Francis Lalanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Francis Lalanne
Description de cette image, également commentée ci-après
Francis Lalanne en 2011.
Informations générales
Nom de naissance Francis Lalanne
Naissance (63 ans)
Bayonne (France)
Activité principale Chanteur, auteur-compositeur-interprète
Activités annexes Acteur, écrivain, poète, militant politique, homme d'affaires
Genre musical Chanson française, variété française, pop, zouk, slam
Instruments Guitare, piano, batterie
Années actives depuis 1979
Site officiel francislalanne.com

Francis Lalanne, né le à Bayonne, est un chanteur et auteur-compositeur-interprète français, également acteur, écrivain, poète, militant politique et homme d'affaires.

Il devient célèbre pour son tube On se retrouvera, bande originale du film Le Passage, en 1986. Il prête en 1996 sa voix au personnage de Quasimodo pour la version française du Bossu de Notre-Dame des studios Disney.

Par la suite, sa carrière est marquée par de nombreux engagements. À l'occasion de la pandémie de Covid-19, il tient des propos complotistes et appelle à la désobéissance civile.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille, formation, vie privée[modifier | modifier le code]

Né dans l'avion qui ramenait ses parents de Jordanie[1], Francis Lalanne est issu d'une famille cosmopolite : ses grands-parents maternels étaient libanais et ses grands-parents paternels béarnais et basques. Sa mère Saïde Manzor est née en Uruguay, et son père Francis, qui a vingt ans de plus que son épouse, est diplomate des Nations unies au Moyen-Orient[2]. Il est le neveu de l’ambassadeur d'Uruguay, au Liban, José Aiub Manzor[3], originaire de Bcharré, au Liban-Nord[4].

Francis Lalanne est le frère aîné de René Lalanne, dit René Manzor (1959), réalisateur et scénariste, et de Jean-Félix Lalanne (1962), guitariste et compositeur[5].

Il passe son enfance à Mont-de-Marsan, puis vit douze ans en Uruguay, et revient ensuite à Marseille, où il finit sa scolarité à l'École de Provence, établissement jésuite[6].

Francis prend des cours d'art dramatique au conservatoire de Marseille. Sous le nom de « Bibi Folk », les trois frères Lalanne chantent dans les universités, les lycées et les MJC des environs de Marseille.

Francis Lalanne a été marié pendant quinze ans à Stella Sulak, dont il s'est séparé en 2008 ; ils ont eu trois filles, Éa (1994), Hélia (1995) et Séléna (1996), et un fils, Néokhan (2007). Il vit ensuite avec Alice Poussin (1997), de trente-huit ans sa cadette, avec qui il a une fille, Léiah (novembre 2019)[7],[8],[9].

Auteur-compositeur-interprète[modifier | modifier le code]

Après son baccalauréat, il s'installe à Paris pour s'inscrire en lettres modernes à la Sorbonne, et chante dans les asiles et les prisons. Il réalise une maquette qui est alors refusée par les maisons de disques. En 1979, grâce à Frank Thomas qui en assure la direction artistique, il enregistre son premier album, Rentre chez toi. Sur France Inter, l'animateur Jean-Louis Foulquier diffuse dans son émission les chansons de l'album qui reçoit le grand prix des Disquaires de France et devient disque d'or[10].

Quelques mois après la sortie du disque, il fait ses premiers concerts au Théâtre du Taur à Toulouse, avant de se produire à Marseille, à Vénissieux, à La Flèche, au Printemps de Bourges et au Théâtre de la Ville. Il sort son deuxième album, Francis Lalanne, l'année suivante.

Il fait des concerts au Bobino et à l'hippodrome de Pantin en 1982, au Palais des congrès de Paris en 1984, et au Palais des sports de Paris en 1986. Il effectue aussi des tournées en France, en Belgique, en Suisse, en Autriche, en Allemagne, en Algérie, au Canada, et en Amérique latine.

