1972

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page concerne l'année 1972 (MCMLXXII en chiffres romains) du calendrier grégorien.

1972 est une année bissextile commençant un samedi.


Événements[modifier | modifier le code]

Afrique[modifier | modifier le code]

Vue de la façade occidentale de la Grande Mosquée de Kairouan
  • En Tunisie, l'année 1972 voit l'achèvement de la campagne de restauration de la Grande Mosquée de Kairouan considérée par son ancienneté et la qualité de son architecture comme l'un des joyaux du patrimoine artistique du monde musulman[8]. Les travaux, placés sous la direction de l'Institut national d'archéologie et d'art, s'étalent sur cinq ans (de 1967 à 1972) et se terminent par une cérémonie officielle[8].

Amérique[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : 1972 au Canada et 1972 aux États-Unis.
  • 6 février : le général Guillermo Rodríguez Lara devient président en Équateur (fin en 1976).
    • Le dirigeant populiste Assad Bucaram est en passe de remporter les élections, quand l’armée s’empare du pouvoir et le confie au général nationaliste et progressiste Rodríguez Lara. Il fait adhérer l’Équateur à l’OPEP et contrôle les compagnies pétrolières étrangères opérant dans le pays grâce à la création de la Corporation étatique pétrolière équatorienne (CEPE). Mais le boom pétrolier ne profite pas à tous les Equatoriens et les écarts sociaux se creusent. Le gouvernement, qui se veut « révolutionnaire, nationaliste, social-humaniste et pour un développement autonome » ne lance qu’une réforme agraire modeste.
  • 20 février : les militaires doivent recourir à la fraude lors de l’élection présidentielle au Salvador pour empêcher l’arrivée au pouvoir d’une coalition d’opposition conduite par de démocrate-chrétien José Napoleón Duarte. Le Colonel Arturo Armando Molina prend le pouvoir. Les élections législatives (1974, 1976) et présidentielle (1977) qui suivent ne sont que des parodies qui discréditent tout le processus électoral.


  • Poursuite des nationalisations au Chili : transports maritimes (février), industries Dupont (Mars), biens d’ITT (avril). Elles avivent le conflit tant entre le gouvernement et la bourgeoisie nationale qu’avec les États-Unis, qui limitent par tous les moyens les sources de crédit. Certain secteurs d’extrême gauche prennent des initiatives (occupations de terres, d’usines) de nature à place le gouvernement dans une situation délicate. Malgré deux réunions d’étude (« réunion d’El Arrayán » (février) et « conclave de Lo Curro » (juin), le gouvernement ne change pas de politique avant août. Il procède alors à une dévaluation et autorise une hausse des prix et une augmentation des salaires. En réaction, le secteur privé, avec à sa tête les transporteurs routiers, se met en grève (octobre) pendant 26 jours, paralysant l’économie du pays et obligeant le gouvernement à revenir sur les hausses de prix. Ayant du recourir à l’État d’urgence et faire appel à l’armée, Allende procède le 3 octobre à un remaniement ministériel qui voit l’entrée de militaires au gouvernement. Dès octobre, les secteurs jusqu’au-boutiste de l’UP prennent le dessus sur les partisans d’un accommodement politique. La polarisation politique du pays est à son comble.
  • Disparition temporaire des bancs d’anchois au large des côtes du Pérou (ces poissons transformés en farine constituent alors une part importante de l’alimentation animale).

Asie et Pacifique[modifier | modifier le code]

29 février : rencontre historique de Nixon et Mao à Pékin
18-29 décembre : opération Linebacker II. Un B-52 larguant ses bombes

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

  • Février, Égypte : Sadate se tourne vers les États-Unis.
  • 8 mars : la Syrie accepte la résolution 242 à condition d’un retrait israélien de tous les territoires occupés et d’une prise en compte des droits des Palestiniens. Le pays bénéficie en retour d’une aide financière saoudienne.
  • En Irak, création du Front national patriotique dominé par le parti Baas et avec la participation des communistes.

Europe[modifier | modifier le code]

