Avenue Winston-Churchill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

8e arrt
Avenue Winston-Churchill
Image illustrative de l’article Avenue Winston-Churchill
Perspective de l'avenue vers le pont. Au fond, le dôme des Invalides.
Situation
Arrondissement 8e
Quartier Champs-Élysées
Début Cours la Reine
Fin Place Clemenceau
Morphologie
Longueur 220 m
Largeur 90 m
Historique
Dénomination 1966
Ancien nom Avenue Alexandre-III (-1966)
Avenue Nicolas-II
Géocodification
Ville de Paris 9957
DGI 9967
Géolocalisation sur la carte : 8e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 8e arrondissement de Paris)
avenue Winston-Churchill
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
avenue Winston-Churchill
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L’avenue Winston-Churchill est une voie du 8e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

L'avenue Winston-Churchill est une voie publique située dans le 8e arrondissement de Paris. Elle débute cours la Reine et se termine place Clemenceau.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom de l'ancien Premier ministre du Royaume-Uni Winston Churchill (1874-1965)[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Localisation du palais de l’Industrie sur un plan de l’exposition universelle de 1855.

L’artère a été percée à la suite de la démolition, en 1896, du Palais de l'Industrie qui se tenait à cet endroit depuis 1855. Cette artère nouvelle a été créée en vue de l’Exposition universelle de 1900 pour servir de débouché au nouveau pont Alexandre-III édifié avec la coopération des autorités de l’Empire russe, dans le contexte de l’alliance franco-russe (1892-1917), et desservir les deux palais principaux de la nouvelle exposition : le Grand Palais et le Petit Palais. En 1896, le tsar Nicolas II vint en personne poser la première pierre de ce pont portant le nom de son père et prédécesseur, le tsar Alexandre III auquel il avait succédé en 1894.

À l’occasion de cette même exposition furent aussi édifiés le Grand Palais et le Petit Palais qui bordent l’avenue respectivement à l'ouest et à l'est. Durant cette exposition, cette voie nouvelle porte le nom d'« avenue Nicolas-II » voire celui de « Nouvelle Avenue ».

Cette voie reçoit ensuite le nom d'« avenue Alexandre-III », appellation en rapport avec le pont Alexandre-III (qui garde son nom ; à partir de l'avenue des Champs-Élysées, il faut prendre cette avenue pour aboutir au pont) dont elle constitue le débouché sur la rive droite, reliant de cette manière l’Hôtel des Invalides au palais de l’Élysée. Cette grande perspective ainsi créée fut longtemps qualifiée d’« axe républicain ».

En 1930, l’espace situé au débouché de l'« avenue Alexandre-III » et de l’avenue de Selves (section de l’avenue de Selves qui prendra, en 1970, le nom d’avenue du Général-Eisenhower) et limitée par l’avenue des Champs-Élysées reçoit le nom de place Clemenceau.

Le , elle reçoit sa nouvelle dénomination en l’honneur du Premier ministre du Royaume-Uni Winston Churchill, mort quatorze mois auparavant[2].

Le , une statue de Winston Churchill, due à Jean Cardot, a été inaugurée en présence d'Élisabeth II, reine du Royaume-Uni, de Jacques Chirac, président de la République française[3] et de Jean Tiberi, maire de Paris. Cette statue est située sur le trottoir de l’avenue Winston-Churchill (dans le jardin des abords du Petit-Palais), avec la façade du Petit Palais comme arrière-fond.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Stéphane, Dictionnaire des noms de rues, Éditions Mengès, 1977 (ISBN 2-85620-018-4), p. 740.
  2. Bernard Stéphane, Dictionnaire des noms de rues, p. 740, Éditions Mengès, 1977 (ISBN 2-85620-018-4).
  3. Béatrice de Andia, Christian Meric et Emmanuel Minne, Le 8e Arrondissement de Paris : itinéraire d’histoire et d’architecture, Mairie de Paris, 142 p. (ISBN 978-2-913246-28-7 et 2-913246-28-1), p. 55.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.