Rue Campagne-Première

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
14e arrt
Rue Campagne-Première
Vue de la rue depuis le boulevard du Montparnasse.
Vue de la rue depuis le boulevard du Montparnasse.
Situation
Arrondissement 14e
Quartier Quartier du Montparnasse
Début no 146 boulevard du Montparnasse
Fin no 237 boulevard Raspail
Morphologie
Longueur 266 m
Largeur 12 m
Historique
Création XVIIIe siècle
Dénomination 1797
Ancien nom ruelle du Montparnasse
Géocodification
Ville de Paris 1463
DGI 1471

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Campagne-Première
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Campagne-Première est une voie située dans le quartier du Montparnasse du 14e arrondissement de Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue Campagne-Première est située entre le boulevard du Montparnasse et le boulevard Raspail. Ancien chemin dénommé au XVIIIe siècle ruelle du Montparnasse, elle est réellement créée en 1797 et nommée ainsi par le général révolutionnaire Alexandre Camille Taponnier, propriétaire de terrains alentour, qui voulait évoquer sa première campagne militaire, la bataille de Wissembourg en 1793[réf. souhaitée].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Cette rue est également célèbre grâce au film de Jean-Luc Godard, À bout de souffle (1960). C'est au bout de cette rue, après une longue course depuis le no 11, que le héros blessé, Michel Poiccard, incarné par Jean-Paul Belmondo, s'écroule avant de mourir[5]; le pavage spécifique qu'on y voit a disparu lors de la réfection de 1999.

Accès[modifier | modifier le code]

La rue est desservie par les stations de métro :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Collectif, Étrangers célèbres et anonymes du 14e arrondissement , Mairie du 14e, octobre 2011, p.8.
  2. « Après quoi, ils allèrent s'installer 5 rue Campagne-Première, au cœur de Montparnasse, dans un grand atelier sans confort, dont la loggia-chambre à coucher s'ouvrait par-derrière sur le jardin d'un couvent » - Georges Sadoul (collection « Poètes d'Aujourd'hui » no 1591967, éditions Pierre Seghers, p. 9).
  3. terredecrivains.com, Louis Aragon et Elsa Triolet. Une plaque est apposée sur l'immeuble.
  4. a et b D'après la plaque apposée sur l'immeuble.
  5. Article paru en janvier 2013 sur le site [www.parisfaitsoncinema.com Paris Fait Son Cinéma] / Anne-Charlotte de Langhe et Aude Vernuccio, « Le cinoche à la trace », Le Figaroscope, 10 au 16 avril 2013, p.6.