En 1986, il compose la chanson du festival des Francofolies de La Rochelle, qu'il interprète avec de nombreux artistes. Sur la pochette du maxi 45T, au verso, il fait porter cette mention : « La culture française est celle qui a pensé la liberté au cœur du monde. C'est pourquoi, au nom de la francophonie, j'abandonne les droits d'auteur de Francofolies à Amnesty International pour la défense des Droits de l'Homme ».

Il classe deux chansons au Top 50 : On se retrouvera (no 1 en 1987) et Reste avec moi (no 11 en 1992)[11].

En 2009, il décide de vendre sa maison et sa voiture et vit depuis lors sans domicile fixe. Sa compagne et ses quatre enfants partent vivre à Los Angeles[12].

En 2012, il est présent sur la tournée Âge tendre et têtes de bois, saison 7.

En 2014, il sort un disque en hommage à Léo Ferré, À Léo, avec le groupe Carré blanc.

En 2015, il parvient à financer son Cyber Tour, tour du monde culturel à la rencontre d'artistes issus de minorités, démarré en 2014, grâce au financement participatif de la plateforme KissKissBankBank[13].

Autres activités culturelles[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

En plus de ses activités d'auteur-compositeur-interprète, Francis Lalanne écrit plusieurs romans et recueils de poésie, dont Adjedhora (1986), Le roman d'Arcanie (1993), Les Carnets de Lucifer (1994), D'amour et de mots (1997), Drac ou le soliloque du vampire (2003), Skizogrammes, Pantoums (2006) et Mère patrie, planète mère (2008). En 2021 est réédité son ouvrage Le journal de Joseph (1995) aux éditions Première Partie[14].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Il joue également au théâtre, dans des pièces du répertoire classique (Dom Juan de Molière, Coriolan de Shakespeare, Lorenzaccio d'Alfred de Mussetetc.), ou contemporain (M. Ibrahim et les Fleurs du Coran d'Éric-Emmanuel Schmitt). Il participe à la musique de Dieu, Shakespeare et moi de Woody Allen, pour le théâtre de la Porte-Saint-Martin.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Au cinéma, il coproduit deux films (Le Passage en 1986 et 3615 code Père Noël en 1990, tous deux réalisés par son frère René Manzor), joue notamment dans le long métrage Marie de Nazareth de Jean Delannoy (1995), et réalise plusieurs courts métrages dont Sextine en 2005 avec Jean-Pierre Castaldi (avec qui il a joué dans le 5e épisode de la première saison de la série Les Aventures du jeune Indiana Jones en 1992 dans le rôle du Colonel Barc), Christian Décamps, chanteur et fondateur du groupe Ange et Fabrice Éboué[15].

Doublage[modifier | modifier le code]

Francis Lalanne prête sa voix au personnage de Quasimodo dans la version française du film Le Bossu de Notre-Dame des studios Disney. Il y chante entre autres Rien qu'un jour et Une douce lueur. Sa voix est également sollicitée pour Le Bossu de Notre-Dame 2. Il réitère l'expérience en 2002 avec Dragon rouge de Brett Ratner et Hero de Zhang Yimou, où il prête sa voix à Ralph Fiennes puis à Tony Leung Chiu-wai.

Télévision[modifier | modifier le code]

Francis Lalanne fait une apparition dans la première saison de la série Les Aventures du jeune Indiana Jones en 1992, où il interprète le rôle de Barc, un gradé qui refuse le massacre inutile de ses hommes. L'épisode, le 5e de la première saison, s'intitule Verdun, septembre 1916, et est réalisé par René Manzor, son frère.

Au début de l'année 2003, Francis Lalanne participe à la série documentaire 60 jours 60 nuits diffusée sur Canal+ : une équipe filme 24h/24 le quotidien de deux célébrités, en l'occurrence Francis Lalanne et JoeyStarr.

En 2003, il participe à l'émission de télé-réalité Nice People. Reprenant le principe de Loft Story, elle propose de faire cohabiter, pendant deux mois et demi, douze jeunes représentants différents pays européens. Chaque semaine une personnalité connue est invitée à passer une semaine avec les candidats. Francis Lalanne y est invité la 9e semaine.

