Ariel Wizman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Wissmann.
Ariel Wizman
Description de cette image, également commentée ci-après
Ariel Wizman au festival de Cannes 2015
Naissance (56 ans)
Casablanca, Maroc
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Maroc Marocain
Profession
Activité principale
Autres activités
Conjoint
Emma (ex-femme)
Osnath Assayag (actuelle compagne)
Famille

Théo (1995)
Elia (2001)
Matia (2003)

Ariel Wizman est un DJ, journaliste, comédien, animateur de radio et de télévision français, né le à Casablanca au Maroc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Ariel Wizman naît au sein d'une famille juive marocaine. Il a huit ans lorsque sa famille quitte le Maroc à cause du climat antisémite consécutif à la guerre des six jours, pour s'établir en France, d'abord à Wittenheim, en Alsace, puis en banlieue parisienne, près de Yerres, dans l'Essonne. Il suit ses études au lycée François-Joseph-Talma à Brunoy (91).

À Paris, Ariel entre à l'école normale israélite orientale, dirigée à l'époque par Emmanuel Levinas, où il obtient son baccalauréat A. Il entre ensuite en hypokhâgne-khâgne au lycée Claude-Monet (Paris), avant de suivre des études de philosophie à Montpellier puis à la Sorbonne où il obtient une maîtrise[1].

Débuts dans les médias (années 1990)[modifier | modifier le code]

Au cours d'une fête tzigane, il se lie d'amitié avec Édouard Baer. Dans les années 1990, tous deux collaborent sur un grand nombre de projets, dont l'animation de la mythique émission La Grosse Boule[2] sur Radio Nova, et d'émissions télé telles que Nonante sur Canal Jimmy. Par la suite, Ariel poursuit sa carrière audiovisuelle en participant à des programmes très variés.

Journaliste et/ou chroniqueur depuis 1984 pour de nombreux et divers magazines dont Actuel[3], le Nouvel Économiste, Vogue Hommes, 20 ans, Elle, Max, ou encore, plus récemment, Grazia et L'Express[4], Ariel a aussi créé et dirigé, en 1995, Univers >Interactif[5], magazine de la cyberculture en France, qu'il présente dans Ça se discute, en 1995, face a Marc-Édouard Nabe, dont il affirme beaucoup aimer les livres[6]; puis a été rédacteur en chef adjoint de Globe en 1998.

En 1999, il monte sa société de production, La Grosse Boule Productions, essentiellement spécialisée dans la création de documentaires audiovisuels, pour lesquels il lui arrive souvent d'être lui-même reporter. Il aussi produit quelques émissions de radio pour France Culture, mais aussi pour Canal+.

Chroniqueur sur Canal + (2003-2017)[modifier | modifier le code]

Ariel Wizman au festival de Cannes 2007.

À partir de septembre 2003, il co-anime avec Stéphane Bern l'émission quotidienne d'access-primetime 20h10 pétantes, qui remplace Nulle part ailleurs, émission emblématique de Canal+ de 1987 à 2001.

En 2004, il enregistre gratuitement un message contre le téléchargement par des réseaux pair-à-pair, se retrouvant sans l'avoir prévu au cœur de la campagne du ministère de l'Industrie et a obtenu à ce titre un Big Brother Award[7].

À la rentrée 2005, au bout de seulement deux saisons, 20h10 pétantes devient hebdomadaire, en étant transférée le week-end. En effet, c'est la nouvelle émission Le Grand Journal qui s'installe durant la semaine. Mais quand Stéphane Bern quitte Canal en juin 2006 pour rejoindre France Télévisions, l'hebdomadaire, qui s'appelle successivement Vendredi pétantes puis Samedi pétantes, est arrêtée définitivement. Durant les deux premières années d'existence du programme, Wizman déclare avoir touché 30 000 euros par mois[8].

Parallèlement à la dernière année de ... Pétantes !, il produit et anime une hebdomadaire sur les tendances culturelles, intitulée Tentation 07. Et sur la chaîne du groupe I>Tele, il anime une autre hebdomadaire, Idées Fortes, au cours de laquelle il s'entretient avec l'auteur d'une œuvre publiée récemment.

À la rentrée 2007, il intègre une bande, celle créée pour une nouvelle émission de mi-journée de Canal+, intitulée L'Édition spéciale, qui sera diffusée jusqu'en 2011. Wizman y officie comme chroniqueur régulier, proposant un billet d'humeur quotidien, d'abord sous la direction de Samuel Étienne, puis de Bruce Toussaint. Il y a pour collègues Nicolas Domenach, Anne-Élisabeth Lemoine, Daphné Bürki, Émilie Besse mais aussi Marie Colmant.

