Édouard Autant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Édouard Autant
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
SceauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint
Enfant

Édouard Autant (Édouard Nicolas Autant), né le à Paris 10e et mort le à Sceaux[1], est un architecte français libre-penseur qui a contribué à prouver l'innocence du capitaine Dreyfus en publiant la correspondance du commandant Esterhazy[2]. Il est le fils d'Alexandre Autant, architecte[1] et le père de Claude Autant-Lara (1901-2000). Alexandre Autant était le gérant de l'immeuble du 49 de la rue de Douai où logeait le commandant Esterhazy. En octobre 1897, ce dernier demanda au gérant de mettre le bail au nom de sa maitresse Marguerite Pays, qu'il recevait chez lui. Cette dernière insista. Puis demanda de garder le secret. Le 10 janvier 1898, Autant père témoigna contre Marguerite Pays au procès (d') Esterhazy qui fut acquitté le 11. Voir Paul Desachy, Répertoire de l'affaire Dreyfus 1894-1899, 1905 Epreuve (les pages de recto sont les seules à etre imprimées)

En 1919, il fonde avec sa femme, Louise Lara, le groupe de théâtre Art et Action, « laboratoire de théâtre pour l'affirmation et la défense d'œuvres modernes »[3], qu'ils animent jusqu'en 1939.

Œuvre[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archives Départementales de Paris en ligne, acte de naissance N° 1872/97/10e, avec mention marginale du décès
  2. Discours de M. Francis Girod prononcé lors de sa réception sous la Coupole en hommage à Claude Autant-Lara, 17 décembre 2003.
  3. Fonds Art et Action à la Bibliothèque nationale de France.
  4. Notice no PA00086503, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. 3 avenue de Ceinture 95880 Enghien-les-Bains, « Histoire du Casino », sur Enghien-les-Bains Tourisme, (consulté le 17 septembre 2019)