieu que celui de la musique vient donner son avis sur les derniers albums entrés au Top, ils choisissent aussi 3 clips parmi le Top Albums. Les autres soirs de la semaine, Yvan Le Bolloch s'entretient avec un artiste sur le canapé orange du studio et il leur offre un cadeau à la fin de l'interview. Le mardi, Bruno descend dans la rue et demande aux passant leur opinion sur un thème musical, c'est la rubrique Caméra urbaine. Le mercredi, c'est le reportage de Bruno. Le jeudi, toutes les informations musicales sont compilées dans les Nouvelles news. Le vendredi, l'émission commence dès 18h30 (contre 18h50 du lundi au jeudi). Un vendredi sur 2, c'est la révélation du Top Albums. À partir du vendredi 22 mai 1992, le Top Albums devient hebdomadaire.

Et enfin le samedi, dès 19h30, Yvan Le Bolloc'h dévoile le classement du Top 50. Bruno Solo se retrouve dans l'ascenseur du studio, il coanime l'émission en faisant des sketches et invente des personnages, dont celui de Bruno 2000, animateur dans les centres commerciaux. Il est parfois épaulé par Gus (alias Gustave de Kervern) qui officie maintenant dans l'émission Groland.

Le Coca Cola Top Quizz, devenu le jeu Coca Cola disparaît le mardi 25 mars 1992.

Cécile Tesseyre présente l'émission pendant les étés 1991, 1992 et 1993, elle remplace aussi nos deux compères du 27 janvier au 3 février 1992. Sa connaissance des classements redonne de la crédibilité musicale à l'émission dans l'esprit de la période « Toesca ». Par exemple, elle retrace l'histoire du Top Albums durant l'été 1993 en diffusant chaque soir un clip d'un album ayant été numéro un des ventes d'albums depuis janvier 1985.

Myriam Lafare présente l'émission du 6 au 13 mai 1993. Yvan Le Bolloc'h présente 2 top d'or rebaptisés l'année du Top pour les Noëls de 1991 et 1992. En 1992, il présente cette émission à la Tour Eiffel.

Jugeant que Top no 1, filiale d'Europe 1 station productrice de l'émission télé, n'investit pas assez dans la mise en place d'un système électronique, le SNEP prend en décembre 1992, dans le plus grand secret, la décision de monter son propre Top ! Fragilisé par la chute des ventes de singles, touchée par la baisse d'audience de l'émission de Canal+, il rend l'âme le vendredi 3 septembre 1993.

C'est Cécile Tesseyre qui présente la dernière émission et révèle le 148e et dernier Top Albums sur la chaine cryptée. Clin d'œil à l'histoire : Marc Toesca vient dire au revoir aux « p'tits clous » lors de cette ultime émission.

Le Top 50 est ensuite remplacé par une autre émission présentée à nouveau par Yvan Le Bolloc'h et Bruno Solo : Le plein de super. Mais le succès n'est pas au rendez-vous et l'émission rend l'âme en juin 1994.

France 2 (26 mai - 2 décembre 1995)[modifier | modifier le code]

Les classements des Top 50 et Top Albums sont maintenant élaborés par IFOP/TITE LIVE pour le SNEP, le syndicat national de l'édition phonographique, et non plus par Nielsen et Ipsos.

C'est Sam Z, alors animateur sur NRJ qui présente les classements.

L'émission est diffusée d'abord le vendredi après le journal de minuit, puis le samedi à partir du 16 septembre.

Le classement, qui ne dure plus qu'une demi-heure, donne uniquement les progressions, les entrées et le Top 5. Il n'existe alors plus aucun moyen à la télévision française de connaître en intégralité le classement des meilleures ventes d'albums et de singles. Seuls trois clips sont proposés en intégralité : la meilleure progression, la meilleure entrée, et le numéro un.

France 2 prolonge la nuit avec différentes émissions musicales présentées par Frédéric Ferrer et Alexandra Bronkaers: Mixmonde, Musimix, Multimix. le samedi vers midi, ils animent Mixage.