À l'automne 2011, Francis Lalanne participe à la deuxième saison de l'émission Danse avec les stars sur TF1, aux côtés de la danseuse Silvia Notargiacomo, et termine cinquième de la compétition.

Le , il participe, le temps d'une soirée, à l'émission spéciale « Danse avec les stars » fête Noël.

En 2012, Francis Lalanne participe à l'émission de télé Un dîner presque parfait sur M6. Il déclare être végétarien.

Dans les saisons 2016 et 2018 du jeu télévisé Fort Boyard (dont il a été candidat en 2005), Francis Lalanne fait des apparitions ponctuelles et interprète le personnage Narcisse Lalanne, l'un des professeurs de la Boyard Academy : il fait passer aux candidats des épreuves « artistiques » liées aux arts, aux lettres et à la poésie (par exemple chanter tout en étant déconcentré par des insectes)[16],[17]. Dans la saison 2018, en plus de garder son rôle de professeur, il signe plusieurs chansons rythmant les épreuves ou introduisant les principaux personnages du Fort (Blanche, Rouge, les Maîtres du temps, etc.)[18]. En 2019, le personnage n'est plus présent mais Francis Lalanne participe pour la deuxième fois à l'émission en tant que candidat.

En , il porte plainte contre la production de Fort Boyard pour discrimination[19] car il estime que s'il ne participe plus à l'émission en tant que Narcisse Lalanne, ce serait pour un problème d'assurance lié à l'épidémie de Covid-19 et à son âge[20].

Affaires[modifier | modifier le code]

Il a été le gérant de l'entreprise Starlux, qu'il a rachetée à Périgueux en 1997, et le propriétaire des usines qui produisent les figurines Napoléon de la collection jusqu'à leur liquidation en 2003[21]. D'aucuns l'ont, à ce titre, qualifié de bonapartiste[réf. nécessaire].

Il a été directeur de collection pour Les Belles Lettres et aux éditions Atlas[Quand ?].

Passionné de football, il est, entre 2004 et 2013, le président de l'AS Fresnoy-le-Grand, club du district de l'Aisne (passée sous sa présidence du niveau interdistrict à la division d'honneur en 2009). Son club monte en CFA2 pour la saison 2011-2012. Il est débarqué du club le 4 juin 2013 après des litiges ayant eu lieu au sein du club[22].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Opposition à Hadopi[modifier | modifier le code]

En 2009, il s'oppose à la loi Hadopi, qu'il qualifie d'hypocrite et répressive. Il participe au collectif d'auteurs de l’ouvrage La Bataille Hadopi[23], qui dénonce une entreprise de contrôle des techniques et des usages d'Internet. Francis Lalanne annonce alors son engagement pour l'« art libre » par la sortie d'un disque, d'un film et d'un livre sous licence libre[24], déclarant que la finalité de l'art n'est pas de produire de l'argent mais de la conscience[25]. En 2011, il publie le livre Révoltons-nous, sous Licence Art Libre[26].

« Citoyen du monde »[modifier | modifier le code]

Se définissant comme un « citoyen du monde », Francis Lalanne compose la chanson Dépolluer la planète contre le réchauffement climatique en 2007, puis, dénonçant la guerre du Darfour, écrit Des Casques bleus pour le Darfour et fonde l'association Apassassa (« Maintenant » en langue swahili).

Soutien aux migrants[modifier | modifier le code]

En 2015, durant la crise migratoire en Europe, et après avoir précédemment intitulé l’un de ses albums Sans papiers, sa chanson Plus jamais ça est mise en ligne. Son clip est alors critiqué pour son amateurisme et ses maladresses, tandis que le chanteur est qualifié d'opportuniste par des titres de presse et internautes[27],[28].

