Rue Vaneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
7e arrt
Rue Vaneau
Aspect de la rue Vaneau.
Aspect de la rue Vaneau.
Situation
Arrondissement 7e
Quartier Invalides
Début 59 bis, rue de Varenne
Fin 46 rue de Sèvres
Morphologie
Longueur 732 m
Largeur 15 m
Géocodification
Ville de Paris 9645
DGI 9588

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Vaneau
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Vaneau est une voie située dans le quartier des Invalides du 7e arrondissement de Paris.

Description[modifier | modifier le code]

Parallèle à la rue Barbet-de-Jouy et au boulevard des Invalides, elle se situe dans le prolongement de la rue de Bellechasse. La rue Vaneau commence 59 bis rue de Varenne et se termine 46 rue de Sèvres.

Historique[modifier | modifier le code]

Rue Vaneau ; en arrière-plan le haut de la tour Montparnasse.

La rue a été ouverte en 1826 entre les rues de Varenne et de Babylone sous le nom de rue Mademoiselle puis de rue de Leude puis enfin de rue Vaneau à partir de 1830 en souvenir de Louis Vaneau, polytechnicien (Promotion X1829) mort le 29 juillet 1830 en chargeant au devant du peuple lors de la prise de la caserne de Babylone, occupée par les gardes suisses[1].

Elle est prolongée en 1850 entre les rues de Babylone et de Sèvres, par la réunion de trois rues situées dans le prolongement les unes des autres : la rue Mademoiselle, la Petite rue Mademoiselle - entre les rues de Babylone et Oudinot[2] -, et la rue des Brodeurs[3] - entre les rues Oudinot et de Sèvres.


Sites particuliers[modifier | modifier le code]

Nicolas-Toussaint Charlet Jean-Louis Curtis Désiré Dalloz Alfred de Falloux Suzanne Flon Matthieu Galey Jean Daniel Julien Green G. Lenotre Christian Pineau Ernest Renan Maxime Rodinson Thérésa Cabarrus Marcel Schwob Marguerite Moreno Jorge Chaminé

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire historique des rues de Paris, Jacques Hillairet, éditions de Minuit, p.595
  2. Cette rue ouverte en 1720 faisait partie, à l'origine, de la rue des Brodeurs, également appelée rue de Brodeval
  3. Cette rue est appelée, en 1642, rue de Brodeval.