  • 17 mai : un accord international signé à Bruxelles (Belgique) permet de limiter à 11 t la charge par essieu des poids-lourds à partir de 1980.
  • 22 mai - 30 mai : visite officielle du président américain Richard Nixon en Union soviétique .
  • 26 mai :
    • Accords SALT 1 (Strategic Arms Limitation Talks) lors du voyage de Nixon à Moscou, limitant le nombre des missiles. Les deux superpuissance ne pourront déployer plus de 100 missiles antiballistiques (ABM), et seulement dans deux zones affectées l’une à la défense de la capitale, l’autre à la protection d’un site de lancement d’engin intercontinentaux (ICBM). Ils concernent également l'interdiction des armes bactériologiques. Aucune inspection du respect des clauses de l’accord n’est prévue, les Soviétiques y voyant une forme d’espionnage. Les progrès en matière de détection par satellite permettent de contourner ce refus.
    • Un accord commercial offre à l’URSS la clause de la nation la plus favorisée en échange de sa bonne volonté au Viêt Nam, à Berlin et sur d’autres sujets.
    • Les accords américano-soviétiques prévoient la coopération dans les domaines de la recherche sanitaire, de la protection de l’environnement, de la science et de la technologie, de la conquête de l’espace, de la prévention des accidents maritimes et de la limitation des armements. Peu après sont conclus l’ajustement de la dette prêt-bail soviétique de la Seconde Guerre mondiale, un accord commercial triennal et des programmes d’échanges culturels.
  • 2 octobre : par référendum, le Danemark entre dans la CEE.
  • 12 octobre : troubles estudiantins au Portugal, après la mort de l’étudiant José Ribeiro dos Santos, victime de la Pide.
  • 26 octobre : Local Government Act. Réforme de l’administration locale au Royaume-Uni, mise en place le )[23].
  • Octobre : sommet de Paris. La CEE est appelée à traiter de la politique industrielle et régionale, ainsi que ceux de l’énergie, de la protection de l’environnement et des conditions de travail. Un calendrier prévoit de construire par étapes une union économique et monétaire et d’aboutir en 1980 à une union européenne pratiquant la coopération politique en matière de défense et de relations extérieures.


  • Lancement de la Politique méditerranéenne globale. La CEE négocie une série d'accords de coopération bilatérale entre les pays méditerranéens.
  • L’Espagne produit 500 000 automobiles par an. Le taux de croissance industriel est de 11 % (comparable à celui du Japon). Trente-trois millions de touristes visitent le pays (pour 1,5 en 1955).
  • Abolition de la peine de mort en Finlande et en Suède.
  • La « censure » est remplacée par « l’examen préalable » au Portugal.
  • Portugal : 17 % d’augmentation des prix en 1972. Le montant des sommes transférés vers le Portugal par les émigrés atteint 10 % des recettes générales de l’État.
  • Mauvaises récoltes en URSS.
  • Effort naval soviétique : l’URSS peut déployer 820 grands navires (447 pour les États-Unis). Mais la flotte américaine est supérieure en tonnage. Ses bâtiments sont plus lourds et bénéficient presque tous de la propulsion nucléaire.

Chronologies thématiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Naissances en 1972[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Naissances en 1972.

Décès en 1972[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Décès en 1972.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Adam, L'Afrique indienne : les minorités d'origine indo-pakistanaise en Afrique orientale, Karthala, (ISBN 9782811102739, présentation en ligne)
  2. Jean-Louis Chaléard, Alain Dubresson, Villes et campagnes dans les pays du Sud: géographie des relations, Karthala, (ISBN 9782865379477, présentation en ligne)
  3. Israël Mensah, Isidore de Souza. Figure fondatrice d'une démocratie en Afrique, Karthala, (ISBN 9782811150273, présentation en ligne)
  4. IZF - Banque des États de l'Afrique Centrale
  5. Convention de coopération monétaire entre les États membres de la banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) et la République Française
  6. (en) First With Dignity - The Story of Rhodesia
  7. http://www.sardc.net/Sd/factfiles/zambia.pdf
  8. a et b (fr) Jacques Vérité, Conservation de la Grande Mosquée de Kairouan, éd. Unesco, Paris, 1981, p. 1
  9. Wars of Latin America, 1948-1982 : The Rise of the Guerrillas, McFarland, (ISBN 9781476602936, présentation en ligne)
  10. Armelle Enders, Nouvelle histoire du Brésil, Éditions Chandeigne, (ISBN 9782915540345, présentation en ligne)
  11. First Year of Socialist Integration
  12. Accueil Solidaire
  13. François Trotet, Le Panamá, Karthala Éditions, (ISBN 9782865373093, présentation en ligne)
  14. Dominique BARBE, Histoire du Pacifique des origines à nos jours, Perrin, coll. « Pour l’Histoire », 2008, Paris, p. 594
  15. The Papua New Guinea Constitution
  16. a et b « Leaders Cambodia (Kingdom of Cambodia) », sur Zárate's Political Collections (ZPC)
  17. Patrick Peebles, Historical Dictionary of Sri Lanka, Rowman & Littlefield, (ISBN 9781442255852, présentation en ligne)
  18. Philippe Pons, Corée du Nord. Un État-guérilla en mutation, Éditions Gallimard (ISBN 9782072495977, présentation en ligne)
  19. Thomas Taylor MacKie, Richard Rose, International Almanac of Electoral History, Springer, (ISBN 9781349063215, présentation en ligne).
  20. Major Incidents in the post-political revolution period after the abdication of King Rama VII
  21. Un demi-siècle d'assassinats israéliens - Yasser Al Banna
  22. ANTIGOS PRESIDENTES: Américo Tomás - Página Oficial da Presidência da República Portuguesa
  23. Martin Minogue, Documents on Contemporary British Government : Local Government in Britain, vol. 2, CUP Archive, (ISBN 9780521291477, présentation en ligne)
  24. La Roumanie : au seuil de l'Union européenne, par Caroline Leguy

Liens externes[modifier | modifier le code]