Toutes ces émissions sont produites par Jacques Clément pour Top no 1, la filiale télé d'Europe 1 (producteurs exécutifs: Marc Nivesse et Danielle Roumejon).

TF6 (22 décembre 2000 - 28 juin 2002)[modifier | modifier le code]

  • Présentation : Cathy Jacob
  • Générique : Happy children (1erremix) de P.Lion

C'est dans le numéro 148 du journal professionnel Musique Info hebdo que l'on apprend que la future chaine TF6 va relancer le Top 50, soit 5 ans après l'arrêt de sa diffusion sur France 2.

Cathy Jacob, ex acolyte de Charly et Lulu sur M6, est choisie pour présenter l'émission.

Elle présente le classement dans un décor virtuel métallisé, inspiré du matériel Hi-Fi. Un bras de juke box amène les pochettes de disques et la chanson de P.Lion Happy children a été remixé pour assurer le générique de l'émission (ce qui marque le retour de P. Lion au générique du Top 50, après la période Dream sur Canal+).

Parallèlement aux 50 meilleures ventes de singles, Cathy Jacob dévoile les 5 premiers du Top Albums.

L'émission est produite par TF6 et Studio 1, entreprise appartenant à Lagardère, qui détient toujours avec le SNEP, les droits et la marque « Top 50 ».

Le classement est révélé le vendredi à 19h et rediffusé le samedi vers midi.

MCM (depuis le 7 septembre 2002)[modifier | modifier le code]

Septembre 2002 - juin 2004[modifier | modifier le code]

  • Présentation : Ness
  • Générique : Happy children (2eremix) de P. Lion

MCM décroche les droits de la médiatisation télé du Top 50 à TF6.

Ness prend les commandes de l'émission, elle dévoile le classement le samedi à 19 heures, dans le même style que Cathy Jacob sur TF6 auparavant. Point positif, elle ne fait pas de sketches comme le faisait parfois son prédécesseur sur TF6.

Il n'y a pas de réel studio, comme sur TF6, Ness présente l'émission devant un fond bleu.

Enfin, MCM diffuse également l'intégralité des 50 titres classés du lundi au vendredi à 19 heures, mais il n'y a personne à la présentation.

Parallèlement au Top 50, Ness dévoile le classement des ventes d'albums sur France 2 dans l'adaptation française du Top of the Pops anglais, à partir de janvier 2003.

Septembre 2004 - juin 2005[modifier | modifier le code]

Ness a cédée sa place Sabine Graissaguel, qui a travaillé auparavant sur Disney Channel et TF1 dans des émissions jeunesse. Elle ne restera qu'une année à présentation de l'émission.

Il n'y a toujours pas de décor, Sabine est devant un fond d'écran bleu.

Le classement est révélé le samedi à 20 heures, puis est rediffusé 2 autres fois dans la semaine, le dimanche et le mercredi.

Ness anime toujours le Top Of The Pops sur France 2, qui est aussi diffusée sur France 4 à partir d'avril 2005, soit au début du lancement de la TNT.

MCM Pop diffuse dorénavant le Top Albums, mais il n'y a pas de présentation, ce n'est qu'une suite de clips.

Septembre 2005 - Juin 2008[modifier | modifier le code]

  • Présentation : Olia et Adrien
  • Générique : Happy children (remix de FAT)

Révolution à la rentrée 2005 avec l'arrivée du duo Olia et Adrien à la présentation de l'émission.

Fini l'actualité musicale et les infos sur les ventes de disques, le seul objectif de nos deux acolytes était de faire des sketches tout au long de l'émission.

Ness anime toujours le Top Of The Pops, la version « France Télévision » du Top Albums. Il est uniquement diffusée sur France 4 à partir de janvier 2006, dure 52 minutes et présente désormais les 50 albums classés. Ness reçoit un invité par émission. L'image que reflète l'émission est assez loin du format original anglais de 26 minutes.

