Lââm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lââm
Description de cette image, également commentée ci-après
Lââm en décembre 2013.
Informations générales
Nom de naissance Lamia Naoui
Naissance (50 ans)
Paris, France
Activité principale chanteuse
Activités annexes auteure-compositrice
Genre musical Variété française, RnB
Instruments voix
Années actives 1998-présent
Labels Heben Music, Odeon, Sony/BMG,
Influences Mary j. Blige, Whitney Houston, Lisa Stansfield , Tina Turner, Madonna
Site officiel www.laam.net

Lââm, nom de scène de Lamia Naoui, née le dans le 12e arrondissement de Paris, est une chanteuse française de pop et de RnB.

Elle a vendu 4 millions de disques[1]. Son style musical oscille entre la variété française et un style plus « urbain ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Née le dans le 12e arrondissement de Paris dans une famille d'origine tunisienne, Lamia[2], dite Lââm, vit une enfance difficile, en raison de problèmes familiaux, et elle est placée dans un foyer à Bourges. Très jeune, elle est déjà passionnée par la musique et, dès sa majorité, décide d'aller chanter dans le métro pour exercer à tout prix cette passion[réf. nécessaire].

Un producteur, SDO, (Denis Clavaud), la découvre à la salle de concert, le Hot Brass en 1997 et est séduit par sa façon d'interpréter les chansons : sa carrière peut enfin débuter. Ensemble, ils vont travailler pendant 1 an jusqu'à produire le cover de Michel Berger, Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux.

Carrière[modifier | modifier le code]

Persévérance (1998-2000)[modifier | modifier le code]

En 1990, elle entre aux ACP La Manufacture Chanson pour une formation de 2 ans au métier de chanteur. Elle publie en 1998 son premier single Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux, une reprise de la célèbre chanson de Michel Berger. Le public est séduit par la nouvelle version de la chanson et le disque s'écoule à plus d'un million d'exemplaires (disque de diamant), se classant no 2 au Top 50 durant neuf semaines consécutives. Dans la suite de ce succès, Lââm sort son premier album, Persévérance, qui est agrémenté de la reprise de Michel Berger, mais aussi de singles comme Jamais loin de toi (no 4 au Top), Assez (no 51 au Top), Les enfants de l'an 2000 (no 3 au Top) ou encore Face à face (no 83 au Top 100). Certains de ces singles se transforment rapidement en tubes et l'album est sacré disque de platine avec plus de 500 000 exemplaires vendus[3].

Lââm, en décembre 2013 à Perpignan.
Lââm en décembre 2013 à Perpignan.

Dans sa première année de carrière reconnue (1999), elle produit la bande son d'un dessin animé pour France télévisions et le programme de divertissement jeunesse Les Minikeums intitulé Tom et Sheenah.

Une vie ne suffit pas (2001-2003)[modifier | modifier le code]

En mars 2001, elle est l'une des nombreuses interprètes du titre Que serai-je demain ? en tant que membre du collectif féminin Les Voix de l'espoir créé par Princess Erika[4].

La même année, elle sort son nouvel album intitulé Une vie ne suffit pas et décroche très rapidement un disque d'or, avec plus de 100 000 exemplaires vendus. Deux tubes se détachent de l'album, Que l'amour nous garde (no 20 au Top) et De ton indifférence (no 29 au Top).

Parallèlement, Lââm joue en 2002 dans la comédie musicale Cindy de Luc Plamondon et Romano Musumarra. Sorti le , l'album tiré du spectacle se classe no 24 en France et no 17 en Belgique francophone[5]. De ce disque est notamment extrait en un duo entre Lââm et Frank Sherbourne, Un monde à nous. Ce titre se classe no 5 en France et en Belgique francophone[6]. Un autre duo avec Jay Je l'aime en secret sorti en est également classé. Luc Plamondon, producteur du spectacle, reconnaît plus tard que cette comédie musicale est un échec commercial, malgré un disque d'or pour l'album[7] avec plus de 100 000 exemplaires vendus[8].

Lâam et Pour être libre (2004-2005)[modifier | modifier le code]

En 2004, la chanteuse sort un album éponyme plus diversifié que les précédents : dans cet opus, on passe de la variété au rock, du R'n'B au rap, avec plusieurs duos avec des artistes reconnus (Jean-Jacques Goldman, Lisa Stansfield, Princess Aniès…). La sortie de l'album est accompagnée par deux singles écrits et composés par Jean-Jacques Goldman : Tu es d'un chemin et On pardonne. Les deux titres sont proposés aux radios mais ces dernières les jugent trop lents et refusent de les passer. La promotion n'est donc pas excellente et le disque ne s'écoule qu'à 25 000 exemplaires. Lââm entame cependant une tournée française en passant par Paris, au Zèbre de Belleville, pour plusieurs soirs.

En , elle publie un nouveau single inédit, Petite Sœur. Cette chanson au rythme très R'n'B se classe directement à la 5e place des charts, et s'écoule à plus de 250 000 exemplaires. Ce titre replace Lââm sur le devant de la scène. En septembre de la même année, son album éponyme est réédité sous le nom de Pour être libre, contenant trois inédits : Petite Sœur, Pour être libre (no 17 au Top) et Elle est toujours là. L'album est alors certifié disque d'or, moins d'un an après, pour plus de 75 000 exemplaires vendus[réf. nécessaire].

