Que reste-t-il de nos amours ?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Que reste-t-il de nos amours ? est une chanson de l'auteur-compositeur-interprète Charles Trenet écrite en 1942. La musique est composée en collaboration avec Léo Chauliac. Que reste-t-il de nos amours ? est l'un des plus grands succès du chanteur.

Historique[modifier | modifier le code]

Que reste-t-il de nos amours ? s'inscrit parmi les grands classiques de Charles Trenet ; il n'en est pourtant pas le premier interprète. La chanteuse Lucienne Boyer l'enregistre la première en 1942. Le second est le chanteur de charme Roland Gerbeau en février 1943[1].

Charles Trenet l'enregistre en , après le tournage (de février à juin), du film à sketches La Cavalcade des heures, dans lequel il incarne un chanteur en vogue et où il interprète une version abrégée de la chanson[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Lucienne Boyer

Roland Gerbeau

  • 1943 : Disque 78 tours Polydor - 524.830 : Que reste-t-il de nos amours ? - La Chanson des ombres.

Charles Trenet

  • 1943 : Disque 78 tours Columbia - DF 3116 : Que reste-t-il de nos amours ?Si vous aimiez.

Reprises et adaptations[modifier | modifier le code]

Rencontrant un grand succès et devenu un classique de la chanson française, Que reste-t-il de nos amours ? est reprise par de nombreux interprètes francophones, parmi lesquels :

Reprises 

La chanson est utilisée pour le film Tout peut arriver (2003).

Adaptations 

Que reste-t-il de nos amours ? a été adaptée dans plusieurs langues étrangères :

Le morceau est également devenu un standard de jazz ; interprété notamment par :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de la chanson – 1200 chansons de 1920 à 1945, réunies par Martin Pénet, éd. Omnibus, Paris, 2004 (ISBN 2-258-05109-6), p. 1309.
  2. Jean-Philippe Ségot, Charles Trenet à ciel ouvert, Librairie Arthème Fayard, Paris, 2013, (ISBN 978-2-213-66930-4), pp. 303, 323, 324.