Temple (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Temple
Image illustrative de l’article Temple (métro de Paris)
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 3e
Coordonnées
géographiques
48° 51′ 59″ nord, 2° 21′ 38″ est
Géolocalisation sur la carte : 3e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 3e arrondissement de Paris)
Temple
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Temple
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 1
Transit annuel 1 207 453 (2013)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 08-06
Ligne(s) (3)
Correspondances
Bus RATP (BUS) RATP 20 75
Noctilien (N) N12 NOCTILIEN.png N23 NOCTILIEN.png
(3)

Temple est une station de la ligne 3 du métro de Paris, située dans le 3e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée sous la rue de Turbigo à son débouché sur la rue du Temple, au niveau de la place Élisabeth-Dmitrieff. Orientée selon un axe nord-est/sud-ouest, elle s'intercale entre les stations Arts et Métiers et République, cette dernière lui étant géographiquement très proche.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne 3 entre Avenue de Villiers (aujourd'hui Villiers) et Père Lachaise.

Elle doit sa dénomination à sa proximité avec la rue du Temple, dont le nom rappelle la présence ancienne de la maison du Temple, aujourd'hui démolie, qui était située à l'emplacement du square du Temple et des rues au nord de celui-ci.

Temple est par ailleurs l'un des deux patronymes partagés par des stations des réseaux de Londres et Paris, avec Saint-Paul sur la ligne 1. La station Temple du métro de Londres se trouve sur les lignes Circle et District, entre les stations Embankment et Blackfriars. Comme son homonyme parisienne, elle tient son nom des Templiers.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, l'ensemble de la station a été rénovée le [1].

En 2011, 1 268 036 voyageurs sont entrés à cette station[2]. Elle a vu entrer 1 207 453 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 287e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[3],[4].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Entrée de la station.

La station dispose d'un unique accès intitulé « Place Élisabeth-Dmitrieff », débouchant sur ladite place formée par l'angle des rues du Temple et de Turbigo (baptisée en l’honneur d’Élisabeth Dmitrieff le à l'occasion de la Journée internationale des femmes). Constitué d'un escalier fixe, il est orné d'un édicule Guimard, lequel fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques par l'arrêté du [5].

Entre la salle de distribution et les couloirs d'accès aux quais est installée depuis 1982 une mosaïque de l'artiste français Hervé Mathieu-Bachelot : Couleur en masses.

Quais[modifier | modifier le code]

Temple est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations de métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blanc biseautés recouvrent les piédroits, la voûte, les tympans et les débouchés des couloirs. Les cadres publicitaires sont en céramique blanche et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les quais sont équipés de bancs en lattes de bois.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 20 et 75 du réseau de bus RATP et, la nuit, par les lignes N12 et N23 du réseau Noctilien.

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 27 octobre 2019).
  2. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 5 novembre 2012).
  3. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  4. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2013.
  5. Notice no PA00086118, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]