Candidatures électorales[modifier | modifier le code]

Candidat aux élections législatives de 2007 dans la deuxième circonscription du Bas-Rhin avec l'investiture du Mouvement écologiste indépendant (MEI) d'Antoine Waechter, Francis Lalanne obtient 3,5 % des voix des suffrages exprimés[29]. Il figure ensuite en vingtième position sur la liste divers gauche menée par Sylvie Soulié pour les élections municipales de 2008 à Montauban (Tarn-et-Garonne) ; cette liste finit en dernière position du premier tour, avec 5,5 % des voix[30].

À l'occasion des élections européennes de 2009, il fait partie des porte-paroles de l'Alliance écologiste indépendante (AEI), dont il participe au lancement et qui regroupe le MEI, Génération écologie et La France en action[31],[32] ; lors de ce scrutin, la liste conduite par Francis Lalanne dans la circonscription Sud-Est réunit 3,7 % des suffrages[33]. Lors des élections législatives de 2017, il se présente comme suppléant du candidat divers gauche Jacques Borie dans la première circonscription de l'Essonne, dont Manuel Valls est le député sortant[34] ; cette candidature recueille 1,1 % des suffrages exprimés au premier tour[35].

Après s'être rallié au mouvement des Gilets jaunes à la fin de l'année 2018, il lance un projet de liste, intitulée « Rassemblement Gilets jaunes », en vue des élections européennes de 2019[36]. Avec Jean-Marc Governatori, président de l'AEI, et plusieurs membres du projet Ralliement d'initiative citoyenne, il lance finalement la liste « Alliance jaune », qu'il conduit[37]. Cette liste obtient 0,53 % des suffrages exprimés au niveau national[38]. Début 2019, il souhaite rejoindre la Gendarmerie nationale en tant que réserviste, mais il est recalé en raison d’un manquement au devoir de réserve et de neutralité (soutien aux Gilets jaunes et critiques envers le gouvernement)[39].

Pandémie de Covid-19[modifier | modifier le code]

En , pendant la pandémie de Covid-19, il publie une tribune sur le site FranceSoir, qui est jugé complotiste par de nombreux médias[40],[41]. Il y dénonce une « tyrannie », demande aux parlementaires, et à défaut aux militaires, de « mettre fin à l'exercice du mandat de l'actuel président de la République », Emmanuel Macron, et appelle à la désobéissance civile afin d'obtenir « la réouverture de tous les espaces culturels, commerciaux et autres espaces de spectacle ou commerce frappés par des mesures discriminatoires et liberticides ». Les médias font remarquer que le fait de provoquer à la désobéissance des militaires est passible de poursuites[42] . Une enquête est ouverte pour « provocation à la commission d'atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation » mais celle-ci est classée sans suite par le parquet de Paris[43],[44].

Le , toujours durant la crise sanitaire, il tient un concert à Nice durant lequel il propose aux 350 spectateurs présents « de commettre un délit » sous les yeux des forces de l'ordre en s'embrassant, chose que la foule fait[45].

En , lors d'un malaise du joueur Christian Eriksen durant une rencontre du championnat d'Europe de football, Francis Lalanne suggère sur Twitter une possible corrélation entre le vaccin contre la Covid-19 et l'arrêt du cœur du sportif[46], qui n’est pourtant pas vacciné[47]. Son compte est suspendu après qu'il l'utilise pour comparer le vaccin anti-Covid à un « crime contre l'humanité »[48], mais il continue cependant d'utiliser un compte secondaire créé en 2012 pour y diffuser des propos jugés complotistes[49].

Accusations[modifier | modifier le code]

En , il fait l'objet d'une enquête pour « provocation à la commission d’atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation »[50]. Cette enquête est classée sans suite par le parquet de Paris, qui juge l'infraction insuffisamment caractérisée[51].