L'émission s'arrête fin juin 2006 en même temps que l'arrêt de l'émission historique sur la BBC diffusée depuis 1962.

Saison 2008/2009[modifier | modifier le code]

L'émission est désormais présentée en voix off par Sandrine Vendel, Olia étant partie sur Virgin 17. Cela change des saisons précédentes.

Le classement est révélé le samedi à 10 h 20, rediffusé le samedi à 19 h 30, le dimanche à 13 h 30 et le vendredi à 21 h.

La quotidienne est diffusée à 7 h 40 et à 16 h.

Le Top Albums est passé de MCM Pop à Virgin 17, chaine du même groupe, et est rebaptisé Hit Albums, diffusé le mardi de 8 h 30 à 9 h, puis le samedi et le dimanche de 13 h 30 à 14 h 30. Il n'y a toujours pas d'animateurs, c'est toujours une suite de clips.

Saison 2009/2010[modifier | modifier le code]

Pour fêter les 20 ans de MCM, l'émission se clôture par un ancien numéro 1 du Top 50, depuis l'émission du 12 septembre. Par contre, l'émission perd de son intérêt car les clips présentés en intégralité ne reflètent en rien l'actualité de la semaine. En effet, les entrées, les progressions ne sont pas forcément diffusées. D'une semaine à l'autre, on voit les mêmes clips qui progressent, stagnent ou chutent....

Saison 2010/2011[modifier | modifier le code]

La diffusion passe du 4/3 au 16/9. Le Top 50 sur MCM accueille une nouvelle voix off depuis le 4 septembre 2010, Stanislas Dutillieux, l'émission change de look cette saison mais pas de formule. Point positif, retour de la musique originale du générique historique de la grande période de Canal plus, à savoir le titre Dream de P. Lion, remixé. La révélation du classement a toujours lieu le samedi matin à 9 heures.

Après l'arrêt de Virgin 17 le 31 août, le Top Albums n'est plus diffusé que sur MCM Top.

À partir de janvier, l'émission passe d'une durée de 1 heure à 1 h 30.

Depuis le 4 février 2011, le classement des ventes de singles intègre à la fois les ventes physiques mais aussi les ventes numériques (téléchargements légaux). Il devient le classement officiel et de référence pour les ventes de singles en France. MCM diffuse dorénavant ce classement depuis le samedi 9 avril 2011.

Saison 2011/2012[modifier | modifier le code]

Depuis le 28 juillet 2012, MCM ne diffuse plus le classement officiel des ventes réelles de singles, celui fourni par l'IFOP TITE LIVE et le SNEP mais celui des ventes de virginmega.fr.

Depuis le 10 janvier 2015,le top 50 apparaît certes encore dans le guide des programmes de MCM top mais n'est plus diffusé.Sur le site MCM.FR, le classement n'est plus mis à jour.Cela fait suite à l’arrêt de la plateforme de téléchargement Virgin méga, qui a cessé son activité au soir du 31 décembre 2014,et dont le top 50 se servait pour faire son classement.

Saison 2015/2016[modifier | modifier le code]

Le vendredi 23 octobre 2015, MCM annonce le retour du top 50 à l'antenne à partir du 6 novembre 2015 avec chaque semaine une personne sera choisi avec une inscription de candidature (à faire sur mcm.fr) pour présenter le top 50. 0n note un changement de look mais aussi un changement de formule et un changement de titre (devenant My Top 50). Le générique est le même ("Dream" de P. Lion) mais c'est nouvelle version remixée.

Génération Top 50 (depuis 2011)[modifier | modifier le code]

À partir du 15 mai 2011, W9 diffuse Génération Top 50 présentée par Alexandre Devoise, puis par Jérôme Anthony où sont rediffusées des chansons d’après les classements du Top 50 des années 1980, 1990 et 2000[4].