Il reçoit en 2009 le « Gérard du meilleur costume pour l'ensemble de son œuvre dans L'Édition spéciale » lors de la 4e cérémonie des Gérard de la télévision[9].

Quand l'émission est remaniée pour la rentrée 2011 suite au départ de Bruce Toussaint, il fait partie de la nouvelle équipe formée autour de d'Ali Baddou, puis de Daphné Bürki. Dans La Nouvelle Édition, il tient, entre autres, une chronique sous forme de mini-reportages intitulée Les figures de la contestation, dont il a tourné les premiers épisodes en Tunisie. L'émission durera six saisons, s'arrêtant en 2017 quand Daphné Bürki quitte Canal + pour rejoindre France Télévisions[10]

Durant cette période, il est également auteur de quelques livres, et tourne dans quelques films et publicités[11].

À l'arrêt de La Nouvelle Édition, il quitte Canal +.

Retour à la radio et à la presse (depuis 2017)[modifier | modifier le code]

Depuis janvier 2017, il présente une nouvelle émission hebdomadaire Connu / Inconnu sur Radio Nova[12]. Le concept de l'émission de confronter le parcours d'une personne connue et celui d'un inconnu.

En septembre 2017, Ariel Wizman est nommé directeur du contenu créatif du magazine Vice France[13].

Musique[modifier | modifier le code]

Ariel Wizman est aussi, depuis longtemps, très actif comme DJ : il se produit un peu partout en France mais aussi à l'étranger. Il est l'un des deux membres du Grand Popo Football Club (avec Nicolas Errèra), duo de musique électronique qui a notamment sorti deux albums, et composé la musique originale de la pièce de théâtre Good Canary, mise en scène par John Malkovich, dans laquelle Ariel est monté pour la première fois sur les planches aux côtés de Cristiana Reali et de Vincent Elbaz, au Théâtre Comédia[14].

Ariel est également sound designer pour, entre autres, les défilés de divers créateurs, dont Alber Elbaz de Lanvin[15].

Ariel a également participé au morceau "existentiel" sur l'album "Le face à face des coeurs" d'Abd al Malik (artiste).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Ariel Wizman est père de trois garçons, Théo (1995), Elia (2001) et Matia (2003), qu'il a eu avec son ex-femme, Emma[16].

Sa compagne actuelle est Osnath Assayag, chercheuse en physique, avec laquelle il a eu un quatrième fils fin 2013[17].

Parcours à la radio[modifier | modifier le code]

  • 1992 : coanimateur de l'émission Mouvements de jeunes avec Édouard Baer, sur Radio Nova
  • 1993-1997 : coanimateur de l'émission La Grosse Boule avec Édouard Baer, sur Radio Nova
  • 1997-2002 : coanimateur de l'émission Cocktail Time avec Jean Croc, sur Radio Nova
  • 1998-2001 : chroniqueur dans les émissions de Pierre Bouteiller et Gérard Lefort, sur France Inter
  • 2002 : membre du comité de rédaction de Radio Nova
  • 2017 : animateur de l'émission Connu/Inconnu sur Radio Nova
  • 2017 : chroniqueur dans l'émission Bonjour la France ! sur Europe 1

Télévision[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Ariel Wizman est producteur et/ou réalisateur des documentaires suivants :

Dans Lundi investigation, Canal+ :

  • 2002 : La Sombre Histoire du patinage artistique ; avec Bernard Faroux et Valentine Gay (9 décembre)
  • 2003 : La Face cachée de la pop adolescente ; avec Bernard Faroux et Valentine Gay (20 janvier)
  • 2003 : Ce que vous ne savez pas sur la presse people ; avec Pascal Mercier et Valentine Gay (12 mai)
  • 2003 : La Face B du hip hop[24] ; avec Étienne Labroue et Mouloud Achour (26 mai)
  • 2003 : La Sombre Histoire des relations publiques[25] ; avec Valentine Gay et Gilles Cayatte (29 septembre)
  • 2003 : Game over : Histoire secrète des jeux vidéo[26] ; avec Thomas Bornot (8 décembre)
  • 2004 : De Jackass à Michaël Youn : Les Ados masos ; avec Bernard Faroux et Valentine Gay (16 février)
  • 2005 : Free fight : Les Nouveaux Gladiateurs[27] ; avec Éric Perruchon et Valentine Gay (7 février)
  • 2006 : Crunk : L'Outrance des rappeurs ; avec Éric Perruchon et Mouloud Achour (13 mars)
  • 2006 : Tous reporters : la fin des journalistes ?[28] ; avec Laurent LUNETTA ; 13 août
  • 2006 : Après la télé-réalité ; avec Bernard Faroux et Valentine Gay (25 septembre)
  • 2007 : Les Bébés rockers ; avec Valentine Gay et Éric Perruchon (5 février)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Longs-métrages[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir Grand Popo Football Club