Le , il est accusé d'avoir physiquement agressé le cadreur Paul Bouffard et le journaliste Paul Larrouturou, de l'émission Quotidien, venus faire un reportage sur les universités citoyennes à Avignon. Les médecins diagnostiquent un traumatisme crânien et une tendinite post-traumatique à l'épaule gauche pour Paul Bouffard, et une entorse au poignet droit pour Paul Larrouturou[52],[53]. Quotidien porte plainte contre Francis Lalanne. Alors que l'agression a été filmée et diffusée, Francis Lalanne conteste formellement avoir frappé les journalistes, et son avocat Emmanuel Ludot déclare qu'il s'agit « d'une mise en scène grossière à laquelle cette émission est coutumière »[54]. Ce dernier précise vouloir saisir le conseil de déontologie des journalistes, affirmant qu'« il s'est passé quelque chose qui n'est pas montré »[55].

Discographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Big H Story : Bobby Rock
  • 2010 : Le Horla : Justin
  • 2017 : La mort d'Olivier Bécaille : l'homme étrange
  • 2021 : Carne, de Léo Sénécat

Théâtre[modifier | modifier le code]

Musique pour le théâtre :

Romans et poésie[modifier | modifier le code]

Couverture de La Bataille Hadopi, éditions InLibroVeritas, 2009.
Couverture de Révoltons-nous, éditions InLibroVeritas, 2011.

