6, rue de Hanovre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
6 au rue de Hanovre
Paris - 6 rue de Hanovre.JPG

Vue générale de l'immeuble depuis la rue de Hanovre.

Présentation
Type
Immeuble de bureaux
Destination initiale
Bureaux
Destination actuelle
Bureaux
Style
Architecte
Construction
1907-1908
Commanditaire
L. et C. Hardtmutz
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Commune
Arrondissement
Adresse
Accès et transport
Métro
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

Le 6, rue de Hanovre est un immeuble de bureaux du 2e arrondissement de Paris, en France.

Architecture[modifier | modifier le code]

Détail des céramiques de l'immeuble : une pieuvre.

Le bâtiment est situé au no 6 de la rue de Hanovre, une petite rue du nord-ouest du 2e arrondissement de Paris située non-loin de l'opéra Garnier, entre la rue de Choiseul et la rue de La Michodière. D'une superficie de 525 m2, il s'élève sur 5 étages.

La façade sur rue de l'édifice, longue de 18 m, comporte des ouvertures variées : trois grandes arcades occupent le rez-de-chaussée et le 1er étage, le 2e utilise des baies rectangulaires, tandis que les 3e et 4e étages sont décorés de bow-windows. L'ensemble de la façade est recouverte de céramiques en grès flammé art nouveau d'inspiration marine : algues, pieuvres, coquilles Saint-Jacques, étoiles de mer[1], aux tons marins, verts et ocre[2]. La grande porte d'entrée, vitrée, est décorée de ferronneries ouvragées.

Le hall d'entrée est lui aussi décoré de céramiques en grès, mais d'inspiration florale : feuilles sur les murs et roses sur le plafond, dans des tons verts et rouges[2]. Il est surmonté d'un lustre et est terminé par un grand escalier en fer à cheval qui conduit au 1er étage. Celui-ci donne sur un escalier en spirale, comportant une rampe en fer forgé, traversant l'immeuble et éclairé par un ensemble de vitraux. Le centre du bâtiment est occupé par une cour octogonale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Escalier en spirale avec rampe en fer forgé, permettant d'accéder aux étages de l'immeuble.

L'immeuble est édifié entre 1907 et 1908 par l'architecte François-Adolphe Bocage. Il est alors locataire de l'immeuble précédent, propriété des industriels L. et C. Hardtmutz[3] ; après la construction, il conserve son agence dans le nouvel édifice. Les décorations de la façade et du hall d'entrée sont réalisées par le céramiste Alexandre Bigot[1]. L'inspiration art nouveau de ces céramiques est alors tardive, et peu courante dans le quartier de l'Opéra Garnier, plutôt lôti sous le Second Empire[1]. Les sculptures sont l'œuvre de Camille Alaphilippe[1].

La façade sur rue, la toiture, le vestibule d'entrée et l'escalier en spirale sont inscrits au titre des monuments historiques le 30 décembre 1977[4]. L'immeuble est rénové dans les années 2010.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « 6 rue du Hanovre (2e arrondissement) », Paris 1900,
  2. a et b « Grès Bigot au 6 rue du Hanovre à Paris 02 », Petit Patrimoine,
  3. « Lettre "H" (de "cité Haas" à "avenue Henri-Martin") », Paris 1876-1939 : Les Permis de construire,
  4. « Immeuble », notice no PA00086060, base Mérimée, ministère français de la Culture