Livres[modifier | modifier le code]

Essais[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Sept entretiens… et un peu de philosophie ; entretiens philosophiques avec Jean Tellez ; éditions Germina ; 192 p. (ISBN 978-2-917285-11-4)
  • 2013 : Ces objets insolites ou obsolètes que vous pensiez avoir oubliés ; beau-livre ; éditions Michel Lafon ; 160 p.
  • 2014 : Ces objets emblématiques que vous sauveriez (ou pas) avant de quitter la France ; éditions Michel Lafon

Préfaces[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.liberation.fr/portrait/2001/03/28/sample-d-esprit_359421
  2. http://www.novaplanet.com/node/4251
  3. http://60gp.ovh.net/~teknocif/teknocifs/Pages/articles/article16.htm
  4. http://communaute.lexpress.fr/journaliste/ariel-wizman/articles
  5. http://hyperbate.fr/dernier/?p=9238
  6. Ça se discute, France 2, 1995
  7. « Ariel Wizman, pour avoir prêté sa voix à une sorte de « Ministère de la vérité » afin d'intimider les utilisateurs de réseaux peer to peer », sur Big Brother Awards.
  8. https://mcetv.fr/mon-mag-buzz/media/tpmp-gilles-verdez-descend-emission-leaving-neverland-2203/
  9. « Les Gérard de la télévision 2009 : Le palmarès complet », Première, .
  10. « Mercato des médias: Bignolas à «Télématin», Bürki quitte C8, Drucker dans «Les Enfants de la télé»… », Anne Demoulin, 20 minutes.fr, 9 juin 2017.
  11. http://www.ozap.com/actu/pub-frederic-beigbeder-et-ariel-wizman-en-mode-vieux-cons-pour-la-4g-de-samsung/445116
  12. « Radio Nova sur Twitter », sur Twitter, (consulté le 13 janvier 2017)
  13. Benjamin Meffre, « Ariel Wizman devient directeur du contenu de Vice France » sur PureMédias, 6 septembre 2017
  14. Good Canary, extraits : https://www.youtube.com/watch?v=uXwLgneweGE
  15. http://www.puretrend.com/radioscopie/lanvin/interview.html
  16. http://serialmother.infobebes.com/linterview-du-serialfather-ariel-wizman/
  17. Roland-Garros : Ariel Wizman et Osnath, jeunes parents, roucoulent en tribune, Pure people, 2 juin 2014
  18. http://www.kuiv.com/stuff/pdf/DP%20Cinebus.pdf
  19. Las Vegas, extrait : https://www.youtube.com/watch?v=y0WiPOBhlbA
  20. Partie 1 : https://www.dailymotion.com/playlist/x1bw4q_djangolintrepide_l-om-les-coulisses/1#video=x5kw4l
  21. a et b L'autre Amérique, Extraits : http://www.mediatheque-numerique.com/recherche?text=ariel+wizman
  22. Accros aux pilules magiques : https://www.youtube.com/watch?v=55ejJ-OUI3E
  23. Temples de la consommation : https://www.youtube.com/watch?v=DhjUcuS9_ws
  24. Partie 1 : https://www.dailymotion.com/video/x90m5y_la-face-b-du-hip-hop-partie-1-sur-3_music
  25. https://www.dailymotion.com/video/xya1xu_la-sombre-histoire-des-relations-publiques_news
  26. Partie 1 : https://www.dailymotion.com/video/x47sxb_game-over-canal-plus-08-12-2003-par_videogames
  27. Partie 1 : https://www.dailymotion.com/video/x4rrqi_reportage-free-fight-les-nouveaux-g_sport
  28. Extrait : http://www.agoravox.fr/qui-sommes-nous/on-parle-de-nous/a-la-television/article/tous-reporters-la-fin-des-37287

Liens externes[modifier | modifier le code]