Francis Lalanne a dirigé la collection de compacts livres + CD Slam graffiti, aux éditions Les Belles Lettres qui a eu quelques publications.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Équipe, 6 juin 2002.
  2. Marine Heinrichs, « Francis Lalanne profondément ému par les témoignages de son frère et de ses filles ! », sur Radio-télévision belge de la Communauté française, (consulté le ).
  3. >« De corazón », sur pointculture.be.
  4. Roberto Khatlab, « La grande émigration vers le « Rio de la Plata » a débuté en 1880 Entre commerce, transport et industrie, les Libanais ont activement contribué au développement de l’Uruguay », L'Orient-Le Jour, .
  5. « Francis Lalanne - La biographie de Francis Lalanne avec Gala.fr », Gala (consulté le ).
  6. « Francis Lalanne. Les portraits de Jean-Paul Billo », sur France Bleu, .
  7. « Francis Lalanne : ce 1er divorce qui a fait basculer sa vie », sur Gala, .
  8. Thomas Monnier, « Francis Lalanne : qui est sa compagne Alice Poussin, avec qui il a refait sa vie ? », sur Gala, .
  9. « Francis Lalanne est papa pour la cinquième fois », sur Press from, .
  10. Freddy Mulongo, « Francis Lalanne, de la Sorbonne au Top 50 », sur reveil-fm.com, .
  11. Classements de Francis Lalanne
  12. Claire Rodineau, « Francis Lalanne explique pourquoi il vit en SDF », Le Figaro, (consulté le )
  13. Claire Rodineau, « Francis Lalanne lance son Cyber Tour grâce au financement participatif », Le Figaro, .
  14. « Le journal de Joseph », sur Éditions Première Partie (consulté le )
  15. Storyboard Marc Large.
  16. (en) « Fort-Boyard.fr - Personnage - Narcisse Lalanne », sur www.fort-boyard.fr (consulté le ).
  17. Boyard Academy, sur fortboyard.fandom.com.
  18. Anne-Laure Deparis, « Omniprésents dans Fort Boyard, Francis Lalanne et ses chansons agacent les internautes (VIDÉOS) », tele-loisirs.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. « Francis Lalanne attaque « Fort Boyard » pour « discrimination » », 20 Minutes (consulté le )
  20. « Ecarté de « Fort Boyard », Francis Lalanne, déplore une « discrimination » », 20 Minutes (consulté le ).
  21. « Françis [sic] Lalanne plombé par ses petits soldats », La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  22. FOOTBALL Fresnoy-le-Grand : Francis Lalanne débarqué.
  23. a et b « Collectif d'auteurs - In Libro Veritas », sur inlibroveritas.net, 13 novembre 2009.
  24. Guillaume Champeau, « Francis Lalanne sortira un CD, un livre et un film sous licence libre», sur numerama.com, 30 octobre 2009.
  25. « La Bataille Hadopi - Conférence de presse », sur oxyradio.net, 2009.
  26. a et b « Révoltons-nous - Francis Lalanne », sur inlibroveritas.nett, 9 août 2011.
  27. « Le clip macabre de Francis Lalanne pour les réfugiés », Le Figaro, (consulté le ).
  28. « Francis Lalanne devient la risée du web avec son clip de Plus jamais ça », sur rtl.be, (consulté le ).
  29. « Résultats des élections législatives 2007 : résultats dans la deuxième circonscription du Bas-Rhin », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  30. « Élections municipales de 2008 : Montauban (82) », sur boursier.com (consulté le ).
  31. « Francis Lalanne : «Cohn-Bendit, allié de Sarkozy» », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  32. Laurent de Boissieu, « Alliance écologiste indépendante (AEI) 2009 », sur france-politique.fr (consulté le ).
  33. « Élections européennes de 2009 : résultats dans la circonscription Sud-Est », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  34. C. An, « Législatives : Francis Lalanne se présente face à Manuel Valls dans l'Essonne », 20 Minutes, (consulté le ).
  35. « Résultats des élections législatives 2017 », sur interieur.gouv.fr (consulté le ).
  36. « Européennes : Francis Lalanne lance une liste « rassemblement Gilets jaunes » », sur RTL, (consulté le ).
  37. Arnaud Focraud, « Européennes : où sont passés les Gilets jaunes ? », Le Journal du dimanche, (consulté le ).
  38. Proclamation des résultats de l'élection des représentants au Parlement européen.
  39. « Manque au devoir de réserve et de neutralité : Francis Lalanne ne sera pas réserviste dans la gendarmerie », sur France Info, (consulté le ).
  40. « Complotisme : quand FranceSoir fait la promotion de QAnon », L'Express, (consulté le ).
  41. « « J'appelle » : Francis Lalanne exhorte l'armée à renverser Macron et le gouvernement dans une tribune », Midi libre (consulté le ).
  42. « Coronavirus : Francis Lalanne lance un appel « à renverser » Macron sur un site complotiste », 20 Minutes, .
  43. « Francis Lalanne visé par une enquête pour atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation », Le Point, (consulté le ).
  44. « Classement de l'enquête contre Francis Lalanne qui avait appelé à "mettre l'Etat hors d'état de nuire" », sur LExpress.fr, (consulté le )
  45. « « Je vous propose de commettre un délit » : Francis Lalanne, en roue libre et sans masque à Nice, suscite l’indignation », sur programme-television.org, (consulté le ).
  46. « « Vaccin ? » Francis Lalanne dérape à nouveau : son explication surréaliste sur le malaise de Christian Eriksen à l'Euro de football », sur lindependant.fr (consulté le ).
  47. « La réaction de Francis Lalanne, quand Christian Eriksen frôle la mort, révolte les internautes », La Voix du Nord, (consulté le ).
  48. « Francis Lalanne compare le vaccin anti-Covid à un « crime contre l'humanité », Twitter suspend son compte », Nice-Matin, (consulté le ).
  49. « Tir mortel d'Alec Baldwin : la théorie folle de Francis Lalanne sur la mort de Halyna Hutchins », sur midilibre.fr (consulté le )
  50. « Francis Lalanne visé par une enquête après avoir appelé à « mettre l’Etat hors d’état de nuire » », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  51. « L'enquête contre Francis Lalanne pour avoir appelé à "mettre l'Etat hors d'état de nuire" classée sans suite », sur huffingtonpost.fr, (consulté le ).
  52. « « Quotidien » porte plainte après une altercation avec Francis Lalanne », Le Point, (consulté le ).
  53. « Francis Lalanne visé par une plainte d’un journaliste de « Quotidien » pour des coups », Le Monde, (consulté le ).
  54. « Un journaliste de Quotidien porte plainte contre Francis Lalanne pour des coups », sur rtl.be, (consulté le ).
  55. morandini, « EXCLU - L'avocat de Francis Lalanne annonce qu'il va saisir le conseil de déontologie des journalistes après l'accrochage dans « Quotidien » : « Il s'est passé quelque chose qui n'est pas montré » », (consulté le ).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]