Le sang chaud (2006-2007)[modifier | modifier le code]

En 2006, la chanteuse est nominée en tant qu'Artiste francophone de l'année aux NRJ Music Awards et aux Victoires de la musique. Elle organise ensuite une grande tournée d'été en France et en Belgique.

Elle se lance alors dans la réalisation d'un nouvel album pour la fin de l'année 2006. Ce disque est précédé par la sortie du single Le Sang chaud en duo avec la rappeuse Princess Aniès, qui se vend à plus de 50 000 exemplaires, se classant no 7 au Top 50. Malgré le succès du single, l'album Le Sang chaud ne s'écoule qu'à 15 000 exemplaires, un score très décevant pour la chanteuse. Lââm est néanmoins élue « Voix de l'année » par le public de la chaîne Filles TV ; c'est le premier prix que Lââm reçoit dans sa carrière.

En , elle publie un nouveau single, Rien ne dure, qui est envoyé aux radios qui le boudent totalement. Le disque n'est donc pas commercialisé. En mai, elle sort un nouveau single, Relève-toi, qui parle des femmes battues. Lââm sillonne alors les routes de France au cours d'une tournée durant l'été et l'automne. Au printemps 2008, elle passe également par le Sentier des Halles, à Paris, où elle présente un spectacle de reprises des chanteurs qu'elle admire (comme Jean-Jacques Goldman, Léo Ferré…)[réf. nécessaire].

La même année, Lââm interprète également la bande originale de High School Musical 2 avec la chanson Savoir qui je suis, mais qui ne rencontre aucun succès en France. Malgré ces échecs commerciaux, elle continue à donner des concerts en France, en Belgique, en Suisse et au Canada.

On a tous quelque chose de Lââm (2008-2009)[modifier | modifier le code]

En , elle sort le single Ta voix en duo avec Jennifer Paige. Ce titre permet d'annoncer son Best of On a tous quelque chose de Lââm, qui contient ses plus grands succès, ainsi que trois inédits, dont ce duo[9]. Il est publié le .

Au cœur des hommes (2010-2011)[modifier | modifier le code]

En 2011, Lâam publie son nouvel et dernier album de reprises, Au cœur des hommes. L'album ne trouve pas son public et est un échec commercial. Sa maison de disques met un terme à son contrat. Depuis, la chanteuse continue la scène mais ne réalise plus d'album.

Diversification des activités (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

En février 2012, elle participe à la soirée au profit de l'association « Angèle en rêve », dont elle est la marraine. En novembre, elle sort le single Révolution, une collaboration avec le DJ Kastilla dont les revenus sont reversés au Téléthon[10].

Lââm est une fidèle des concerts des Enfoirés de 2000 à 2012 puis de 2014 à 2015[réf. nécessaire].

Elle est la marraine de l'association « Regart's » qui a pour objectif d'aider les jeunes, les enfants et personnes en difficulté à mieux s'intégrer dans la vie de leur quartier et leur vie sociale[réf. nécessaire].

En 2013, elle participe au single Notre liberté au profit des Restos du cœur belges[11] et au single Je reprends ma route de l'association Les voix de l'enfant[12], et rejoint le collectif d'artistes « Les grandes voix des comédies musicales chantent pour les enfants hospitalisés »[13] aux côtés notamment d'anciens chanteurs de comédies musicales pour le single Un faux départ[14].

Le , elle est présente au dîner d'état organisé au palais de l'Élysée en l'honneur du président de la Tunisie Béji Caïd Essebsi et publie le single Tu me manques[15]. En fin de cette année, elle collabore sur le titre OH! B.I.G. du rappeur The Notorious B.I.G.[16].

En 2016, elle est invitée avec Kijahman sur le titre Fo'Wyner de Joss Project[17],[18].

Elle devient chroniqueuse dans Touche pas à mon poste ! le sur C8, mais ne participera qu'à une seule émission. En , elle déclarera avoir été humiliée par Cyril Hanouna.

En 2017, elle apparaît en featuring sur le titre Caribbean King du rappeur Stan Apocalptik[19].

Le , elle participe à The Island : Célébrités sur M6[20],[21],[22].

En 2019, elle est à l'affiche de la tournée Born in 90, qui réunit plusieurs chanteurs des années 1990 comme Larusso, Ménélik, Zouk machine, Allan Théo, Worlds Apart, Benny B ou encore Génération Boys Band[23],[24].

En 2021, elle apparait dans le vidéo clip de sa reprise Petite Sœur, interprété par Eyma Et Andy, pour l'association LES AMIS DU BERCAIL et qui comprend aussi en vedettes Elodie Gossuin, Fabienne Carat, Iris Mittenaere ou encore Amandine Petit.

En août 2021, elle annonce sa prochaine participation à l'émission Danse avec les stars sur TF1[25],[26],[27],[28],[29].

