Châtelet (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtelet.

Châtelet
Édicule Guimard de la stationsur la place Sainte-Opportune.
Édicule Guimard de la station
sur la place Sainte-Opportune.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 1er, 4e
Coordonnées
géographiques
48° 51′ 31″ nord, 2° 20′ 50″ est

Géolocalisation sur la carte : 4e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 4e arrondissement de Paris)
Châtelet

Géolocalisation sur la carte : 1er arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 1er arrondissement de Paris)
Châtelet

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Châtelet
Caractéristiques
Voies 11
Quais 10
Longueur (1), (4), (7) : 90 m
(11) : 75 m
(14) : 120 m
Zone 1
Transit annuel 13 929 657 (2013)
Historique
Mise en service (1)
(4)
(7)
(11)
(14)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 0108
Ligne(s) (1)(4)(7)(11)(14)
Correspondances
RER (RER)(A)(B)(D) (Châtelet - Les Halles)
Bus RATP (BUS) RATP 21 38 47 58 67 69

70 72 74 75 76 85 96

Noctilien (N) N11 NOCTILIEN.png N12 NOCTILIEN.png N13 NOCTILIEN.png N14 NOCTILIEN.png N15 NOCTILIEN.png N16 NOCTILIEN.png

N21 NOCTILIEN.png N22 NOCTILIEN.png N23 NOCTILIEN.png N24 NOCTILIEN.png N122 NOCTILIEN.png

N144 NOCTILIEN.png N145 NOCTILIEN.png

(1)
(4)
(7)
(11)
(14)

Châtelet est une station des lignes 1, 4, 7, 11 et 14 du métro de Paris, située à cheval sur les 1er et 4e arrondissements de Paris.

Avec la station République, elle est une des deux stations du réseau à être desservie par cinq lignes de métro. Du fait de sa position au cœur de Paris, elle constitue le centre névralgique du métro parisien.

Situation[modifier | modifier le code]

Agencement souterrain des différentes lignes de métro et RER de Châtelet - Les Halles.

La station comprend deux parties reliées entre elles par un long couloir équipé de deux tapis roulants.

Ils desservent sous la place du Châtelet :

Plus au nord, ils desservent :

La station est reliée, depuis la partie nord, par un autre couloir comprenant trois tapis roulants, à la gare RER de Châtelet - Les Halles et, par l'intermédiaire de celle-ci, à la station de métro Les Halles de la ligne 4.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mises en service[modifier | modifier le code]

La station Châtelet est ouverte le 6 août 1900, soit plus de deux semaines après la mise en service du premier tronçon de la ligne 1 entre Porte de Vincennes et Porte Maillot. Jusqu'alors, les trains la traversaient sans y marquer l'arrêt.

Le 21 avril 1908, la station de la ligne 4 est ouverte avec l'inauguration de son premier tronçon sur la rive droite de la Seine, dont elle constitue provisoirement le terminus sud depuis Porte de Clignancourt jusqu'au 9 janvier 1910, date d'achèvement de la double traversée sous-fluviale, permettant aux rames de poursuivre à travers la rive gauche du fleuve jusqu'à Porte d'Orléans.

Le 16 avril 1926 la station de la ligne 7 est ouverte à son tour avec la mise en service de son prolongement depuis Palais Royal (aujourd'hui Palais Royal - Musée du Louvre) jusqu'à Pont Marie. Initialement conçue en tant que station indépendante, sous le nom de Pont Notre-Dame, elle devient Pont Notre-Dame - Pont au Change le 1er novembre de la même année. Le 15 avril 1934 elle fusionne avec la station des lignes 1 et 4 par la création d'un long couloir de correspondance ; à cette occasion, elle reprend leur dénomination de Châtelet, le patronyme de de Pont au Change subsistant toutefois en sous-titre sur la faïence des quais.

Le 28 avril 1935 la station de la ligne 11 est inaugurée en tant que terminus occidental de son premier tronçon, depuis Porte des Lilas. Elle porte comme sous-titre Avenue Victoria jusqu'en 2018.

Enfin, le 15 octobre 1998, la station de la ligne 14 est ouverte à son tour à l'occasion de l'inauguration de son premier tronçon entre Madeleine et Bibliothèque François-Mitterrand. Depuis cette date, la station est la seconde du réseau à détenir le record du plus grand nombre de correspondances, cinq, à égalité avec République (desservie par les lignes 3, 5, 8, 9 et 11).

