Cadet (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cadet.

Cadet
Les quais avec leur décoration thématique sur le drapeau des États-Unis avec, en arrière-plan, la station Poissonnière aperçue au bout du tunnel.
Les quais avec leur décoration thématique sur le drapeau des États-Unis avec, en arrière-plan, la station Poissonnière aperçue au bout du tunnel.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 9e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 34″ nord, 2° 20′ 42″ est

Géolocalisation sur la carte : 9e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 9e arrondissement de Paris)
Cadet

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Cadet
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Longueur 75 m
Zone 1
Transit annuel 3 289 639 voyageurs (2016)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 2103
Ligne(s) (7)
Correspondances
Bus RATP (BUS) RATP 26 32 42 43 48 85
(7)

Cadet est une station de la ligne 7 du métro de Paris, située dans le 9e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée sous la rue La Fayette, à l'est de l'intersection avec la rue Cadet.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne 7 reliant Opéra à Porte de la Villette.

Elle doit sa dénomination à la rue Cadet, laquelle s’appelait au XVIIe siècle « rue de la Voirie », du fait d’un dépôt d’immondices favorables aux cultures maraîchères qui s'y développaient. L'origine du nom actuel de cette rue proviendrait des frères Cadet, Jacques et Jean, qui étaient, dès le règne de Charles IX, maîtres jardiniers[1]. Ils employaient les dépôts d'ordures de la voirie en tant qu'engrais afin de fertiliser le sol où poussaient leurs légumes, qu'ils vendaient ensuite aux restaurants. Au XIXe siècle, la voie traversait un ancien clos appartenant à M. Cadet de Chambine, qui fut maire de Montmorency sous la Seconde Restauration et propriétaire des terrains sur lesquels se trouvait l'ancien chemin auquel correspond la rue actuelle[1],[2].

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station ont été rénovés le 28 mai 2003[3].

En 2016, selon les estimations de la RATP, la fréquentation annuelle de la station est de 3 289 639 voyageurs, ce qui la place à la 161e position des stations de métro pour sa fréquentation[4].

Le , la moitié des plaques nominatives sur les quais de la station sont remplacées par la RATP pour faire un poisson d'avril le temps d'une journée, comme dans douze autres stations[5]. Cadet est humoristiquement renommée « Rousselle » en référence à Cadet Rousselle.

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose d'un unique accès débouchant sur la placette à l'angle formé par les rues La Fayette et Cadet. Constitué d'un escalier fixe, il est orné d'un édicule Guimard, lequel fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par l'arrêté du [6].

Dans le couloir d'accès au quai en direction de La Courneuve - 8 Mai 1945 est installée depuis 1982 une mosaïque de l'artiste français Hervé Mathieu-Bachelot : Lumière en éclats.

Quais[modifier | modifier le code]

Cadet est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est culturelle et reprend les couleurs du drapeau des États-Unis, du fait de son implantation sous la rue La Fayette qui rend hommage au général ayant combattu aux côtés des Américains dans leur guerre d'indépendance[7]. Ainsi les carreaux en céramique blancs, bleus et rouges sont plats et recouvrent les piédroits, la voûte et les tympans. Les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, les cadres publicitaires sont métalliques et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les sièges, de style « Motte », sont des mêmes teintes que le carrelage.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 26, 32, 42, 43, 48 et 85 du réseau de bus RATP.

À proximité[modifier | modifier le code]

La rue abrite le siège du Grand Orient de France à l'intérieur duquel se situe le Musée de la franc-maçonnerie. Parmi les neuf synagogues toutes proches (dans les 500 mètres du Grand Orient de France), la plus connue, de stricte observance ashkénaze, est la synagogue Adas Yereim, au 10, rue Cadet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Chronique sur la rue Cadet », www.paris-pittoresque.com (consulté le 22 novembre 2018).
  2. Charles Lefeuve, Histoire de Paris, rue par rue, maison par maison, tome III.
  3. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 22 avril 2019)
  4. « Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2016 – Métro CADET », sur data.ratp.fr (consulté le 20 mai 2018).
  5. « En images. Poisson d'avril : la RATP rebaptise ses stations », sur leparisien.fr (consulté le 20 mai 2018).
  6. « Métropolitain, station Cadet », notice no PA00088991, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  7. « L'histoire de la ligne 7 du métro parisien », sur A Nous Paris, (consulté le 24 avril 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]