Daumesnil (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daumesnil.

Daumesnil
Félix Éboué
Accès principal à la station, place Félix Éboué.
Accès principal à la station, place Félix Éboué.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 12e
Coordonnées
géographiques
48° 50′ 23″ nord, 2° 23′ 45″ est

Géolocalisation sur la carte : 12e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 12e arrondissement de Paris)
Daumesnil Félix Éboué

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Daumesnil Félix Éboué
Caractéristiques
Voies 4
Quais 4
Zone 1
Transit annuel 5 195 589 voyageurs (2013)
Historique
Mise en service (6)
(8)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 13-11
Ligne(s) (6)(8)
Correspondances
Bus (BUS) RATP 29 46 64 71
(6)
(8)

Daumesnil est une station des lignes 6 et 8 du métro de Paris, située dans le 12e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée sous la place Félix-Éboué, les quais étant établis :

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne 6 entre Place d'Italie et Nation.

Le nom de la station vient de son implantation sous l'ancienne place Daumesnil telle que celle-ci était alors dénommée[1], en hommage au général Pierre Daumesnil (1776-1832) qui perdit une jambe à Wagram. En 1814, il refusa de livrer aux Russes le château de Vincennes dont il était le gouverneur, déclarant : « Je rendrai Vincennes quand on me rendra ma jambe ». En 1830, une nouvelle fois, il refusa de livrer, cette fois à la foule, les ministres de Charles X détenus à Vincennes.

Le le , la station de la ligne 8 est ouverte à son tour avec l'inauguration de son prolongement depuis Richelieu - Drouot jusqu'à Porte de Charenton.

Elle porte comme sous-titre Félix Éboué à la suite du changement de nom de la place Daumesnil, rebaptisée le en l'honneur de l’administrateur colonial et homme politique français Félix Éboué (1884-1944), gouverneur de la Guadeloupe en 1936, puis du Tchad en 1938. Il fut l’un des tout premiers à se rallier aux Forces françaises libres (FFL) du général de Gaulle en août 1940, et fut nommé gouverneur général de l’Afrique-Équatoriale française (AEF).

Comme un tiers des stations du réseau entre 1974 et 1984, les quais des deux lignes sont modernisés en style « Andreu-Motte », en l'occurrence de couleur rouge sur la ligne 6 et bleu pour la ligne 8. Dans le cadre du programme « Un métro + beau » de la RATP, les couloirs ont été rénovés le 29 juin 2014[2].

En 2011, 5 435 445 voyageurs sont entrés à cette station[3]. Elle a vu entrer 5 195 589 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 78e position des stations de métro pour sa fréquentation[4].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose de quatre accès :

  • l'accès 1 « place Félix-Éboué », constitué d'un escalier fixe doublé d'un escalier mécanique montant et orné d'un candélabre Dervaux, débouchant au sud de cette place au droit du no 6 ;
  • l'accès 2 « rue Claude-Decaen », constitué d'un escalier fixe également agrémenté d'un mât Dervaux, se trouvant au sud-est de la place face au no 100 de la rue Claude-Decaen ;
  • l'accès 3 « avenue Daumesnil », constitué d'un escalier fixe doublé d'un escalier mécanique montant, décorés d'un édicule Guimard classé monument historique (arrêté du 12 février 2016)[5] et d'un totem Dervaux, se situant à l'angle formé par le boulevard de Reuilly et l'avenue Daumesnil face au no 199 de cette dernière ;
  • l'accès 4 « rue de Reuilly », constitué d'un escalier fixe, débouchant au droit du no 118 de cette rue.

Quais[modifier | modifier le code]

Les quais des deux lignes sont de configuration standard : au nombre de deux par point d'arrêt, ils sont séparés par les voies du métro situées au centre et la voûte est elliptique.

Ils sont aménagés dans le style « Andreu-Motte » dans les deux cas : ceux de la ligne 6 possèdent une rampe lumineuse rouge, des banquettes et débouchés des couloirs en carrelage plat de même teinte et des sièges « Motte » rouges, tandis que ceux de la ligne 8 possèdent les mêmes composants en bleu, les carreaux plats de couleur recouvrant les tympans en supplément. Cette décoration est mariée avec le carrelage blanc biseauté pour les deux lignes ; en revanche, celui-ci est appliqué aux piédroits et aux tympans sur la ligne 6, la voûte étant enduite et peinte en blanc, tandis qu'il recouvre les piédroits et la voûte sur la ligne 8. En outre, le nom de la station, inscrit sur des plaques émaillées, est en police de caractères Parisine pour la ligne 6 et en lettres capitales pour la ligne 8. Les cadres publicitaires sont respectivement métalliques et en céramique de couleur miel.

Les quais de la ligne 8 sont parmi les rares à présenter encore le style « Andreu-Motte » dans son intégralité. C'est également le cas de ceux de la ligne 6, si l'on exclut le tympan (dont le traitement avec des carreaux plats de couleur n'était pas systématique), traité de façon classique en carreaux blancs biseautés, et la typographie Parisine des plaques nominatives.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 29, 46, 64 et 71 du réseau de bus RATP.

À proximité[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de la place Félix-Éboué, sur la nomenclature des voies de Paris, consultée le .
  2. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 9 novembre 2019)
  3. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 29 octobre 2013).
  4. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  5. « Métropolitain, station Daumesnil », notice no PA00086576, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]