La médiatisation du Top 50 à la radio[modifier | modifier le code]

Saison 1984/1986[modifier | modifier le code]

Yann Hegann présente le Top 50 tous les jours sur Europe 1 en semaine de 16 h à 16 h 30, puis en soirée de 20 h à 20 h 30. La révélation du nouveau classement se déroule le dimanche entre 11 h et 13 h.

Saison 1986/1987[modifier | modifier le code]

Yann Hegann change d'horaire, ce sera en semaine de 16 h à 17 h, avant de changer d'horaire en janvier 1987 et investir la tranche 17h30-18h, avec la découverte du nouveau Top le dimanche après midi entre 14 h et 17 h jusqu'en juillet ou le Top sera révélé le samedi de 15 h à 19 h.

Saison 1987/1988[modifier | modifier le code]

Arrivée de Laurence Boccolini à la présentation du Top 50 du lundi au vendredi de 17 h à 18 h. Révélation du nouveau classement de 15 h à 18 h le samedi.

En juillet 1988, on découvre Jean Luc Delarue et Olivier Dorangeon en semaine de 19 h 30 à 20 h 30.

Saison 1988/1989[modifier | modifier le code]

Delarue et Dorangeon sont reconduits sur Europe 1 en semaine de 19h30 à 21h. Le classement est révélé le dimanche de 11 h à 12 h 30 par Laurent Boyer puis par Eric Lacoeuilhe à partir de juillet 1989.

Saison 1989/1990[modifier | modifier le code]

Jean Luc Delarue révolutionne l'émission et la rebaptise Top 50 « Système D ». Un nouveau chroniqueur fait ses débuts à l'antenne d'Europe 1 : Yvan le Bolloc'h. « Du Top 50, du jeu crétin, du Top Albums, des reportages de Super Bolloc'h, du cinéma, des cadeaux par milliers et des invités Top niveau », tel était le slogan de l'émission diffusée sur Europe 1 de 19 h 30 à 21 h à la saison 1989/1990. Eric Lacoeuilhe révélait le classement le dimanche de 10 h 30 à 12 h 30, puis le samedi de 10 h à 11 h à partir de janvier.

Saison 1990/1991[modifier | modifier le code]

Marc Toesca en semaine de 20 h à 21 h. Cécile Teysseyre décline en radio sa chronique « Allo Cécile ». Eric Lacoeuilhe révèle le classement le samedi après-midi de 15 h à 18 h, ce sont Les découvertes du Top 50.

Saison 1991/1992[modifier | modifier le code]

Marc Toesca est toujours sur Europe 1 alors qu'il a abandonné la présentation du Top sur Canal+. Le Top Albums est aussi programmé sur Europe 2 et présenté par Bruno Labouret.

Saison 1992/1993[modifier | modifier le code]

Marc Toesca est de 20 h à 21 h sur Europe 1. Eric Lacoeuilhe anime Les découvertes du Top 50 le samedi de 13 h 30 à 16 h à partir de janvier 1993. Sur Europe 2, on retrouve Nicolas Durois et Valli à la présentation du Top Albums le samedi de 17 h à 20 h jusqu'en septembre 1993.

La dernière du Top 50 a lieu sur Canal+ le 3 septembre 1993, ce qui entraine la fin de la diffusion du classement sur l'antenne d'Europe 1.

Saison 1993/1994[modifier | modifier le code]

Plus de Top sur Europe 1, ni sur Canal+. Marc Toesca conserve son créneau horaire avec une émission qui présente les tubes du moment regroupés en playlist. Même si l'émission s'appelle toujours le Top, elle ne commente pas les ventes de disques.

Saison 1994/1995[modifier | modifier le code]

Marc Toesca présente le Top Live, où il reçoit des artistes en live.

À la suite du retour du Top 50 sur France 2, Yann Kulig présente le Top Albums et Christian Ledan le Top 50, à partir du 27 mai 1995 de 14 h 30 à 17 h puis de 13 h à 18 h pendant l'été.