Origine des noms[modifier | modifier le code]

La station tire sa dénomination principale de sa proximité avec la place du Châtelet, laquelle est aménagée à l'emplacement du Grand Châtelet, ancienne forteresse qui servit de prison et de tribunal sous l'Ancien Régime, avant d'être démolie en 1802 au cours du règne de Napoléon Ier.

La station de la ligne 7 doit son nom initial de Pont Notre-Dame et son sous-titre actuel de Pont au Change à sa proximité avec les ponts en question, étant établie directement sous le quai de Gesvres sur la rive droite de la Seine. Le premier est ainsi nommé parce qu'il conduit à l'Île de la Cité sur laquelle est bâtie la cathédrale Notre-Dame de Paris, tandis que le second (conduisant à la même île) tient son nom des changeurs et orfèvres qui s'établirent dessus sur ordonnance de Louis VII.

Le sous-titre d'Avenue Victoria, attribué au seul terminus de la ligne 11 avant de disparaître en 2018, provient de l'avenue Victoria sous laquelle les quais sont établis. Celle-ci est ainsi baptisée en souvenir de la réception de la reine d'Angleterre Victoria à l'Hôtel de Ville de Paris le 23 août 1855.

Modernisations[modifier | modifier le code]

À l'occasion de l'ouverture le 9 décembre 1977 de la gare de Châtelet - Les Halles et du couloir de correspondance la reliant à cette dernière, la station est partiellement modernisée avec la pose de petits carreaux en céramique plats fins, jaune orangé et blancs, dans les couloirs de correspondance de sa partie nord. La même année, une fresque de l'artiste français Hervé Mathieu-Bachelot, intitulée En rouge et en blanc, est installée sur un piédroit non loin des principaux accès à la ligne 4. En 1985, le couloir reliant les parties nord et sud de la station, équipé de deux trottoirs roulant, reçoit également deux mosaïques identiques de ce même artiste : Obliques enrubannées (réalisée avec André Ropion).

Des années 1970 aux années 1980, l'ensemble des points d'arrêt sont aménagés en style « Andreu-Motte », en jaune pour la ligne 1, rouge sur la ligne 4, vert pour la ligne 7 et bleu sur la ligne 11.

Dans le cadre de l'automatisation de la ligne 1, sa station a été rénovée en 2009, perdant alors sa décoration « Motte » jaune. Ses quais ont été rehaussés au cours du week-end des 7 et 8 mars 2009[1] afin de recevoir des portes palières, lesquelles ont été installées en novembre 2010.

À partir de 2014 jusqu'au 15 février 2016. l'ensemble des couloirs de correspondance, hormis ceux donnant accès à la ligne 14, sont modernisés dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP[2]. La station est depuis lors divisée en deux secteurs distincts dénommés Secteur Rivoli et Secteur Seine, se distinguant chacun par un symbole représenté en relief sur les frises en céramique au-dessus du carrelage blanc biseauté : celles du premier, de couleur bronze, possèdent des motifs suggérant les alignements d'immeubles de la rue de Rivoli, tandis que celles du second, de couleur bleu ciel, sont ornées de vagues rappelant la Seine. En outre, la gare du RER est également désignée Secteur Forum. Dans certains couloirs, les carreaux en céramiques blancs biseautés ont pour la première fois des dimensions mesurant le double de celles du format classique, de façon similaire aux carreaux de la station Porte d'Orléans sur la ligne 4, et qui seront par la suite déployés à la station Basilique de Saint-Denis sur la ligne 13 (en 2018). Le nom du Secteur Seine est également rajouté en 2018 sur de nouvelles plaques nominatives pour les quais de la ligne 11, lesquels perdent alors leur sous-titre Avenue Victoria.

La rénovation du couloir de correspondance reliant le Secteur Rivoli au Secteur Seine est achevée plus tardivement, début 2017. Elle comprend notamment le remplacement des trottoirs roulants, dorénavant raccourcis, ainsi que la mise en place de panneaux muraux destinés à recevoir des fresques événementielles et d'un dispositif d'éclairage spécifique, dont la teinte jongle entre le blanc froid, le blanc chaud et la couleur ambre. La double mosaïque n'est dorénavant plus visible.

Dans le cadre de l'automatisation de la ligne 4, son point d'arrêt est en cours de modernisation depuis le second semestre 2016, perdant alors son style « Motte » rouge. Ses quais ont été rehaussés du 27 novembre 2017 au 30 mars 2018.

