Picpus (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Picpus
Courteline
La station au niveau des quais, direction Nation.
La station au niveau des quais, direction Nation.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 12e
Coordonnées
géographiques
48° 50′ 43″ nord, 2° 24′ 02″ est
Géolocalisation sur la carte : 12e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 12e arrondissement de Paris)
Picpus Courteline
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Picpus Courteline
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Zone 1
Transit annuel 595 063 (2020)
Historique
Mise en service 1er mars 1909
Nom inaugural Saint-Mandé
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 0509
Ligne(s) (M)(6)
Correspondances
Bus (BUS)RATP2956
(6)

Picpus est une station de la ligne 6 du métro de Paris, située dans le 12e arrondissement de Paris.

Situation[modifier | modifier le code]

La station est établie sous l'avenue de Saint-Mandé, à l'ouest de l'intersection avec le boulevard de Picpus. Orientée selon un axe est-ouest, elle s'intercale entre la station Bel-Air et le terminus de Nation.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne 6 entre Place d'Italie et Nation.

Elle doit sa dénomination initiale de Saint-Mandé à son implantation sous l'avenue éponyme, ainsi nommée parce qu'elle conduisait à la commune de Saint-Mandé.

Le , elle change de nom au profit de Picpus afin d'éviter toute confusion avec la station Tourelle (aujourd'hui Saint-Mandé) du prolongement oriental de la ligne 1, elle-même renommée Saint-Mandé - Tourelle le suivant. La station de la ligne 6 doit son nouveau nom à sa proximité avec le boulevard de Picpus, dont la dénomination renvoie à l'ancien hameau de Picque-Puce (actuel quartier de Picpus). Si son étymologie demeure incertaine, les frères Lazare pensaient qu'elle provenait d’une épidémie ressemblant à des piqûres d’insectes. Elle aurait été soignée miraculeusement par un religieux qui s’installa dans le village. Ce dernier prit alors le nom de Picque-Puce. Il s'étendait de la porte actuelle de Picpus vers le nord à Charonne.

En sous-titre, la station porte également le nom de Courteline, en raison du fait que, au-delà de l'avenue de Saint-Mandé, la station dessert également l'avenue Courteline, en souvenir de Georges Courteline (1858-1929), de son vrai nom Georges Moinaux, auteur français de comédies satiriques.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, les couloirs de la station et l'éclairage des quais ont été rénovés le [1].

En 2019, 1 302 314 voyageurs sont entrés à cette station ce qui la place à la 283e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[2],[3].

En 2020, avec la crise du Covid-19, 595 063 voyageurs sont entrés dans cette station, ce qui la place à la 284e position sur 304 des stations de métro pour sa fréquentation[4],[5].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

L'unique entrée de la station.

La station dispose d'un unique accès intitulé « avenue de Saint-Mandé », débouchant au droit no 46 de cette avenue. Constitué d'un escalier fixe, il est orné d'un édicule Guimard, lequel fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par l'arrêté du [6].

Quais[modifier | modifier le code]

Picpus est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro et la voûte est elliptique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations du métro : les bandeaux lumineux sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits, les tympans et les débouchés des couloirs. La voûte est enduite et peinte en blanc. Les cadres publicitaires sont métalliques et le nom de la station est inscrit en lettres capitales sur plaques émaillées. Les sièges de style « Motte » sont de couleur bleue.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 29 et 56 du réseau de bus RATP.

À proximité[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

La station de métro Picpus est citée dans plusieurs chansons d'artistes français :

  • Sacha Distel : La petite puce (45 tours, 1966)
  • Renan Luce : Les gens sont fous (album Le Clan des Miros, 2009) ;
  • Java : Métro (album Hawaii, 2000).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le ).
  2. « Trafic annuel entrant (2019) », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  3. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2019.
  4. « Trafic annuel entrant 2020 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  5. Le nombre de 304 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 305 stations et non 304 en 2020.
  6. « Métropolitain, station Picpus », notice no PA00086581, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]