Saison 1995/1996[modifier | modifier le code]

Marc Toesca reprend les commandes du Top sur Europe 1 à partir du 9 septembre de 14 h 30 à 18 h.

Eric Madelon succède à Frédéric Ferrer au Top Albums sur Europe 2 le dimanche de 10 h à 12 h. Europe 1 change de cap à la rentrée 1996 et abandonne la quasi-totalité de ses émissions musicales. Le Top 50 en fera les frais. Marc Toesca quitte la présentation du Top 50 sur Europe 1 le 31 août 1996 ; il quitte aussi Europe 1 après une collaboration de 12 ans.

Saison 1996/1997[modifier | modifier le code]

Europe 2 est désormais le seul média qui diffuse le Top. Lionel Safré présente un condensé des ventes d'albums et de singles le dimanche de 10 h à 12 h puis à partir de 9 h dès le 17 novembre 1996.

À la fin de l'été 1997, Europe 2 abandonne la diffusion du Top. Seule la presse à Internet diffusent les classements des Top 50 et Top Albums.

Été 2009[modifier | modifier le code]

Le Top est de retour sur Europe 1 pour le 25e anniversaire de la création du classement et retrace toutes les chansons classées du jusqu'à nos jours.

L’émission présentée par le chanteur Dave et Aline Afanoukoé[5], fut à l’antenne du 6 juillet au 21 août, du lundi au vendredi entre 14 h 30 et 16 h[6].

Le duo crédibilise l'émission en ne parlant que de musique, en citant le nombre de titres classés par artistes au Top depuis 25 ans, en indiquant le meilleur classement du 45 tours et en donnant le nombre de semaines classées par la chanson.

L'émission propose différentes rubriques: 25 ans de duos, 25 ans de chansons à texte[réf. nécessaire], 25 ans de bandes originales de films, 25 ans de musiques de pub, 25 ans de filles sexy, 25 ans de rayons de soleil, le quart d'heure américain, les grosses pointures du Top.

Chaque après-midi est consacré à une année de 1984 à 2009. Quelques années seront traitées sur 2 émissions: 1985, 1986, 1988, 1989. Les 2 animateurs ont régulièrement des invités au téléphone pour évoquer leur carrière dans le Top 50 comme Jeanne Mas, François Feldman, Pascal Obispo, Frédéric François, Helmut Fritz, Philippe Lavil, Ophélie Winter, Didier, Barbelivien, Elsa....

Lors de la première émission, ils appellent Philippe Gildas, le créateur du classement, afin d'expliquer aux auditeurs la genèse du classement. Ils auront d'autres anciens animateurs du Top 50 à l'antenne durant les 7 semaines d'émission comme Laurence Boccolini, Yann Hegann ou Yvan Le Bolloc'h.

Saison 2009/2010[modifier | modifier le code]

C'est le grand retour de la révélation du Top 50 sur l'antenne d'Europe 1. Le dernier Top ayant été diffusé sur cette station le 31 août 1996 par Marc Toesca.

Aline Afanoukoé, qui a présenté avec brio l'été passé Top 50, 25 ans de tubes sur Europe 1 avec Dave, présente le Top 50 tous les samedis de 15 à 16 heures depuis le 29 août 2009.

Dans la première demi-heure, elle présente les ventes d'albums à savoir le Top Albums. Aline évoque les sorties, les entrées, les progressions, ce n'est pas une révélation classique de classement de la 50e à la première place.

Dans le deuxième demi-heure, Aline présente le classement des singles, non pas celui des ventes physiques, mais celui des téléchargements.

Aline interviewe 3 artistes par émission.

Le Top 50, le classement des ventes physiques de singles en magasin est toujours diffusé à la Télé sur MCM.

La médiatisation du Top 50 dans la presse[modifier | modifier le code]

Télé 7 jours publie le classement dès sa création le 4 novembre 1984 jusqu'à sa disparition des antennes de Canal+, d'Europe 1 et Europe 2 en septembre 1993.

