Gare de triage de Villeneuve-Saint-Georges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Gare de Villeneuve-Triage ou Gare de Villeneuve-Saint-Georges.

Triage de Villeneuve-Saint-Georges
Image illustrative de l’article Gare de triage de Villeneuve-Saint-Georges
Vue aérienne du triage en 2011.
Localisation
Pays France
Communes Villeneuve-Saint-Georges, Créteil
Coordonnées géographiques 48° 45′ 23″ nord, 2° 26′ 28″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Triage
Fret
Dépôt
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Grande ceinture de Paris

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Triage de Villeneuve-Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Triage de Villeneuve-Saint-Georges

Géolocalisation sur la carte : Val-de-Marne

(Voir situation sur carte : Val-de-Marne)
Triage de Villeneuve-Saint-Georges

Le triage de Villeneuve-Saint-Georges est une gare de triage ferroviaire française. Il s'étend sur 170 ha répartis sur les territoires des communes de Villeneuve-Saint-Georges, Créteil, Valenton et Choisy-le-Roi[1], dans le département du Val-de-Marne, en région Île-de-France.

Il constitue le centre d'un important nœud ferroviaire. À la suite de la fermeture de l'activité de triage, ses installations sont en partie en friche.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le triage est implanté entre les voies de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, depuis le carrefour Pompadour, au nord, jusqu'à la gare de Villeneuve-Saint-Georges, au sud.

Trois voies (V2M, V1bis et V2bis) contournent le triage par l'ouest où s'échelonnent la gare de Créteil-Pompadour, l'ancienne gare de Villeneuve-Prairie et la gare de Villeneuve-Triage. Trois autres voies (V1, V2 et V1M) le contournent par l'est en longeant la route nationale 6 et rejoignent les précédentes à la gare de Villeneuve-Saint-Georges.

En outre, le triage est traversé par la ligne de la grande ceinture de Paris par un pont ferroviaire qui surplombe ses voies.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une partie du site en 1988.

En juin 1994, le triage de Villeneuve-Saint-Georges avait expédié 32 373 wagons[2].

La Compagnie Nouvelle de Conteneurs (CNC Transports) avait installé son point nodal Île-de-France au triage de Villeneuve-Saint-Georges. Celui-ci est fermé le 15 juin 2005 à la suite du recentrage des activités de CNC Transports (devenue Naviland Cargo)[3],[4].

Vue aérienne (2016) de la gare de triage et de son étendue.

À son apogée, la gare employait jusqu'à 600 cheminots. La chute de l'activité Fret de la SNCF a entrainé la fermeture de l'activité de triage en 2006. Subsistent les ateliers de maintenance des TGV, des voitures Corail et des rames de la ligne D du RER et le technicentre.

Le site est également utilisé par la Régie autonome des transports parisiens (RATP) pour y garer du matériel roulant déclassé[5].

Début 2015, le département du Val-de-Marne propose de reconvertir l'ancien triage en plate-forme d'échanges entre le port du Havre et les zones logistiques d'Île-de-France. Le site pourrait également être intégré dans l'autoroute ferroviaire reliant Tarnos à Dourges[6].

Ateliers du RER et de Transilien[modifier | modifier le code]

Les technicentre SNCF de Villeneuve-Saint-Georges est chargé de l'entretien du matériel roulant de ligne R du Transilien et d'une partie de la Ligne D du RER. En 2019, un programme de modernisation de 485 millions d'euros est en cours pour accueillir les nouveaux matériels Regio 2N (ligne R et Etoile de Corbeil) à partir de 2018 et RER NG à partir de 2021[7].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le triage s'étend sur plus de 4 km de long pour 600 mètres de large[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN du triage avec les limites communales, sur geoportail.fr, consultée le 1er janvier 2016.
  2. Marc Lomazzi, « La gare de triage de Woippy », sur raconte-moi-woippy.net, (consulté le 4 septembre 2014).
  3. « CNC, rebaptisée Naviland Cargo, ouvre 66 % de son capital », article Les Échos du 13 octobre 2005.
  4. « Devenir de la Compagnie nouvelle de conteneurs » sur sénat.fr.
  5. « La série du 19/20 - Patrimoine - 4 - La gare de triage de Villeneuve Saint Georges, dans le Val de Marne », sur France 3 - Paris Île-de-France, (consulté le 30 décembre 2015).
  6. « Un contre-projet pour faire revivre la gare de triage », article Le Parisien du 5 janvier 2015.
  7. « Concertation autour de la modernisation », sur transilien.com, (consulté le 14 juillet 2019)
  8. Distances mesurées grâce à Goggle Earth

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]