Avenue Raymond-Poincaré (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avenue Raymond-Poincaré.

16e arrt
Avenue Raymond-Poincaré
image illustrative de l’article Avenue Raymond-Poincaré (Paris)
Avenue Raymond-Poincaré vue de la place Victor-Hugo.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Porte-Dauphine
Chaillot
Début Place du Trocadéro-et-du-11-Novembre
Fin 39, avenue Foch
Morphologie
Longueur 950 m
Largeur 23,5 m
Historique
Dénomination 1936
Ancien nom Route départementale 9
Avenue Saint-Denis
Avenue de Malakoff
Géocodification
Ville de Paris 8065
DGI 8059

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue Raymond-Poincaré
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L'avenue Raymond-Poincaré est une voie du 16e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Raymond Poincaré.

L'avenue Raymond-Poincaré est une voie publique située dans le 16e arrondissement de Paris. Elle débute place du Trocadéro-et-du-11-Novembre et se termine au 39, avenue Foch.

Elle est longue de 950 mètres et large de 23,50 mètres.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle doit son nom à Raymond Poincaré (1860-1934), ancien président de la République française.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1839, l'avenue fait partie de la « route départementale 9 » puis est dénommée « avenue Saint-Denis », située sur l'ancienne commune de Passy.

Classée dans la voirie parisienne en vertu du décret du 23 mai 1863, elle est nommée « avenue de Malakoff », d'après la bataille du même nom par un décret du 24 août 1864, avant de prendre par un arrêté du 27 juillet 1936 son nom actuel.

Le , en marge d'une fête organisée place du Trocadéro par le PSG, des magasins de l'avenue sont vandalisés par plusieurs dizaines de casseurs.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Plaque commémorative apposée sur l'immeuble.
  2. « Ancien hôtel Pauilhac », base Mérimée, www.culture.gouv.fr.
  3. « Les belles adresses des Ben Ali », Le Monde, 1er février 2011, www.lemonde.fr.
  4. Protections patrimoniales, 16e arrondissement, Ville de Paris, Règlement du PLU, tome 2, annexe VI, p. 370 à 432.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]