Hôtel de Ville (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hôtel de Ville
Les quais de la ligne 1 en 2008.
Les quais de la ligne 1 en 2008.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 4e
Coordonnées
géographiques
48° 51′ 24″ nord, 2° 21′ 05″ est

Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 4
Quais 4
Nombre d'accès 7
Accessibilité Non
Zone 1 (tarification Île-de-France)
Transit annuel 7,2 millions de voyageurs (2021)
Historique
Mise en service 19 juillet 1900 (1)
28 avril 1935 (11)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code(s) de la station 0115
Ligne(s) (M)(1)(11)
Correspondances
Bus (BUS)RATP3867697072747696
Noctilien (BUS)NoctilienN11N16
(1)
(11)

Hôtel de Ville est une station des lignes 1 et 11 du métro de Paris, située dans le 4e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est implantée aux abords de la place de l'Hôtel-de-Ville, les quais étant établis :

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne 1 entre Porte de Vincennes et Porte Maillot.

Plaque commémorative du cinquantenaire de la grève des 3 000 agents de la Compagnie du Métropolitain de Paris le et de leur défilé entre Saint-Paul et Hôtel de Ville à Paris (Libération de Paris).
Armoiries de Paris sur un mur de la station.

Elle doit sa dénomination à sa proximité avec l'hôtel de ville de Paris, lequel héberge les institutions municipales de Paris depuis 1357, ainsi qu'avec la place éponyme.

Le , la station de la ligne 11 est ouverte à son tour à l'occasion de l'inauguration de son premier tronçon entre Châtelet et Porte des Lilas.

Dans le courant de la même décennie, les quais de la ligne 1 sont allongés à 105 mètres par une couverture en béton armé, ceci afin d'accueillir d'hypothétiques trains de sept voitures, projet qui finalement ne se concrétisa pas.

Comme un tiers des stations du réseau entre 1974 et 1984, les quais de la ligne 1 ont été modernisés par l'adoption du style décoratif « Andreu-Motte », mais selon une déclinaison spécifique s'accompagnant d'un aménagement culturel sur le thème de la Ville de Paris, faisant disparaître les faïences biseautées d'origine au profit de carreaux blancs plats aux dimensions variées.

Depuis 1994, à proximité de l'accès aux quais de la ligne 1, une plaque marque le cinquantenaire de la grève des 3 000 agents de la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris le .

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station ainsi que l'éclairage des quais de la ligne 11 ont été rénovés en 2005[1].

Dans le cadre de l'automatisation de la ligne 1, ses quais sont rehaussés durant le week-end des 21 et [2] afin de recevoir des portes palières, lesquelles ont été installées en .

Du au , les quais de la ligne 11 sont rehaussés à leur tour puis carrelés afin de permettre l'arrivée du nouveau matériel MP 14 dans le cadre de son prolongement jusqu'à Rosny - Bois-Perrier, nécessitant leur fermeture au public pendant toute la durée des travaux. Du au , la station joue provisoirement le rôle de terminus occidental en raison de la fermeture durant 9 mois du terminus de Châtelet, lequel était inadapté en l'état au passage aux rames à cinq voitures (contre quatre actuellement) à venir. Les trains arrivent et repartent ainsi du quai occidental, habituellement desservi par les circulations à destination de Châtelet, la voie du sens opposé étant alors inutilisée temporairement.

Selon les estimations de la RATP, la station a vu entrer 12,3 millions de voyageurs en 2019, ce qui la place à la 11e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[3],[4]. En 2020, avec la crise du Covid-19, son trafic annuel tombe à 5 673 100 voyageurs, la reléguant alors au 13e rang[5], avant de remonter progressivement en 2021 avec 7 251 729 entrants comptabilisés, ce qui la maintient toutefois à la 13e position des stations du réseau pour sa fréquentation cette année-là[6].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station dispose de sept accès :

Quais[modifier | modifier le code]

Les quais des deux lignes sont de configuration standard : au nombre de deux par point d'arrêt, ils sont séparés par les voies du métro situées au centre.

Rame MP 89 sur la ligne 1.
Quais de la ligne 11.

La station de la ligne 1 est établie à fleur de sol : le plafond est constitué d'un tablier métallique, dont les poutres, peintes en blanc pour la plupart, sont supportées par des piédroits verticaux. Toutefois, l'extension occidentale de la station réalisée dans les années 1930 pour un hypothétique passage de la ligne aux rames à sept voitures (finalement abandonné) possède un plafond en béton armé, également peint en blanc. Une fresque rassemblant l'ensemble des descriptifs culturels est présentée sur ceux-ci. Elle est régulièrement remplacée par des fresques thématiques ou d'actualité. Cet aménagement culturel est marié à une déclinaison spécifique du style « Andreu-Motte » aux couleurs de la ville de Paris avec deux rampes lumineuses bleues et des sièges « coque », typiques du style « Motte », rouges et bleus. Des carreaux plats blancs de dimensions variables recouvrent les piédroits selon une disposition inclinée et en quinconce, ainsi que les tympans, où ils sont posés verticalement et alignés. Le nom de la station était inscrit en lettres capitales bleues sur plaques transparentes en saillie, jusqu'en 2018 où ces dernières ont été remplacées par des plaques émaillées en police de caractères Parisine. Les quais sont équipés de portes palières mi-hauteur et dépourvus de publicités.

Sur la ligne 11, la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du « Renouveau du métro » des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits, la voûte et les tympans. Les cadres publicitaires sont en faïence de couleur miel à motifs végétaux et le nom de la station est également incorporé dans la faïence selon le style d'entre-deux-guerres de la CMP d'origine. Les quais sont carrelés en gris anthracite et les sièges, de style « Motte », sont de couleur bleue.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 38, 67, 69, 70, 72, 74, 76 et 96 du réseau de bus RATP. La nuit, elle est desservie par les lignes N11 et N16 du réseau de bus Noctilien.

Projets[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du projet de prolongement de la ligne 11, il est prévu de créer un accès supplémentaire à l’extrémité nord des quais de la station, côté Rambuteau, débouchant dans la rue du Cloître-Saint-Merri. Cet accès secondaire permettra la desserte du centre Georges-Pompidou[8].

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

  1. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le )
  2. Actualités RATP, www.ratp.fr.
  3. « Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2019 : Métro HOTEL DE VILLE », sur data.ratp.fr (consulté le ).
  4. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2019.
  5. « Trafic annuel entrant 2020 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  6. « Trafic annuel entrant 2021 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  7. « Métro à Paris : un nouvel accès pour la station Hôtel de ville », actu.fr, 11 décembre 2020 (consulté le 12 décembre 2020.
  8. Schéma de principe du prolongement de la ligne 11 à l’est de Mairie des Lilas à Rosny-Bois-Perrier, p. 146, février 2013, www.stif.org.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]