Controverse[modifier | modifier le code]

Pendant l'été 2017, elle se fait remarquer par une série de tweets jugeant « raciste » le titre du roman d'Agatha Christie Dix petits nègres, visant en particulier une adaptation télévisée récente sur TF1. Estimant que le « mot nègre ne devrait plus exister », elle se fait critiquer sur les réseaux sociaux[30]. Au même moment, elle tourne la page de la musique, annonçant qu'elle ne sortirait plus de disque à l'avenir[31].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Album live[modifier | modifier le code]

Album best of[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Singles associatifs en tant que collectif[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Émissions de télévision[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

En 2000, elle est apparue dans le clip de Dje-an Mon caractère, clip dans lequel est aussi apparue Carole Fredericks.

Elle apparaît également dans son propre rôle dans l'épisode L'Arnaque de Sous le soleil diffusé le samedi .

Elle est aussi apparue dans une parodie sur le milieu de la musique aux côtés de Michal de Star academy 3.

Elle apparaît dans l'émission Un dîner presque parfait sur M6 diffusée dans la semaine du .

Elle participe au cinquième prime de Star Academy le sur NRJ 12.

Elle apparaît dans l'émission Un dîner presque parfait sur M6 diffusée dans la semaine du .

En mai 2013, Lââm apparaît dans un spot publicitaire pour la marque RasoirClub[32]. C'est la première fois que la chanteuse participe à un spot publicitaire.

En mai 2018, Lââm participe à The Island spécial célébrités sur M6.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

  • Élue « Voix de l'année 2006 » par les téléspectateurs de la chaîne Filles TV

Nominations[modifier | modifier le code]

Certifications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La dépêche
  2. « Lââm », sur gala.fr (consulté le ).
  3. Aficia
  4. « Les Voix de l'Espoir », sur le site de Radio France internationale, (consulté le )
  5. « Musical - Cindy: Cendrillon 2002 (album) », sur lescharts.com (consulté le )
  6. « Lââm & Frank Sherbourne - Un Monde à nous (chanson ) », sur lescharts.com (consulté le )
  7. « Certifications Albums Or - année 2002 », sur Syndicat national de l'édition phonographique (consulté le )
  8. Michelle Coudé-Lord, « Cindy: un échec », sur Le Journal de Montréal, (consulté le )
  9. Lââm & Jennifer Paige Ta Voix (The Calling) vidéo officielle Youtube.com
  10. « Lââm de retour, fait sa "Revolution" : écoutez son nouveau single ! », sur chartsinfrance.net, (consulté le )
  11. « Les Restos du cœur belge : 'Notre liberté', Merwan Rim et les stars mobilisées », sur purepeople.com, (consulté le )
  12. « Les voix de l'enfant », sur mymajorcompany.com (consulté le )
  13. « Les grandes voix chantent pour les enfants malades », sur mymajorcompany.com (consulté le )
  14. « Les grandes voix des comédies musicales présentent le clip Un faux départ », sur ptitblog.net (consulté le )
  15. Lââm single Tu Me Manques sur itunes.com
  16. The Notorious Big feat Laam sur youtube.com
  17. Laam featuring 2016 sur actudance.fr
  18. Joss Project feat Kijahman & Laam Fo Wyner vidéo officielle sur Youtube.fr
  19. Stan Apokaliptik feat Laam Caribbean King vidéo officielle sur Youtube.com
  20. Vaiva Nekrasaite, « PHOTOS - The Island Célébrités (M6) : Découvrez les 11 candidats », sur programme-television.org,
  21. Alex Thoret, « The Island Célébrités : Camille Cerf, Brahim Zaibat, Lââm... Découvrez le casting complet ! », sur programme-tv.net,
  22. JB, « The Island Célébrités : Découvrez le casting de la nouvelle saison », sur public.fr,
  23. Born In 90 tournée sur bmf.com
  24. Born In 90 sur melody.fr
  25. Elodie Schwartz, « EXCLU. Danse avec les stars 2021 : les premières révélations de Lââm sur sa participation », sur telestar.fr (consulté le )
  26. Charlotte Vardan, « Danse avec les stars : Lââm confirme sa participation à l'édition 2021 », sur closermag.fr (consulté le )
  27. Gipsy Dauge, « Danse avec les Stars : Lââm officialise sa participation et dévoile ses motivations très étonnantes », sur voici.fr (consulté le )
  28. « Lââm dans Danse avec les stars : « Je n'ai rien à perdre à part 20 kilos ! » », sur gala.fr (consulté le )
  29. Clara Kolodny, « Lââm confirme sa participation à Danse avec les stars (TF1) », sur programme-television.org (consulté le )
  30. Thomas Romanacce, « Dix petits nègres : Lââm juge ce titre raciste et se fait étriller par les internautes », lefigaro.fr, 1er août 2017.
  31. http://www.chartsinfrance.net/Laam/news-103806.html
  32. « Campagne RasoirClub "Ne vous trompez pas de Lââm !" », sur iletaitunepub.fr, (consulté le )
  33. « Les Certifications - SNEP », SNEP,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :