Art nouveau à Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Édicule d'entrée de la station Porte Dauphine (Hector Guimard, 1900).

Cet article recense les édifices de style Art nouveau à Paris, en France.

Contexte[modifier | modifier le code]

Alfons Mucha - Biscuits Lefèvre-Utile (1896)

Moins réputée que Nancy et son école Art nouveau ou encore Bruxelles et les hôtels de Victor Horta, Paris n'en demeure pas moins une ville riche en réalisations de style Art nouveau. Le terme « Art nouveau » fut d'ailleurs emprunté à un magasin de Samuel Bing ouvert à Paris en 1895 au 19 rue Chauchat.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'Art nouveau est présent à Paris de façons multiples : on le retrouve dans la décoration intérieure de restaurants célèbres (Maxim's ou Lucas-Carton), sur certaines tombes du cimetière du Père-Lachaise, sur certains édicules de métro, en devanture de magasins, sur les affiches de spectacles et les publicités de l'époque. Le style se retrouve également dans l'architecture de nombreuses façades d'immeubles à appartements, maisons et hôtels particuliers dans la plupart des arrondissements de la ville.

Les maîtres d'œuvre de cette architecture Art nouveau à Paris furent nombreux. Les plus connus et les plus prolifiques furent Hector Guimard, concepteur des édicules de métro, du Castel Béranger ou encore de l'Hôtel Mezzara, et Jules Lavirotte, auteur entre autres du Céramic Hôtel. Si Guimard fut très actif dans le 16e arrondissement, Lavirotte, construisit plutôt du côté des 7e et 8e arrondissements. Toutefois, la majorité des architectes à se lancer dans cette voie nouvelle sont mineurs[1].

A Paris, la plupart des architectes produisent des bâtiments qui ne sont pas pleinement Art nouveau, qui mélangent quelques idées du nouveau style sur des formes générales plus classiques ; ainsi Lavirotte ou Charles Plumet qui a pour base des structures du XVIIIe sur lesquelles il greffe des éléments Art nouveau[2]. Plus spécifiquement Art nouveau, et même qui pousse cette nouvelle logique dans une certaine exubérance, il y a Xavier Schoellkopf avec la maison de la chanteuse Yvette Guilbert[2].

Arts graphiques[modifier | modifier le code]

Côté arts graphiques, le Tchèque Alfons Mucha vécut à Paris de 1887 à 1906 et ne peignit quasiment que des femmes sur des affiches à thème ou publicitaires, le plus souvent pour une marque ou pour un spectacle de music-hall parisien.

Réalisations architecturales[modifier | modifier le code]

1er arrondissement[modifier | modifier le code]

La Samaritaine : détail des motifs floraux au-dessus d'une des portes d'entrée.

2e arrondissement[modifier | modifier le code]

3e arrondissement[modifier | modifier le code]

Façade de la bijouterie Fouquet, reconstituée au musée Carnavalet.

4e arrondissement[modifier | modifier le code]

5e arrondissement[modifier | modifier le code]

6e arrondissement[modifier | modifier le code]

7e arrondissement[modifier | modifier le code]

8e arrondissement[modifier | modifier le code]

Façade du Céramic Hôtel, 34 avenue de Wagram (Jules Lavirotte, 1904).

9e arrondissement[modifier | modifier le code]

10e arrondissement[modifier | modifier le code]

11e arrondissement[modifier | modifier le code]

12e arrondissement[modifier | modifier le code]

13e arrondissement[modifier | modifier le code]

14e arrondissement[modifier | modifier le code]

15e arrondissement[modifier | modifier le code]

16e arrondissement[modifier | modifier le code]

Castel Béranger, 14, rue La Fontaine (Hector Guimard, 1895-1898).
Hôtel Mezzara, 60 rue La Fontaine (Hector Guimard, 1910-1911).

17e arrondissement[modifier | modifier le code]


18e arrondissement[modifier | modifier le code]

19e arrondissement[modifier | modifier le code]

20e arrondissement[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alastair Duncan, Art nouveau, Thames & Hudson, (1re éd. 1984), 216 p. (ISBN 2-87811-182-6)
  • Gabriele Fahr-Becker (trad. Annie Berthold, France Varry, Danièle Hirsch, ISBN de l'édition originale allemande : 3-8331-1042-2), L'Art nouveau [« Jugendstil »], Potsdam, Ullmann, , 424 p. (ISBN 978-3-8480-0857-5)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Duncan 2000, p. 42.
  2. a et b Duncan 2000, p. 40.
  3. « Grands magasins de la Samaritaine », notice no PA00086005, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Ancien restaurant Rougeot, actuellement Bistrot de la Gare », notice no PA00088659, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Ancien grand Bouillon Chartier », notice no PA00088667, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Hôtel Lutétia », notice no PA75060007, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Immeuble », notice no PA00088620, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Ancien bouillon Chartier, actuellement restaurant Le Vagenende », notice no PA00088661, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Le Petit Zinc, un bistrot au décor Art Nouveau », parismamanetmoi.com, (consulté le 12 décembre 2014)
  10. « Immeuble », notice no PA00088766, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Immeuble », notice no PA00088782, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Immeuble de la Société théosophique », notice no PA75070001, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Ancien commerce d'alimentation », notice no PA00088681, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Art nouveau : les autres architectes », parisontheme.blogspot.fr, (consulté le 20 juillet 2015)
  15. « Boulangerie », notice no PA00088805, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Céramic Hôtel », notice no PA00088808, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Immeuble », notice no PA00088898, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Immeuble », notice no PA00088852, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. « Café-Bar Le Carrefour », notice no PA00086528, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. « immeuble », notice no PA00086538, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. « Immeuble », notice no PA00086641, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. « Immeuble », notice no PA75170004, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. « Immeuble », notice no PA75170002, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. « http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00086740 », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 17 avril 2017)
  25. « Devanture », notice no PA00086778, base Mérimée, ministère français de la Culture