Beaumont-sur-Grosne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beaumont-sur-Grosne
La prairie sous la cruedepuis la route du Pont des chênes.
La prairie sous la crue
depuis la route du Pont des chênes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Chalon-sur-Saône
Canton Tournus
Intercommunalité Communauté de communes entre Saône et Grosne
Maire
Mandat
Jean-Pierre Bonnot
2014-2020
Code postal 71240
Code commune 71026
Démographie
Population
municipale
344 hab. (2014)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ 55″ nord, 4° 51′ 37″ est
Altitude Min. 175 m – Max. 217 m
Superficie 7,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Grosne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaumont-sur-Grosne

Beaumont-sur-Grosne est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Beaumont-sur-Grosne se situe dans la plaine chalonnaise, à quelques kilomètres de Sennecey-le-Grand.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Ambreuil Saint-Cyr Rose des vents
Laives N
O    Beaumont-sur-Grosne    E
S
Sennecey-le-Grand Saint-Cyr

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1985 juin 1995 Robert Hetzel   instituteur retraité
juin 1995 mars 2008 Jean Pacaud   exploitant agricole retraité
mars 2008 en cours Jean-Pierre Bonnot   ingénieur à la retraite
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 344 habitants, en augmentation de 6,17 % par rapport à 2009 (Saône-et-Loire : 0,19 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
488 457 470 463 460 423 430 443 440
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
476 436 424 426 411 387 362 353 329
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
311 284 262 250 266 233 237 241 213
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
194 201 186 247 257 269 302 333 344
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame-de-l'Assomption, inscrite aux Monuments historiques en 1986, renfermant diverses statues en bois polychrome, une Vierge du XVe siècle, un Christ (qui fut mutilé à la Révolution), une poutre de gloire du XIIe siècle et le cénotaphe de Pierre d'Amoncourt, abbé de La Ferté en 1550[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. « La luxure de Beaumont », article de Claus-Peter Haverkamp paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 157 de mars 2009 (pages 14 à 18).