Le magazine Top 50 est créé le 11 mars 1986. On peut alors suivre chaque semaine la carrière d'un artiste du Top 50 qui est en couverture.

Marc Toesca signe l'édito du magazine de son célèbre slogan « salut les p'tits clous ».

Différentes rubriques composent ce magazine, Top là!, Les frissonnants, 2 paroles de chansons, sans oublier le classement au centre du magazine et les 2 posters.

le magazine coute 5 francs à sa création afin de passer à 6 francs au numéro 183 du 2 septembre 1989. Le magazine disparait après 215 numéros, le dernier étant publié le 14 avril 1990. Marc Toesca ne fera aucune allusion à la disparition du magazine sur l'antenne de Canal+.

Dès la semaine suivante, OK magazine publiera le classement et jusqu'en 1991.

En 1992, on peut retrouver le classement du Top Albums dans les colonnes de L'Express puis dans Le Journal du Dimanche à partir du 25 décembre 1992 et ce jusqu'à son abandon par Canal+ en septembre 1993.

À partir de septembre 1993, ce n'est plus Nielsen et Ipsos qui élaborent le classement. C'est l'institut Ifop Tite Live pour le SNEP, le GIEEPA et l'UFPI. Ombre au tableau : ce classement ne bénéficie d'aucune médiatisation télé, radio ou presse grand public. Seule la presse spécialisée publie les classements.

Créé en 1992, le magazine Platine publie les classements des Top Albums et Top 50 à partir de janvier 1995. Elia Habib réalisera des « chartroscopies », sortes de commentaires des classements de 2004 à 2006.

Enfin le magazine professionnel Musique Info hebdo publie bien entendu tous les classements de ventes de disques depuis sa création à l'automne 1997.

De septembre 2010 à janvier 2011, Benoît Nédélec présente dans Platine magazine la saga de Top 50 magazine (1986/1990), à raison d'une année par numéro.

Sur Internet[modifier | modifier le code]

Pendant longtemps sur Internet, seuls les sites de l'IFOP et du SNEP communiquaient des classements, respectivement ceux à partir de 1997 et ceux à partir de 2000. Toutefois, les tops antérieurs ne sont pas mis en ligne. Charts in France, le site lescharts.com et MCM publient pour leur part les classements actuels.

Jusqu'en 2006, à cause de droits d'auteurs, les classements antérieurs ne pouvaient pas être présents sur ce média.

Depuis octobre 2008, les classements ne sont plus disponibles sur le site de l'IFOP. Pour pouvoir les consulter, il faut désormais visiter Charts in France ou purecharts.fr qui a archivé l'intégralité du classement, semaine par semaine, de 1984 à nos jours.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raymond Marcillac, Chronique de la Télévision, Éditions Chronique, ISBN 2-905969-76-8 p. 366
  2. Groucho et Chico sur QueSontIlsDevenus.net
  3. interview diffusée le 31 juillet 2010 dans Que sont devenues nos stars ? (M6 - Laurent Boyer)
  4. « Génération Top 50 : Alexandre Devoise revit les années 80 et 90 en musique sur W9 », tele.premiere.fr, 27 avril 2011 ; page consultée le 13 février 2012.
  5. Aline Afanoukoé, France 5 et Voyage
  6. Une quotidienne sur le Top 50 pour Dave sur Europe 1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

4 éditions papier annuelles Top d'or ont été publiées par Filipacchi, concernant les années 1986 à 1989 (parution en janvier de l'année suivante). Chacune contient un panorama des artistes les mieux classés au Top 50 de l'année.

Plus récemment et pour fêter les 30 ans du Top 50, est sortie depuis le 1er janvier 2015, une édition en CD (Collections Polygram) avec en hommage et mise en premier la chanson L'Aziza du Chanteur Daniel Balavoine ainsi qu'un livret inédit de 28 pages résumant sa vie personnelle: www.top50.store-factory.com.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Classements
Histoire du Top Singles & Titres