Boulevard de Denain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

10e arrt
Boulevard de Denain
Image illustrative de l’article Boulevard de Denain
Boulevard Denain.
Situation
Arrondissement 10e
Quartier Saint-Vincent-de-Paul
Début 114, boulevard de Magenta
Fin 23, rue de Dunkerque
Morphologie
Longueur 110 m
Largeur 30 m
Historique
Ancien nom Rue de la Barrière-Saint-Denis, rue de Denain, avenue de Denain
Géocodification
Ville de Paris 2701
DGI 2689

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Boulevard de Denain
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le boulevard de Denain est une voie situé au 10e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Le boulevard de Denain est une voie publique située dans le 10e arrondissement de Paris. D'une longueur de 110 mètres et d'une largeur de 30 mètres, il débute au 114, boulevard de Magenta et se termine au 23, rue de Dunkerque.

Le boulevard de Denain est l'un des principaux accès à la gare de Paris-Nord et est desservi par les lignes (M)(4) et (M)(5) par la station de métro Gare du Nord. Il est également desservi par les lignes RER (RER)(B) et (RER)(D).

En surface et dans la gare routière, on trouve les bus :

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de la voie fait référence à la ville de Denain et à la bataille qui s'y déroula le .

Historique[modifier | modifier le code]

La rue est ouverte, sur l'ancien clos Saint-Lazare, par ordonnance royale du 31 janvier 1827 qui indique[1] :

Dénommée « rue de la Barrière-Saint-Denis », elle deviendra « rue de Denain », puis « avenue de Denain » en 1847 et enfin « boulevard de Denain » en 1859.

Dans la nuit du vendredi au samedi , un officier de police, Bernard Barboux, 54 ans, était abattu par un petit truand, Daniel Estermann, âgé de 23 ans. Ce dernier était surpris avec son complice, Jean Tamisier, 24 ans, en train de fracturer un bureau de change se trouvant au no 5 du boulevard[9].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Voir lien externe
  1. Recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques.
  2. La rue de la Barrière-Poissonnière qui deviendra la rue du Nord en 1833 et le boulevard Magenta en 1855.
  3. La rue de la Barrière-Saint-Denis qui deviendra rue de Denain puis l'avenue de Denain en 1847 et enfin boulevard de Denain en 1859.
  4. La rue de l'Abattoir qui deviendra la rue de Dunkerque.
  5. La rue des Magasins qui deviendra la rue de Saint-Quentin.
  6. La rue du Chevet-de-l'Église deviendra la rue de Belzunce.
  7. La rue du Gazomètre qui deviendra la rue d'Abbeville.
  8. La partie entre les actuelles rues Lafayette et du Château-Landon.
  9. « Réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtrier d'un officier de paix », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, /archives/article/1971/02/15/reclusion-criminelle-a-perpetuite-pour-le-meurtrier-d-un-officier-de-paix_2445599_1819218.html).