Boulevard Suchet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

16e arrt
Boulevard Suchet
Voir la plaque.
Voir la photo.
Côté intérieur.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Auteuil
Muette
Début 1, place de Colombie et avenue Henri-Martin
Fin Rue d'Auteuil et place de la Porte-d'Auteuil
Morphologie
Longueur 1 700 m
Largeur 30 m
Historique
Dénomination 1864
Ancien nom Rue Militaire
Géocodification
Ville de Paris 8721
DGI 9107
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Boulevard Suchet
Géolocalisation sur la carte : 16e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 16e arrondissement de Paris)
Boulevard Suchet
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le boulevard Suchet est un boulevard du 16e arrondissement de Paris. C'est une partie des boulevards des Maréchaux.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le boulevard part de l'avenue Henri-Martin à la porte de la Muette et arrive à la rue d'Auteuil, où il laisse la place au boulevard Murat après la porte d'Auteuil.

Le boulevard Suchet est accessible par la ligne de bus de Petite Ceinture.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Louis-Gabriel Suchet.

Il a reçu son nom de Louis Gabriel Suchet (1770-1826), duc d'Albufera, maréchal de France[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le boulevard Suchet fait partie de la ceinture de boulevards créée à partir de 1861 le long de l'enceinte de Thiers, à la place la rue Militaire.

Classé dans la voirie parisienne en vertu du décret du , il prend son nom actuel par un autre décret en date du .

Le 15 septembre 1918, durant la Première Guerre mondiale, une bombe explose sur le Bastion no 62 en face du no 61 boulevard Suchet lors d'un raid effectué par des avions allemands[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Ce boulevard est cité dans le roman Les Dents du tigre de Maurice Leblanc comme lieu de résidence de l'ingénieur Hippolyte Fauville, un des personnages principaux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997, etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117), p. 532.
  2. Excelsior du 8 janvier 1919 : Carte et liste officielles des bombes d'avions et de zeppelins lancées sur Paris et la banlieue et numérotées suivant leur ordre et leur date de chute
  3. Paul Aussaresses, Pour la France: services spéciaux 1942-1954, Rocher, (ISBN 978-2-268-04113-1, lire en ligne)
  4. Protections patrimoniales, 16e arrondissement, Ville de Paris, Règlement du PLU, tome 2, annexe VI, p. 340 à 432.
  5. Le Journal, 10 juillet 1914, sur RetroNews.
  6. Tilar Mazzeo, 15, place Vendôme. Au Ritz pendant l'Occupation, Éditions Vuibert, 2014, 298 p. (ISBN 9782311100495).
  7. Demandes de permis de construire parisiens, volume 6, Archives départementales de Paris.
  8. « Sévegrand, Roland, Pierre, Eugène », maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr.
  9. /visionneuse.php?arko=YTo2OntzOjQ6ImRhdGUiO3M6MTA6IjIwMjAtMDQtMjYiO3M6MTA6InR5cGVfZm9uZHMiO3M6MTE6ImFya29fc2VyaWVsIjtzOjQ6InJlZjEiO2k6NDtzOjQ6InJlZjIiO2k6MjM4Mzg3O3M6MTY6InZpc2lvbm5ldXNlX2h0bWwiO2I6MTtzOjIxOiJ2aXNpb25uZXVzZV9odG1sX21vZGUiO3M6NDoicHJvZCI7fQ==#uielem_move=-30%2C-144&uielem_rotate=F&uielem_islocked=0&uielem_zoom=120 Archives de Paris 16e, acte de décès no 424, année 1892 (vue 27/31).
  10. René Jullian, Histoire de l’architecture en France, Philippe Sers, Paris, 1984 (ISBN 2-904057-07-2).
  11. « L’hôtel Roy, 81, boulevard Suchet - Paris 16e », sur lartnouveau.com.
  12. « La Vie Merveilleuse de Mireille Balin », Ciné Mondial, 14 novembre 1941.
  13. Philippe Crocq et Jean Mareska, Bourvil. De rire et de tendresse, Éditions Privat, , p. 12.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]