Dans le cadre du prolongement de la ligne 11 jusqu'à Rosny-Bois-Perrier, son terminus subit d'important travaux de génie civil du 15 mars au 16 décembre 2019, afin de l'adapter au passage à de nouvelles rames à 5 voitures (contre quatre actuellement) à terme, le tiroir de retournement en l'état ne permettant pas de les accueillir. De ce fait, le terminus occidental de la ligne 11 est reporté à la station voisine Hôtel de Ville.

Dans le courant du premier semestre 2019, les quais de la ligne 7 se voient retirer leurs banquettes maçonnées de style « Motte » en carrelage vert, de même que les sièges « coque » caractéristiques dont elles étaient surmontées jusqu'alors.

Fréquentation[modifier | modifier le code]

En 2009, elle était la huitième station la plus fréquentée du réseau, avec 14,4 millions d'entrants directs[3]. En 2011, 14 440 964 voyageurs sont entrés à cette station[4]. Il en a été comptabilisé 13 929 657 en 2013, ce qui la place à la 10e position des stations de métro pour sa fréquentation[5].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station possède plusieurs bouches de métro :

Quais[modifier | modifier le code]

Toutes les lignes à l'exception de la ligne 11 possèdent des stations de configuration standard, à deux quais encadrant deux voies sous une voûte elliptique.

Les quais de la ligne 1 sont décorés de carreaux blancs et plats en céramiques qui recouvrent la voûte et le tympan. L'éclairage est de type « Gaudin » typique du renouveau du métro des années 2000 et les quais sont équipés de portes palières. Les cadres publicitaires sont métalliques et les piédroits sont équipés de panneaux en bois couronnés par le nom de la station retro-éclairé écrit en police Parisine.

Les quais de la ligne 4 étaient autrefois décorés dans le style « Andreu-Motte » de couleur rouge avec des carreaux plats. Dans le cadre de l'automatisation de la ligne, les quais sont actuellement décarrossés pour rénovation.

Les quais de la ligne 7 sont décorés dans le style « Andreu-Motte » de couleur vert pomme, associé à la décoration d'origine de la CMP, caractérisée par des carreaux blancs biseautés, des cadres publicitaires en faïence couleur miel. Le nom de la station est complété de son ancienne appellation, (Pont au Change), également écrit en faïence. La sortie située côté Ivry/Villejuif possède une passerelle franchissant les voies.

La station de la ligne 11 est particulièreː elle possède deux quais encadrant deux voies ainsi qu'une troisième voie côté sud, du fait de son rôle de terminus. Elle est décorée dans le style « Andreu-Motte » de couleur bleue. Le nom de la station est indiqué sur des plaques émaillées. En 2018, celles-ci ont été renouvelées passant d'une police de caractère en lettres capitales à la police Parisine, mais en perdant l'ancien sous-titre Avenue Victoria.

La station de la ligne 14 possède les aménagements propres à cette ligne avec une décoration sobre et moderne mêlant le bois et le béton. Elle possède une voûte monumentale et les quais sont équipés de portes palières.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 21, 38, 47, 58, 67, 69, 70, 72, 74, 75, 76, 85 et 96 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N11, N12, N13, N14, N15, N16, N21, N22, N23, N24, N122, N144 et N145 du réseau de bus Noctilien.

À proximité[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Le nom de la station de métro se retrouve dans l'album Métro Châtelet direction Cassiopée de la série de bande dessinée Valérian et Laureline.

La station est évoquée dans la chanson Ce Petit Blouson En Daim du groupe Stupeflip, issue de leur album The Hypnoflip Invasion paru en 2011.

Dans l'épisode 53 de la série Bref. l'acteur Lorànt Deutsch fait un caméo dans son propre rôle. Alors que « Je » lui raconte avoir eu des problèmes dans les transports à la station Châtelet, celui-ci l'interrompt pour lui expliquer l'étymologie du nom de la station. Cela constitue une référence humoristique à son livre Métronome, qui relate des anecdotes sur l'histoire de Paris à partir des stations de métro.

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Actualités RATP, www.ratp.fr.
  2. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 9 mai 2019)
  3. [PDF] Bilan des déplacements à Paris en 2009 (cf. Les transports en commun, p. 5), sur www.paris.fr (consulté le 9 octobre 2011).
  4. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 21 juin 2013).
  5. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]